UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ecrivains royalistes (I) : Chateaubriand

1848: Publication des Memoires d'Outre-Tombe.

1848: Publication des Memoires d'Outre-Tombe.

Leur rédaction se sera étendue sur près de quarante ans et, selon le souhait de l'auteur, elles ne seront publiées qu'après sa mort, le 8 juillet de la même année.

Jean d'Ormesson, grand admirateur de Chateaubriand, les évoque ainsi dans "Mon dernier rêve sera pour vous" (Le livre de poche, page 290):

"...Peut-être est-il temps de dire ici, avec les mots les plus simples, que les Mémoires d'Outre-Tombe constituent un des cinq ou six monuments majeurs de la littérature française. Si notre langue est ce qu'elle est, les Mémoires d'Outre-Tombe y sont pour quelque chose.

Ils se situent quelque part, en beaucoup plus amusant, entre l'Iliade et l'Odyssée, la Divine Comédie, Don Quichotte de la Manche, Le Paradis perdu, Les Souffrances du jeune Werther et Guerre et Paix de Tolstoï.

Dans la prodigieuse lignée qui va de la Chanson de Roland, des quatre grands chroniqueurs, de Rabelais et Montaigne jusqu'à Hugo, Balzac et Proust, en passant par Saint Simon et Jean-Jacques Rousseau, Chateaubriand tient sa place d'abord parce qu'il a écrit les Mémoires d'Outre-Tombe..."

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL