UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les propos et les pensées racistes du n°2 d'Al Qaïda: du "délirium tremens" au delirium "très épais"...(2)

          En leur tenant des discours pareils, on a déjà vu ces paumés -au QI inscrit aux "abonnés absents"...- commettre des attentats lâches et sanglants en Grande Bretagne, en Espagne, en France; et on en verra encore: car, enfin, que veut dire le mot "nettoyer"? Si ce n'est pas du racisme pur et simple, du racisme pur et dur, nous voulons bien adhérer à la totalité des mythes proclamés par la révolution! Hitler ne parlait pas autrement: digne héritier et continuateur efficace du totalitarisme fondé par la révolution française, ne voulait-il pas "nettoyer" la "race aryenne" et "le grand Reich pour mille ans" de toute race impure et inférieure? Ayman al Zaouahri ne parle-t-il pas exactement comme lui? Qu'on ne croie pas que nous cédons à une polémique facile, excessive, et que nous établissons une comparaison forcée. Non! C'est bien à une destruction physique, par les armes et par la violence, de tout ce qui n'est pas "son" Islam qu'appelle ce "fou et ce furieux" de Zaouahri. (1)

          Et il y appelle dans les actes parce que, dans sa tête de malade au dernier stade de sa maladie mentale -la fameuse "phase terminale"- il a fini par croire en son délire, qui s'est emparé de son "cerveau" (si tant est qu'il en ait jamais eu un...); c'est une chose bien connue, bien étudiée et bien décrite par tous les spécialistes de la psychiatrie: le cinglé répète et répète ses élucubrations, jusqu'à ce qu'il finisse par s'en persuader lui-même, par y croire à fond, par ne plus vivre qu'avec elles et, finalement, que pour elles; jusqu'à en mourir...; bon débarras, dira-t-on, car la médecine étant impuissante à soigner des cas pareils on aura au moins gagné quelque chose à sa disparition: "morte la bête, mort le venin"! Sauf que, dans ce cas, le fou furieux va chercher à entraîner les autres dans sa chute, et que, dans ce cas précis, les autres c'est nous! et là, ça nous gène un peu...

          On ne sera donc jamais assez prudent avec des gens pareils; tout le contraire de ce que fait la république au quotidien, en laissant entrer -pire: en organisant et en parrainant officiellement...- l'installation chez nous d'une armée d'étrangers; s'il est évident qu'un très grand nombre des immigrés n'est animé d'aucune intention mauvaise à notre égard, il n'est pas moins évident que, d'un simple point de vue mécanique, statistique, un certain pourcentage d'individus indésirables, hostiles et dangereux se cache forcément dans cette masse (ce que l'on pourrait appeler un "pourcentage incompressible"...). Au milieu d'une majorité de gens pacifiques, souvent aimant sincèrement la France, se cache ainsi une "cinquième colonne" d'individus aux motivations troubles, véritable vivier dans lequel les fanatiques d'Al Zaouahri n'auront qu'à piocher, et qui se révélera très réceptif à ses "prêches enflammés": il serait naïf, fou, dangereux et criminel de le nier et de le cacher: or, c'est ce que fait le "Pays légal"! la république ignore cette évidence, ou feint de l'ignorer; ce faisant, elle met la France, et nous tous, en danger: on ne le dénoncera jamais assez.....

(1): ) Et il aura le front de décerner le "titre" de martyr aux assassins à qui il aura bourré le crâne, avant de les envoyer se faire exploser au milieu d'innocents qui n'ont rien demandé! Le noble mot de "martyr" détourné de son sens véritable -profané?...- pour couvrir l'une des actions les plus méprisables et les plus misérables du terrorisme!.....

 

Commentaires

  • Je suis tout a fait d'accord avec vous (comme d'habitude)

Les commentaires sont fermés.