UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pénurie de masques aujourd'hui par faute gouvernementale lourde hier : France info confirme notre information de ce jeudi...

3333333333333333333333333333333.jpg

Ce matin, dans son journal de 6H30, la chaîne publique a bel et bien confirmé ce que vous disait la très courte vidéo que nous avons passée hier matin, et que nous remettons après le lien donnant accès aux propos de France info : 

l'entreprise française Plaintel, installée en Bretagne, qui pouvait fabriquer jusqu’à 200 millions de masques par an, a fermé en 2018 après avoir été rachetée par un groupe américain. Cette entreprise était parfaitement rentable.

Le premier responsable est, certes, l'acheteur états-unien; mais l'Etat français, donc le Système, et le gouvernement en place à l'époque, n'est-il pas responsable premier ex-aequo ?

En effet, à quoi sert un Etat s'il n'est pas d'abord là pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens ? En 2018, "on" a laissé sacrifier la sécurité sanitaire du peuple français; c'est de la non assistance à personne en danger, c'est de la mise en danger de la vie d'autrui...

Au fait, qui est ce "on", manifestement

RESPONSABLE ET COUPABLE !

1. le lien vers l'article de France info :

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/enquete-franceinfo-comment-la-france-a-sacrifie-sa-principale-usine-de-masques-basee-en-bretagne_3896665.html

2. reprise de la vidéo que nous vous proposions hier :

le scandale des masques a commencé il y a bien longtemps...

lafautearousseau

Commentaires

  • Ce "on" "responsable et coupable" sont les descendants idéologiques de 1789, Franc-maçons et jacobins. Leur révolution ne s'est pas achevée en 1799. Après le régicide, le "on" passe au "populicide" avec un coronavirus plus efficace que le terrorisme islamique, les alliés du "on".

  • Le premier responsable de la captation d'industries utiles par les fonds de pension ou les groupes industriels américains, c'est la politique socialiste de ce régime, initiée par la soviétisation rampante du pays à la Libération.
    Le capitalisme français a été dégoûté d'investir année après année, le succès montré du doigt, jusqu'à ce que bien des entrepreneurs aillent entreprendre ailleurs.
    Ainsi, lorsque une succession s'ouvre dans le capital d'une usine, il n'y a plus ce fameux "riche industriel" tant décrié, de formation ingénieur, qui serait intéressé à sa reprise, et faute d'offres les héritiers fourguent au mieux-disant et surtout cash !

    Les repreneurs français, comme Tapie en son temps, n'ont pas d'argent ; ils montent un tour de table chez la banque et attendent la laborieuse mobilisation des fonds. Le capitaliste américain sort son chéquier chez le notaire sans demander la permission à un tiers.

    L'illusion socialiste (56% PIB de dépense publique) nous expose aux vautours !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL