UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nos meilleurs amis peuvent aussi être d'excellents soldats

Les détails de l’opération américaine qui s’est soldée par la mort du chef de l’État islamique Abour Bakr al-Baghdadi commencent à être précisés. Il s’avère qu’un chien de l’armée a joué un rôle crucial dans le raid. Donald Trump a publié sa photo sur Twitter.

L’unité d’élite ayant mené l’assaut contre le chef du groupe État islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, comprenait un chien qui a rendu « des services incroyables » mais dont l’identité doit être « protégée », a salué lundi le plus haut gradé de l’armée américaine, le général Mark Milley.

Plus tard dans la soirée, Donald Trump a publié une photo déclassifiée de l'animal sur Twitter.

 

Donald J. Trump @realDonaldTrump
 

We have declassified a picture of the wonderful dog (name not declassified) that did such a GREAT JOB in capturing and killing the Leader of ISIS, Abu Bakr al-Baghdadi!

Voir l'image sur Twitter

L’animal a été « légèrement blessé » lors du raid et « se remet totalement », a assuré le chef d’état-major de l’armée américaine, lors d’un point-presse.

Un « chien très doué », selon Trump

Le général a toutefois refusé de dévoiler le nom du chien, car celui-ci « est encore sur le théâtre d’opération ».

Dimanche, Donald Trump avait déjà salué le travail d’un « magnifique chien, un chien très doué » en annonçant la mort du chef de l’EI lors du raid sur une maison dans le nord-ouest de la Syrie mené quelques heures plus tôt.

Pour échapper aux forces américaines, Abou Bakr al-Baghdadi s’est réfugié dans un tunnel, « poursuivi par nos chiens »

 

-----

 

Nous souhaitons évidemment un prompt rétablissement à ce chien valeureux... Si tous les humains pouvaient lui ressembler !...

A lafautearousseau, et dans l'armée française, on sait quel est le rôle qu'ont joué et jouent encore de nombreux animaux dans les armées : voici un extrait de notre Ephéméride du 4 juin et, juste après, une photo du dernier défilé du 14 juillet, avec une brigade cynophile

1916 : "Le Vaillant", pigeon voyageur, remplit sa mission, malgré les gaz asphyxiants...
 
 
Eh, oui ! Des animaux, aussi, peuvent servir la Patrie : les chiens décorés - et pensionnés, jusqu'à leur mort... - sont les plus connus, et ne se comptent plus.
Les pigeons voyageurs sont peut-être moins connus : profitons donc de ce 4 juin pour rappeler l'aide immense qu'ils ont apportée à l'armée française, dans son héroïque Grande Guerre, et particulièrement l'action de "Le Vaillant", ce pigeon voyageur qui reçut le Diplôme de Bague d'honneur, puis la Croix de Guerre en 1916, avec cette citation :
 
"Malgré les difficultés énormes résultant d’une intense fumée et d’une émission abondante de gaz, a accompli la mission dont l’avait chargé le commandant Raynal.
Unique moyen de communication de l’héroïque défenseur du Fort de Vaux, a transmis les derniers renseignements qui aient été reçus de cet officier fortement intoxiqué, est arrivé mourant au colombier ".
 

4 juin,molière,misanthrope,alceste,montgolfière,annonay,louis xviii,charte constitutionnelle de 1814,bainville,napoléon,république,révolution,louis xvi

Défilé du 14 juillet 2019 : honneur aux "CQP", nos valeureux Commandos quatre pattes !... :

123.jpg

lafautearousseau

Commentaires

  • Depuis RINTINTIN ( RINTY) le chien tient une place appréciée au sein de l'armée américaine.
    Nous aussi, en FRANCE avons d'excellents chiens dans l'armée, la police, la douane.

  • Entièrement d'accord avec vous, Setadire. Si les pigeons voyageurs ne sont plus employés - sauf exception - la plupart des régiments français ont leur mascotte, et les brigades cynophiles des régiments spécialisés ont largement fait la preuve de leur efficacité. Aspirant au 5ème Hussards (devenu lorsque j'y étais le 3ème Dragons, basé à Stetten, près du lac de Constance) j'ai pu le constater de visu. Le chien est un auxiliaire bien souvent indispensable, qui trouve, sent, flaire des choses que même les soldats les plus aguerris ne sauraient appréhender... Il faut être bête comme ses pieds pour ne pas aimer ces meilleurs amis de l'homme, qui peuvent se révéler aussi les meilleurs de nos alliés dans les combats...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel