Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rire ou sourire un peu... - Page 5

  • Humeur ... « Affaire » de Sisco : mais où sont passées les Femen ?

     

    Par François DAVIN 

     

    JBD Résolution 150.jpgSur l' « insolubilité de l'Islam », lafautearousseau a redit hier ce que nous pensions; et, sur « l'affaire » de Sisco elle-même, tout a finalement été dit. La réaction des quelques maghrébins / maghrébines peut-être photographié(e)s se baignant tout habillées se passe de commentaires.

    Restons donc dans le domaine du sourire, puisque nous sommes en vacances, et qu'il n'est pas  encore interdit - ni taxé, ce qui est rare... - de sourire.

    Comment, aucun communiqué, aucune apparition rageuse et/ou vengeresse à la télé de l'une de ces Femen endiablées, venant vociférer contre la stigmatisation de la femme, le sexisme et autres discriminations dont elle fait l'objet ? Mais que se passe-t-il ? Nos vociférantes harpies sont toutes en vacances à Bora-Bora ? Ou bien ont-elles toutes posé leurs RTT en même temps ? Sont-elles à Rio (mais le femenisme n'est pas encore une discipline olympique !) ?

    Il apparaît donc urgent de réveiller la conscience femenine, et d'appeler nos harpies à l'action. Qu'elles se rendent toutes en Corse, dans le Cap, en enlevant non seulement « le haut » (c'est d'un banal...) mais aussi « le bas » - ce qui, pour le coup, serait pour de bon une vraie provocation, et non un simulacre; et qu'elles prennent, dans les magnifiques eux bleues de Sisco, un grand bain républicain, laïque, citoyen et réparateur !

    Mais - parité et non sexisme/non discrimination obligent - qu'elles se fassent accompagner par des représentants d'Act-up et de tout ce que compte la galaxie « gay-bi-lesbienne-trans » (on en oublie toujours...) : il n'y a, en effet aucune raison pour que les églises soient la cible principale et majoritairement visées de ces dames et - doit-on le dire ? - messieurs ! Les musulmans et les mosquées, aussi, ont droit à leur manif Femen : pourquoi une telle discrimination ? Serait-on stigmatisant ? Quelle abomination !

    Je propose donc aux autorités femeniennes et « gay/bi etc... etc. » d'organiser de toute urgence, à Sisco pour l'instant puisque c'est là que se fait l'actualité, ce grand bain républicain, laïque, citoyen et réparateur. Toutes et tous, évidemment, en tenue d'Eve, ou d'Adam : il faut ce qu'il faut, si l'on veut provoquer, vraiment !

    Juste un conseil : avant le départ, que ces messieurs/dames vérifient bien leur assurance et leur mutuelle, pour ce qui est du remboursement des frais médicaux et d'hospitalisation post (multi)traumatiques : vu les gens d'en face, c'est plus prudent... 

  • Présence des femmes ... dans nos piscines de demain ... Ça vous dit ?

  • Un débat en Occident qui ne sent pas très bon ...

    Un débat absurde venu d’Amérique © Copyright : dr

     

    Par Péroncel-Hugoz

    Notre confrère Péroncel-Hugoz, qui séjourne actuellement en Europe, y a recueilli quelques échos d’un débat surréaliste agitant les milieux branchés …  Défense de rire !

     

    peroncel-hugoz 2.jpgLes Etats-Unis d’Amérique se déchirent entre les trompettants partisans de Trump d’un côté, et les partisans pas très hilarants d’Hillary de l’autre côté ; l’Europe occidentale, elle, est en pleine confusion avec le tour que les Britanniques viennent de lui jouer. Ajoutons que partout, à Bruxelles, Francfort, Marseille, Milan, Boston, Vancouver, etc. On s’attend, en toute impuissance, à de nouveaux carnages djihadistes. 

    Et savez-vous de quoi s’occupent, par ces temps d’anxiété généralisée, des «élites» politiques et intellectuelles de l’Occident ? Du statut des cabinets publics, des toilettes bref les WC … Les «transgenres», variété sexuelle nouvelle, surgie au grand jour à la fin du XXe siècle en Amérique du Nord et en Europe occidentale, devront-ils satisfaire leurs besoins naturels chez les hommes ou chez les femmes ? Ou bien faudra-t-il que les Etats créent des lieux d’aisance du troisième type pour que les «transgenres» puissent se soulager en toute bonne conscience, et en tout confort ? ... 

    Il paraît que cette gravissime question a même été agitée début juillet lors de la réception par le président François Hollande, de représentants des «minorités sexuelles» françaises. On s’attend même que le chef de l’Etat français, connu sous le surnom de «Monsieur Petites-Blagues», en forge une, bien salée, sur cet important problème marquant la dernière année de son quinquennat … On croit rêver mais on en est là. 

    Aux Etats-Unis, au moins, la question devrait être résolue puisque les deux candidats à la Maison-Blanche, Mme Hillary et M. Donald, sont pour une fois d’accord : « Il faut laisser les trans se soulager là où ils veulent ». Mais qu’en pensent vrais hommes et vraies femmes, peu soucieux, peut-être, de devoir côtoyer, en de tels lieux, des créatures indéterminées … On n’a encore vu sortir aucun sondage à ce sujet. N’ayons crainte, ça va venir ! Les sondages, ça rapporte… 

    En attendant, malgré la désapprobation du président Obama, qui a fait savoir sa sacro-sainte opposition à toute forme de « discrimination », la ville états-unienne de Charlotte, en Caroline-du-Nord a décrété que les trans devraient se comporter  «en toutes circonstances» en fonction du sexe qui leur est « attribué par leur carte nationale d’identité et non selon leur choix personnel » … 

    Aussitôt, protestations, pétitions de bonnes âmes, un peu partout aux Etats-Unis puis en Europe, continent jamais en retard pour imiter les tendances les plus absurdes venues d’Outre-Atlantique. La polémique s’est même emparée à présent des établissements scolaires où, selon certaines associations, chaque élève «doit pouvoir choisir son sexe lui-même et donc son lieu d’aisance » ! Même des enfants sont ainsi embarqués dans ce tourbillon ridicule. 

    Au moins au Maroc on est à l’abri de faux débats de ce type ! Ouf !  •

    Peroncel-Hugoz

    Repris du journal en ligne marocain le 360 du 15.07.2016

  • Sainte Marianne, priez pour nous !

     

    par Alex Verrier

    Une chronique sympathique parue dans Boulevard Voltaire [20.07] et qui ne manifeste pas - texte et image ! - une considération particulière pour les valeurs de la République. Ou même pour la République tout court. Nous approuvons.  LFAR

     

    7ded6fbab431ca726fc2dd3b4fdcc732.pngLa République semblerait parfois manquer d’imagination. En écoutant les incantations de ses tenants, on la pensait pourtant novatrice et moderne dans ses valeurs et ses pratiques.

    Une gazette locale en ligne rapporte, en effet, en ce mois de juillet, les manifestations de notre fête nationale dans un petit village vauclusien. En illustration de l’article, une photo nous montre un brancard de procession supportant le buste de Marianne, porté par quatre « jeunes républicains » (sic), qui a fait le tour du village suivi par la foule. Il faut l’avouer, la première chose qui m’est venue à l’esprit est une furieuse ressemblance avec une de ces processions un peu désuètes, à la mémoire du saint local, qu’on croise parfois au détour d’une ruelle à l’accent provençal. On imagine sans mal qu’ici, le maire et son écharpe ont tenu lieu de curé et de soutane, la foule scandant des « Je vous salue Marianne », le temps de retourner à la mairie, où les bigotes auront nettoyé la poussière du piédestal.

    Par mimétisme, la Révolution avait déjà singé le mariage catholique, en inventant un mariage civil. Bien évidemment dépourvu du caractère religieux et sacré, celui-ci n’était plus qu’un contrat civil.

    Faisant fi du ridicule, les ayatollahs de la République ont, récemment, tenu à inventer un baptême républicain. Comme si on entrait dans la grande communauté des hommes éclairés…

    Attaqué de toute part par le communautarisme, les difficultés sociales, la crise d’identité, ce qui ne devrait être in fine qu’un régime politique semble chercher à se raccrocher à des symboliques, des rites et des institutions qui ont balisé la France chrétienne.

    À quand une apparition ou un miracle de sainte Marianne, succédané de la Vierge Marie ? 

     
    Viticulteur
  • Embrassons-nous, Folleville ! Mais qu'est-ce qui les fait tant rire ? Drôle de régime, c'est sûr !

  • Société • Les pieds nickelés de la lutte sociale et politique Brexiters, syndicalistes, nuit-deboutistes…

     

    par Amaury Grandgil

    Un excellent billet, tout à fait dans notre ligne politique et sociétale, qu'Amaury Grandgil a publié sur son blog mesterressaintes et sur Causeur [08.07]. Nous avons aimé.  LFAR 

     

    amaurygil.jpgLes oligarques nous mènent où ils veulent presque aussi facilement qu’un troupeau à l’abattoir, croyant nous faire prendre des vessies pour des lanternes le plus longtemps possible. Les peuples cependant expriment de plus en plus leur colère face à tant de mépris, de dédain à peine caché. Ils pensent parfois se trouver des leaders pour mener la révolte mais ceux-ci sont autant de pieds nickelés sans grande envergure qui se contentent de jouer leur « emploi » de comédie afin de continuer à bénéficier du système et que l’on continue de voir leur binette partout dans la presse. C’est à désespérer de se dresser contre les pseudo-élites de plus en plus déconnectées des peuples…

    En Grande-Bretagne les promoteurs passionnés du Brexit se dégonflent les uns après les autres. Ce sont autant de pieds nickelés, de Nigel Farage à Boris Johnson, le maire de Londres ayant la même tignasse que Ribouldingue. Ils ressemblent un peu à ces mauvais élèves qui n’en croient pas leurs yeux et leurs oreilles d’avoir réussi à convaincre le pion rassis de service de ne pas retourner en classe et de faire cours dehors. Et finalement ils ont l’air de songer que leur blague est allé un peu trop loin et abandonnent toute responsabilité laissant leur peuple aux mains de responsables dont le rêve humide récurrent est de faire de la Grande-Bretagne le « paradis fiscal » du monde entier. Ils reviennent sagement dans les rails.

    Personne n’est d’ailleurs plus vraiment certain maintenant que le Brexit sera réellement finalisé. Donald Tusk et Jean-Claude Juncker, le responsable européen qui parle aux ovnis, trouveront bien un moyen de ne pas tenir compte de ce vote, de le renvoyer aux oubliettes de l’histoire. Ils feront une petite leçon de morale aux mauvais élèves et tout rentrera dans l’ordre à coup de chantage économique, ainsi qu’en Grèce. Et Farage et Johnson font finalement partie du spectacle tout autant que les Le Pen en France, épouvantails utiles de la droite dire républicaine et de la gauche sociétale, tout autant que les autres politiques.

    En France, les opposants à la « loi travail », soit disant de Myriam El Khomri, alors que ses véritables auteurs sont quelques technocrates européens, ont décidé donc que la lutte sociale s’arrête pendant les vacances d’été. On me rétorquera que les utopistes de Nuit debout ont aussi décidé de remettre la révolution après leur séjour au camping des Flots bleus ou à Ibiza, ou chez Tata Geneviève à Nice. Quant aux « casseurs » anarchistes jusqu’au-boutistes, attention, s’ils ne se retenaient pas, on verrait ce qu’on verrait, ils font appel à la justice bourgeoise.

    Pour ne cependant pas totalement se ridiculiser des responsables syndicaux comme Jean-Claude Mailly prédisent des « surprises » pendant l’été, des actions ponctuelles qui marqueront les esprits… Des flash-mobs ? Une vente de tongs écrivant FO ou CGT sur le sable de la plage ? Une quête à la sortie des agences Pôle emploi ?

     

    Pourtant cette « loi travail » empêchera par ses conséquences sur de nombreux salariés, leur paupérisation, leur précarisation, de partir en vacances justement. Un peu moins de la moitié des Français n’en ont justement plus les moyens. C’est finalement à se demander si Philippe Martinez et Jean-Claude Mailly ne jouent pas aussi leur rôle, leurs « emplois » de « repoussoirs » pour les élites, au sein du grand « Barnum consumériste » rentrant ensuite bien sagement à l’étable comme le reste du troupeau.

    Il faut dire que pour eux le pion rassis en chef, Manuel Valls, a décidé de siffler une bonne fois pour toutes la fin de la récréation en faisant jouer encore une fois le 49.3…

    Et les oligarques seront ainsi à peine inquiétés. Encore une fois… 

    Amaury Grandgil
    anime le blog mesterressaintes.hautetfort.com

  • Trop attendrissant, n'est-ce pas ? Ces gens-là sont des sentimentaux, à l'évidence !

    Jean-Claude Juncker et Pierre Moscovici, le 27 juin 2016 - Crédits photo : FRANCOIS LENOIR/REUTERS