Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Atlantico : 25 ans après son entrée en vigueur, le sombre bilan du traité de Maastricht

 

Une petite histoire apocryphe et romancée ?

Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France :

« Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie »...   

Commentaires

  • Très bien de rappeler ces paroles de Michel Rocard , qui , toutefois , sur le tard prit la posture de vieux sage . Mais alors , en 94 , était il naïf ou bonimenteur ou commis sur ce sujet du traité de Maastricht ?
    Il n'était pas le plus nocif cependant . et en d ' autres domaines , voyait juste , semble t 'il . Un énarque " moins pire " ?

  • Miche ROCARD , c'était un pure produit de l'E.N.A, comme CHIRAC, HOLLANDE et comme MACRON!
    Ses propos concernant la publicité de ce sinistre traité, tiennent surement d'un remarquable boni menteur.
    ROCARD, c'est l'action d'un traître durant la guerre d'Algérie, c'est l'instaurateur de la C.S.G et du C.R.D.S; et le promoteur de la C.M.U. Le tout mis à la charge de la classe moyenne.

Écrire un commentaire

Optionnel