UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humeur: Carnet rose : "Grand frère" a une "Petite soeur", qui aspire à devenir aussi grande que lui. Ou les aberrations de Valérie Pécresse...(1/2)

          Dans la série "Ca n'a pas marché, donc c'est ce qu'il faut faire, en encore plus grand..." il faut bien reconnaitre que Valérie Pecresse a fait très fort avec ses propositions pour "aider" (?!) les étudiants en licence. Aider? Assassiner serait plus juste!: assassiner (moralement s'entend) par étouffement mental et intellectuel...

          Car en quoi consiste, pour l'essentiel, son projet? On peut le résumer en deux propositions phares: amener 50% d'une classe d'âge à la Licence, et entourer davantage l'étudiant -surtout en première année- dans l'idée que cet environnement fera disparaître l'échec! L'une et l'autre de ces deux propositions sont également aberrantes, et témoignent également d'un aveuglement à toute épreuve.

          On sait bien que c'est le rêve fou de mener 80% d'une classe d'âge au Baccalauréat qui a eu raison de cet excellent diplôme, du moins excellent autrefois: car il est devenu un mensonge universel, dénoncé par des personnalités incontestables comme Jean-Robert Pitte. Et c'est cette même aberration intellectuelle que Valérie Pécresse veut faire entrer à l'Université.

         Ce qui est d'ailleurs assez logique, puisque s'inscrivant dans la continuité de la folle politique menée par la république depuis plusieurs décennies, et aboutissant au désastre que l'on sait: on a commencé en fin de Primaire, dès la sixième, en laissant entrer au Collège des élèves qui ne maîtrisaient pas les "fondamentaux" (doux euphémisme pour dire que plus d'un tiers d'entre ne savent ni lire, ni écrire, ni compter correctement!...). Puis, en fin de Secondaire, on a laissé passer du Collège au Lycée des élèves qui reproduisaient, en plus grand, les mêmes carences. Et maintenant, en fin de Secondaire, Madame Pécrésse ne fait qu'officialiser et organiser la même "fuite en avant": tout le monde dans le Supérieur! C'est évidemment débile et criminel, mais on ne peut que reconnaître qu'il s'agit d'une logique parfaitement respectée, du début à la fin de la chaîne (on n'ose plus dire "intellectuelle".....)

          Les mêmes causes produisant les mêmes effets -chose que madame Pécresse, dans son immense sagesse, n'a pas l'air d'avoir apprise à l'école...- on aura dans très peu de temps le même résultat avec la Licence qu'avec le Baccalauréat: elle ne vaudra plus rien elle non plus, et elle sera devenue, elle aussi, un mensonge universel....

           On aura seulement poursuivi après le Bac la ruineuse politique de destruction intellectuelle des jeunes entamée dès la fin du primaire et l'entrée au collège pour tous, même et surtout s'ils n'ont pas le niveau... Et on aura poursuivi dans la voie du double échec: financier et moral, pour en arriver à "gagner" encore quelques années sur..... l'inévitable sélection par l'ANPE!.....(à suivre.....) 

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL