UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vendée Globe : la belle leçon des gens de mer...

(Rien à rajouter aux belles paroles d'Arnaud de La Grange, dans Le Figaro)

En ces temps bien grisâtres, l’éclaircie vient du Grand Sud et les albatros portent le message. Là-bas, dans les rudes latitudes, des hommes qui ne se payent pas de mots nous offrent une leçon de courage et de fraternité.

Le sauvetage de Kevin Escoffier par Jean Le Cam est en soi magnifique, tenant à la fois du miracle et de l’expérience. Il faut entendre le sauveteur confier son angoisse puis sa joie quand le naufragé est repêché : «Là, le bonheur.» Sobre, Le Cam. Tranquille, comme toujours. Le «Roi Jean» est un grand marin, sans gros budget ni verte jeunesse, animé par la passion brute d’être sur l’eau. Un type vrai.

Pourquoi cette belle histoire des Quarantièmes suscite-t-elle tant d’émotion? Sans doute parce que la mer tend son grand miroir à notre époque désabusée. À notre société où l’indignation se substitue à la réflexion et la gesticulation, à l’action. Le Cam et sa bande - jeunes loups ou vieux briscards - remettent les choses à leur juste place. La vie, la nature, l’humain...

1A.png

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel