Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et maintenant, la psychiatrisation des adversaires politiques ! Mélenchon pas d'accord ...

 

Nouveau Microsoft Publisher Document.jpgOn sait que la présidente du Rassemblement National a été convoquée à une expertise psychiatrique à la suite de la diffusion d’images d’exactions de Daech sur son compte Twitter.

Cette convocation de Marine Le Pen intervient dans le cadre de sa mise en examen pour la diffusion des dites photos de propagande terroriste. 

« C’est proprement HALLUCINANT. Ce régime commence VRAIMENT à faire peur », a-t-elle déploré Marine Le Pen, dans un tweet où elle publie l’ordonnance du Tribunal de grande instance de Nanterre. « Je n’irai pas, bien entendu, me soumettre à cette expertise psychiatrique », a-t-elle lancé devant des journalistes, à l’Assemblée nationale. « J’attends de voir comment les magistrats comptent m’y contraindre. »  A quoi David Rachline, le maire RN de Fréjus, a ajouté : « La psychiatrisation des adversaires était une spécialité soviétique des régimes totalitaires. Désormais, nous y avons droit en France sous Macron... »

Plus intéressante, dans cette affaire, est la position de Jean-Luc Mélenchon qui a déclaré hier sur Twitter être en « désaccord total avec la psychiatrisation de la décision politique. Madame Le Pen est politiquement responsable de ses actes politiques ». 

Hamon-Premier-ministre-lui-president-Melenchon-refait-le-match.jpg« Désaccord total avec la psychiatrisation de la décision politique. Madame Le Pen est politiquement responsable de ses actes politiques. Tous les moyens ne sont ni bons ni acceptables pour la combattre. Ce n'est pas avec des méthodes pareilles qu'on fera reculer l'extrême droite. » — Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) 20 septembre 2018    

Commentaires

  • A sa façon . J.L.M. réagit à l'indignité de vouloir psychiatriser la présidente du R.N ( ex FN ) . Par contraste , quel silence des petits mufles de LREM . et des débris " Les Républicains " . Une honte pour ceux -ci .
    Mais le suffrage universel ( vox populi vox Dei ) ayant , au moins le mérite de permettre de bazarder ce qui doit l' être , attendons la suite .

  • Mais Marine le Pen n'a fait que de l'information sur ce qu'est l'Islam intégriste, une telle convocation devant un tribunal signifie que les Français doivent être privés d'information et que la liberté d'information et de parole n'existent plus ! C'est le comble de la démocratie connu dans les pays totalitaires.

  • Pas croyable cela . L'Europe est malade mais la France elle est vraiment à l'agonie ...

  • Psychiatriser l'adversaire politique, c'est une méthode qui rappelle la défunte URSS.. Je n'ai aucune sympathie pour Mélenchon, mais en l'occurrence il faut reconnaître le bon sens de sa remarque, il doit bien être le seul à protester contre cette mesure à la soviétique. Ce pitoyable épisode de notre vie politique, montre que le caniche de l'oligarchie financière Macron n'hésite pas, quoi qu’ultra-libéral, à employer des méthodes dignes de la Guépéou ou du KGB. Parce qu'on ne me fera pas croire que dans cet épisode, la justice n'est pas aux ordres de l'exécutif, comme elle le fut il y a peu pour éliminer Fillon de la campagne électorale.

  • Ce n'est pas parce qu'Emmanuel MACRON, veut faire de la France une terre d'asile, qu'il faut considérer comme fous ceux qui s'y opposent. pour une fois je suis d'accord avec Jean Luc MELANCHON

  • Mais moi, je crois en la justice de mon pays!!!
    Si elle veut faire de la France une terre d'asile psychiatrique c'est pour le bien de tous n'est ce pas?

  • Le recours aux méthodes totalitaires du KGB et du MVD de la macronie montre que ces gens perdent la tête, et tout sens des réalités démocratiques. La psychiatrie aux ordres d'une pseudo-justice en forme de vengeance politique contre un adversaire quel qu'il soit, est la démonstration d'une dérive idéologique profondément malsaine, et d'une extrême gravité . L'éthique de la conviction de ce "camp auto-justifié du Bien" est tellement hystérisée qu'elle ressemble désormais à une détestation absolue des contradicteurs, justifiant aux yeux de ces nouveaux Savonarole post-modernes, le bucher psychiatrique pour donner un semblant d'objectivité médicale à leur délire obsessionnel. Nous sommes confrontés à des totalitaires qui ne reculent devant rien pour détruire leurs adversaires, ce n'est plus de la politique, c'est de la haine à l'état pur, celle des fous, qui ont tout perdu sauf la raison qui les dirige dans leur délire d'anéantissement.des opposants. Les nazis étaient de ceux-là. Il est plus que temps de réagir.

  • Pour avoir beaucoup voyagé et donc beaucoup comparé d'un regard critique, il y a longtemps que je crois que la France est le dernier pays soviétique d'Europe. Nous en avons là une nouvelle démonstration. C'est pitoyable, honteux et désespérant. Et avec ça, nous prétendons donner des leçons de démocratie aux autres.

  • '' Le dernier pays soviétique d'Europe '' j'aime beaucoup cette expression. Un philosophe, depuis peu académicien, disait de l'éducation nationale, qu'il vaudrait mieux d'ailleurs appeller déséducation nationale ou désinstruction nationale, était la dernière administration soviétique. Remarque aussi pertinente.

  • Vont-ils envoyer chez les fous quiconque publie des photos de Dachau ?
    Méfions-nous de la justice de notre pays, ces chats fourrés médiocres et sournois.

Écrire un commentaire

Optionnel