UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pesticides : autorisés à 5 mètres des habitations ? Macron entre le canular, le poisson d'avril ou, plus grave, L'INSULTE AUX FRANCAIS !

Commentaires

  • Il faut distinguer suivant la volatilité de produit et sa durée de volatilité.
    Un exemple: Je dis à mes ouvrier de faire attention à la direction des vents à cause des vignes, coté largeur, d'une parcelle de 12 ha de blé . Il y a un chemin de 6 mètres de largeur entre la vigne du voisin et la parcelle de blé. Il désherbe le blé. 4 jours après le voisin me téléphone en me disant qu'une trentaine de mètres de sa vigne est grillée. Je vais voir : pas de doute les herbes du chemin et cette partie de vigne sont bien atteintes par l'action du désherbant.. L'ouvrier qui a effectué le traitement me dit qu'il n'y avait pas de vent pouvant déplacer le produit dans cette direction ? L'idée m'est venue de téléphoner à la station météo proche pour vérifier : 48 heures après le désherbage le vent avait changé de sens, ce qui expliquait les dégâts sur la vigne !
    Le problème est que les désherbants non volatil pourraient être épandus plus ou moins à proximité suivant la finesse de la pulvérisation mais pour les produits volatils, il faudrait peut être 50 métres. Quid des pertes pour les agriculteurs ou du retour à la culture sans pesticides comme autrefois ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel