UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Primaire LR : "Pour que la France reste la France" arrive premier...

lafautearousseau n'a pas vocation à commenter ce qui se passe dans le Pays légal, pour approuver ou désapprouver ses jeux internes, "combinaisons", compromissions et trahisons de l'intérêt national...

"En même temps", comme dirait quelqu'un, et sous peine de vivre sur Sirius, nous ne pouvons nous désintéresser de l'actualité politique, sous peine - ne nous réfugiant que dans les idées - de perdre toute chance d'intéresser nos concitoyens à nos idées de salut public.

Voilà pourquoi nous nous contenterons d'exprimer deux sentiments à propos de la désignation des deux finalistes de la primaire LR...

1. Il nous paraît bon qu'Éric Ciotti soit arrivé en tête, avec un slogan aussi acceptable pour nous que celui qu'il a choisi et qui est, dirons-nous, "royalo-compatible", même si des nuances sont à apporter sur telles ou telles déclarations, parfois obligées et qui ne présument pas forcément de grand-chose...

1A.jpg

Cliquez sur l'image pour lire les textes

 

2. Il est franchement réjouissant d'assister à la déroute de Xavier Bertrand, élu de la gauche aux dernières Régionales contre les Patriotes qui, si chaque parti se présentait sous ses bannières, y étaient majoritaires : Xavier Bertrand, qui parade "à droite" (?) a beau dire et beau faire, il est élu par LFI, le PC et le PS (du moins, ce qu'il en reste !...) les escrolos et compagnie. Il a perdu : tant mieux ! Avec lui Philippe Juvin, au demeurant fort respectable médecin et Professeur, mais qui a déclaré il y a peu qu'il voterait Macron en cas de second tour Macron/Le Pen.

Tous les deux apportant leur soutien à Valérie Pécresse, qui les accepte, cela suffit à la disqualifier, en plus de tout le reste, qu'elle a dit et fait, et sur quoi il n'est pas utile de revenir ici...

Pour conclure cette réflexion "à chaud", il reste à souhaiter que se réalise ce dont a parlé Zemmour : que les 60 à 80% de Français qui se reconnaissent dans des positions de simple bon sens et lucidité, et qui se positionnent de la droite à la gauche, ou ailleurs, se retrouvent pour que, enfin, un gouvernement de Salut public sauve la France des dangers mortels qui l'assaillent, tous créés par le Système mortifère dont la chute est - in fine - la condition sine qua non du redressement national...

LFAR FLEURS.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel