UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LOUIS XVI 2019 ! Un acte politique fort : marquer le début de notre décadence...

TERREUR BASTILLE.jpgA partir de 1789, les principes du Totalitarisme furent énoncés, ses bases en furent jetées, et il fut appliqué méthodiquement avec - comme conséquence inévitable - le Génocide, qui en découlait fatalement.

Au même moment, le principe opposé fut également proclamé : liberté intérieure face à l'oppression d'un pouvoir sans limite qui, ne se reconnaissant aucune autorité supérieure, se révélait vite mille fois plus tyrannique que les antiques oppressions qu'il prétendait abolir.

Deux messages, antinomiques, contradictoires et irréconciliables, furent donc lancés au monde en France, et par la France, au moment de l'ouverture du grand cycle révolutionnaire...

goulag-barbeles-sur-faucille_1217928821.jpgLe 21 janvier 1793 est l'acte fondateur de tous les Totalitarismes modernes et il est à l'origine de toutes les horreurs qui devaient suivre: Staline, Hitler, Mao, Pol Pot, Ho Chi Minh, Ceaucescu et la Stasi, Le Lao Gaï et le Goulag...

Il est également - selon le mot fort juste de Prosper de Barante - "l'évènement le plus terriblement religieux de notre Révolution", car c'est bien une religion nouvelle qu'il veut instaurer, la Nouvelle Religion Républicaine, prétendant effacer toute trace de l'antique religion chrétienne...

De ce fait, le 21 janvier dure encore aujourd'hui, par ses conséquences désastreuses, qui ont affecté non seulement la France mais toute l'Europe et, aussi, la terre entière..... Il ne s'agit pas d'un fait historique "terminé".

Il est l'origine du premier crime de masse contre l'Humanité des Temps modernes -des crimes dont on sait qu'ils sont imprescriptibles...

A l'inverse, le soulèvement vendéen est lui aussi l'acte fondateur de toutes les révoltes modernes contre l'oppression tyrannique d'un Etat sans limites.

En tant que fait historique donné, avec ses formes extérieures qui appartiennent maintenant à l'Histoire, les Guerres de Vendée, "Guerre de Géants" comme les a qualifiées Napoléon, sont évidemment terminées, et depuis longtemps.

Mais, en tant que première expression collective du refus de l'oppression, de la défense de la liberté intérieure de la personne, de la Résistance à l'Etat tout-puissant, tyrannique et oppresseur, elles sont un message universel, comme l'a très bien vu et très bien compris Soljenitsyne. Et ce message appartient à l'Histoire en même temps qu'à chaque être humain.

De ce point de vue - évidemment fondamental - les Guerres de Vendée ne sont pas terminées elles non plus, pas plus que le 21 janvier, leur acte fondateur contraire.

VENDEE DRAPEAU ARMEE CER.jpgLes Vendéens, les chouans, ne se soulevaient pas pour imposer l'Etat partout, le Totalitarisme, aux autres habitants de France. Ils n'étaient pas agresseurs, ils étaient agressés. Ils ne souhaitaient pas imposer, ils souhaitaient qu'on ne leur impose pas. Ils se soulevèrent contre l'Etat, pour refuser son intrusion dans la sphère privée, pour l'empêcher d'organiser tout, de réglementer tout, d'installer une loi unique régissant tout et tous, jusques et y compris - et surtout - dans les consciences. Les paysans vendéens, les chouans ne se sentaient pas porteurs d'un modèle parfait qu'ils prétendaient imposer aux autres. Ils demandaient juste que l'Etat ne sorte pas de sa sphère, et ne s'arroge pas le pouvoir sur les consciences. Ils voulaient qu'on les laisse en paix, et qu'on les laisse vivre comme ils l'entendaient.

Les Vendéens - et Louis XVI en refusant la Constitution civile du Clergé et ce qui en découlait - sont bien les premiers résistants de France, et du monde, au Totalitarisme qui pointe à la fin du XVIIIème, et qui va ravager la terre, sous ses diverses formes - diverses mais semblables, au fond - au XXème.

Les Vendéens ont lutté contre l'Etat totalitaire, en affrontant ceux qui ont lutté pour l'imposer...

Ce combat de titans entre liberté intérieure et oppression étatique dure encore, le cycle révolutionnaire n'étant pas achevé. Et il durera jusqu'à la fin de ce cycle... Jusque là, pour reprendre le beau titre de la chaîne publique Arte pour l'une de ses émissions, on appellera les Vendéens "Dissidents: les artisans de la liberté..."

Depuis plus de deux siècles maintenant, les victimes attendent non pas la vengeance, mais la Justice: qu'avec la reconnaissance officielle du Génocide vendéen, il soit mis fin au négationnisme, au révisionnisme, au mémoricide dont se rend coupable le Système actuel, héritier des criminels de guerre de 1793/1794 et du régime totalitaire qu'ils ont imposé à la France...

LOUIS XVI MESSE.jpgC'est cela que nous marquons, chaque 21 janvier : et c'est un acte politique fort, tout au contraire d'une vaine nostalgie. Par le rappel de cette date fatidique et de son sens profond, nous redisons chaque année aux Français d'où vient leur décadence, quand et comment elle a commencé. Et nous leur disons que le seul combat qui vaille est celui de proposer "la subversion du Régime" (Léon Daudet), un régime totalement en crise aujourd'hui, mais qui reste fondé sur les mensonges, les erreurs et les horreurs du Terrorisme révolutionnaire...

Voilà pourquoi nous vous invitons tous à nous rejoindre et à participer aux différentes cérémonies et manifestations qui auront lieu dans toute la France, et qui sont d'ailleurs chaque année plus nombreuses et plus suivies : vous trouverez ci-après le tableau récapitulatif de toutes celles qui nous ont été indiquées..

Vendredi 18 Janvier 

Épinal : 18h30, Église Saint Antoine, 12, rue Armand Colle.

 

Samedi 19 janvier

Lyon : 10h30, Sanctuaire Saint Bonaventure, 7 Place des Cordeliers (2ème arrdt).

Toulouse : 10h30, Chapelle Saint Jean-Baptiste, 7 rue Antonin Mercié (Métro : Capitole ou Esquirol).

Amiens : 18h30, Chapelle Saint Vincent de Paul, 54 ter rue Jules Barni.

Lanvallay (Côtes d'Armor) : 11h, Chapelle du Sacré-Coeur, Prieuré Sainte-Anne.

La Chapelle du Chêne (Sarthe, Commune de Vion) : 12h15, Messe en la Basilique Notre-Dame du Chêne, suivie d'un déjeuner-débat avec Guillaume de Thieulloy. Renseignements : 06.64.91.52.45 - 02.43.98.43.44 - 09.86.25.43..27. 

Équemauville (Calvados): 10h, Eglise Saint Pierre. .

Fontaine-les-Dijon (Côte d'Or) : 17h, Basilique de la Maison natale de Saint Bernard, Place des Feuillants. 

Vion (Sarthe) : 12h15, Messe en la Basilique Notre-Dame du Chème, suivie d'un déjeuner- débat avec Guillaume de Thieulloy (Renseignements : 06.64.91.52.45 - 02.43.98.43.44 - 0986254327).   

Coligny (Ain) : 10h30 Église Saint-Martin, messe en mémoire de Louis XVI et pour la France.

Montélimar : 17h30, Chapelle Notre-Dame de la Rose, 36 Avenue Saint-Martin.

Le Val (Var) : 11h Collégiale Notre-Dame-de-l’Assomption.

 

Dimanche 20 janvier

Paris : 

- 10h30, Chapelle expiatoire, Square Louis XVI, 29 rue Pasquier (8ème arrdt).

- 17h15, Eglise Saint Roch : Marche aux flambeaux...

Nice : Prieuré Saint-Joseph, Place Sainte Claire.

Reims : Eglise Sainte Jeanne d'Arc rue de Verdun. 

Aix-en Provence : 10h, Chapelle des Pénitents gris, dits Bourras, 15 rue Lieutaud.

Quimper : 10h30, Eglise Saint Mathieu, rue du Chapeau rouge.

Biarritz : 10h, Eglise Saint-Martin, 4 Rue Saint-Martin.

Bayonne : Eglise Saint Amand, 52 Avenue Maréchal Soult.

Villejuif : 10h30, 24 rue Leon Moussinac.

Montargis : 10h Chapelle du Château. 

Limoges : 10H45, Chapelle Saint-Antoine, rue des Papillons.

Plouay (Morbihan) : 10h30, Chapelle expiatoire, 6 rue du Haras.

Belloy-en-France : 11h, Eglise paroissiale.

Tonnay-Charente (Charente maritime) : 10h30, Eglise Saint Etienne. 

A Nantes, à 12h15, dépôt de gerbe et lecture du Testament du Roi, place Louis XVI, au pied de la colonne

 

Lundi 21 janvier

Paris :

10h, Rassemblement Place de la Concorde, devant la statue de Rouen, côté Hôtel Crillon, Ambassade des Etats-Unis. 

- 12h, Saint-Germain-l'Auxerrois, paroisse des Rois de France, Messe célébrée à la demande de l’Oeillet Blanc pour le repos de l’âme du roi Louis XVI, en présence des Princes de la Maison de France. 

- 18h30 : Eglise Saint Nicolas du Chardonnet, 23 rue des Bernardins (5ème, Métro : Maubert -Mutualité, ligne 10).

- 19h, Eglise Saint Eugène - Sainte Cécile, 4 Rue du Conservatoire (9ème arrdt).

Versailles : 19h, Chapelle Notre Dames des Armées.

Basilique de Saint-Denis : 12h.

Marseille :

- 19h, Basilique du Sacré-Coeur, 81 avenue du Prado. La Messe, dite à la demande de l'Union Royaliste Provençale (Action Française) et du Souvenir Bourbonien, sera célébrée par Mgr. Jean-Pierre Ellul, recteur de la basilique. Une soirée conférence-débat suivra avec André Bercoff.

- 17h, Pannychide à la Communauté monastique du Saint Archistratège, 32 rue Briffaut.

Lille : 19h, Eglise Saint Etienne, rue de l'Hôpital militaire.

Rouen : 7h, Église Saint Patrice, rue de l'abbé Cochet.

Toulon :

- 18h30, Eglise Saint François de Paule, Place Louis Blanc.

- 18h30, Lotissement des Oliviers, Route du Val d'Ardennes.

Montpellier : Chapelle des Pénitents bleus, rue des Etuves (06 81 72 31 11).

Épinal : 18h30, Église Saint Antoine, 12, rue Armand Colle.  

Béziers : 19h Chapelle des Pénitents bleus, rue du 4 septembre.

Fabrègues : 11h20, Prieuré Saint François de Sales.

Bayonne :

- 18h, Cathédrale de Bayonne. 

18h30, Eglise Saint Amand, 52 Avenue Maréchal Soult.

Biarritz : 18h, Eglise Saint Joseph, 9 Avenue Victor Hugo. 

Novéant-sur-Moselle : 18h30, Eglise de Novéant.

Grenoble : 18h, Collégiale Saint André, ancienne Chapelle Royale, place Saint André.

Poitiers : 18h30, Eglise Notre Dame la Grande.

Chandai (Orne) : 10H30, Monastère Syro-Orthodoxe Notre-Dame de Miséricorde. 

Lyon : 18h30, Église St Georges, quai Fulchiron. 

Montauban : 18h, Eglise Saint -Jacques. 

Béziers : 19h, Chapelle des Pénitents bleus, 4 rue du 4 septembre.

Tulle : 18h30, Cathédrale Notre-Dame.

​Fontainebleau : 19h. messe pour Louis XVI en l'eglise du Carmel 16 bis rue du Maréchal Foch (et, le 26 janvier, à 14h30, nos amis partageront la Galette des rois à l'hôtel de l'aigle Noir, Place Général de Gaulle...)

La Rochelle : 18h30, Cathédrale Saint Louis.

Pau : 19h00, Eglise Sainte-Thérèse, 79 avenue Trespoey.

Carcassonne : 11h, Basilique des saints Nazaire et Celse.

Vannes : 18h30, Eglise Saint-Patern.

Brest : 18h30, Chapelle sainte Anne, 43 rue Bruat.

Chambéry : 19h, Cathédrale, place Métropole. 

Toulouse : 18h30, Chapelle du Férétra, 116 Rue du Férétra.

Calais : 8H45, Chapelle Sainte Victoire, Hames Boucres (Près de Guines)

Nantes :

- 20h, Eglise Saint Clément.

- 18h30, Chapelle du Christ-Roi, 88 rue d'Allonville.

Bordeaux :

- 19h, Eglise st Bruno, 5 Place du 11 Novembre.

​- 18h30, Grosse Cloche, rue Saint-James.

Caen : 18h45, Eglise Saint-Sauveur, place Pierre Bouchard.

Unieux (Loire) : 16h30, 31 rue Holtzer.

Perpignan :

- 18h30 Eglise Saint-Matthieu, Rue Grande la Monnaie. 

​- 18h30, Prieuré du Christ-Roi, 113 avenue Joffre.

Limoges :

11h15, Eglise Saint-Michel des Lions.

- 18H30, ICRSP, rue des Papillons.

Tarbes : 18h30, Maison Saint-Paul.

Sées (Orne) : 18h30, Chapelle de l'Institut Croix des Vents, 55 rue d'Argentré.

Chartres : 19h30, Eglise Saint Aignan. 

Mérigny (Indre) : 11h, Chapelle de la Transfiguration, au lieu-dit « Le Bois ».

Massais (Deux-Sèvres) : 18h, Eglise Saint Hilaire.

Jauldes (Charentes) : Maison Notre-Dame, 66 Place Schoeneck, LE BOURG.

Saint Etienne : 18h30, Chapelle Saint-Bernard, 9 rue Buisson.

Camblain-l'Abbé (Pas-de-Calais) : 18H15, École Saint Jean Baptiste de la Salle,Chemin du Perroy.

 

MONACO

18h30, Eglise du Sacré-Coeur, 14 chemin de La Turbie.

ALLEMAGNE

Sarrelouis : 18h30, Eglise Saint Pierre Canisius, Stifstrasse 18, Saarlouis. 

 

BELGIQUE

Bruxelles : 19h, ICRSP Bruxelles, Eglise du Couvent Sainte Anne Watermael-Boitsfort, Avenue Léopold Wiener 26B, 1170 Région de Bruxelles-Capitale.

Tournai : 11h, Cathédrale Notre-Dame.

D'autres messes seront dites en Belgique. A Tournai, nos amis proposent de se retrouver à l'issue de la cérémonie pour partager un moment de convivialité, avec comme signe de ralliement une écharpe blanche...

 

FINLANDE

Helsinki : 18, Ritarikatu 3b, 00170 (Studium Catholicum Helsinki).
 
CANADA
 
Mississauga : 19h, 1720 Sherwood Forest Cir.
 
 
REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
 

Bangui : Dimanche 20 Janvier, à la nonciature de Bangui.

 

 

Mercredi 23 janvier 
Mulhouse : 18h30, Eglise Saint-Etienne, place de la Paix.
Jeudi 24 janvier 
Nice : 10h, Cathédrale Sainte Réparate. 

Samedi 26 janvier

Versailles : 19h, Requiem de Cherubini, à la mémoire de Louis XVI, Chapelle Royale du Château de Versailles.

■ Strasbourg :  16h, Cathédrale Notre-Dame, Chapelle Saint Laurent. 

Nîmes : 11h, Eglise Saint Baudile.

Caumont-sur-Durance : 18h30, Eglise Saint Symphorien.

 

Dimanche 27 janvier

Nancy : 10h30, Église Marie-Immaculée, 33 Avenue du Général Leclerc. A partir de 12h30, Fête des Rois de l'USRL et de La Lorraine Royaliste : repas à l'Auberge de Maître Marcel, angle route de Martinvaux et Maron-Chaligny (Renseignements : lalorraineroyaliste@yahoo.fr ou 06 65 64 73 17).

Villefranque (Pyrénées Atlantiques) : Chapelle de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X.

Autun : 11h, Chapelle du Saint-Sacrement.

 

A noter également : dans le cadre de l'année Berlioz, le Requiem de Martini à la mémoire de Louis XVI sera donné dans le Château de Versailles, le samedi 29 juin 2019...

Commentaires

  • Merci à vous pour cet encouragement amical...

  • Je viens par hasard de voir qu'il y avait une messe à Villejuif, où j'habite, C'est la première fois que je vois ma ville apparaître dans la liste des messes de requiem pour le Roi Louis XVI.
    Avez-vous plus d'informations, car si je ne me trompe pas le 24 rue Leon Moussinac est un immeuble ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel