Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education : une publicité "mensongère" ? (à trois millions d'euros, tout de même !...)...

        Qu'on se le dise ! Le Ministère de l'Education recrute ! Laura et Julien ont ainsi été mis en scène - il n'y a pas d'autres mots... - pour vanter l'attractivité du métier.

        Un métier qui ne l'est plus - attractif - depuis belle lurette, sauf dans certains endroits, préservés mais réservés, comme Henri IV, Louis le Grand, Polytechnique et quelques autres, mais des endroits pas vraiment pour tout le monde.....

 education metier negatif.jpg

Une des trop nombreuses manifestations de la dégradation du métier et de son image dans "l'inconscient collectif".....

        La vraie question est de savoir pourquoi ce métier a été cassé : par qui et par quoi. Les lecteurs de ce Blog en connaissent la raison : l'idéologie, à travers un Plan (de folie) Langevin-Wallon, méthodiquement appliqué par tous les gouvernements du Système, qu'ils soient de droite ou de gauche, depuis 1945. Montrant bien par là que ce ne sont pas les hommes - ou les femmes... - qui sont pernicieux, et qu'il suffirait de changer, mais bien le Système; et que, que ce soit avec la droite ou que ce soit avec la gauche, le Sytème idéologique que nous subissons nous emmène toujours au même endroit : à l'échec.

        Cette vraie question ayant été posée, revenons-en à la Campagne de recrutement qui motive cette note : on voit, sur deux affiches hyper-cool - en langage d'auhourd'hui... - deux jeunes types très sympas - toujours en langage d'aujourd'hui... - touchés par la grâce et illuminés de bonheur : pensez ! ils viennent de trouver leur voie, et ce sera, bien sûr, l'Enseignement."Julien a trouvé un poste à la hauteur de ses ambitions" ! Et "Laura a trouvé le poste de ses rêves" ! : elle est pas belle la vie ?

education metier 1.jpg 

        Sauf que ce n'est pas la vie.....

        Le seul problème, en effet, mais il est de taille, est que cette vision irénique des choses (!) relève carrément soit du point de vue de Sirius - c'est à dire que l'on n'est plus du tout, mais alors, plus du tout, dans le domaine des réaltés concrètes et vraies... - soit de l'escroquerie pure et simple. C'est, tout simplement, vouloir faire croire de jeunes adultes au Père Noël, et leur raconter un beau Conte pour enfant, genre Martine ou Alice au pays des merveilles : viens, tu verras, "là où je t'emmenerai" - air connu... - il y a de gentils oiseaux qui chantent dans les jolis arbres de la cour, et les gentils élèves, qui écoutent gentiment et dans le plus grand silence la belle leçon de la jolie maîtresse, entendent leur chant mélodieux, par la fenêtre ouverte...

        Le "hic" c'est qu'il y a du nouveau, depuis quelques temps, dans les Écoles, Collèges et Lycée. Une violence de masse, une violence quotidienne, une violence démentielle est en train de croître et de se développer, à la façon d'une tumeur monstrueuse, et gagne du terrain jour après jour, rongeant toujours un peu plus le monde scolaire, et le dégradant inéluctablement. Le paradis de Martine n'existe pas, ou il n'existe plus; il n'est que dans la tête - et dans les rêves... - du concepteur de cette pub inepte, mensongère et dangereuse. Venu la présenter sur France info - et un peu gêné tout de même des critiques qu'il a  essuyées... - il s'est défendu en disant, en substance, que s'il n'avait pas montré les classes, ni les élèves c'était parce que l'intéressant, pour lui, était ce moment personnel pendant lequel le jeune homme ou la jeune fille prenait sa décision. Sic !

        Dans le genre plus faux-cul que moi tu meurs, en voilà un qui est bien parti pour le Nobel de la catégorie..... 

EDUCATION METIER LAURA.jpg

Les commentaires sont fermés.