UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A Marseille, pour commencer...

lafautearousseau Café d'actualité copie.jpg

Commentaires

  • Depuis mon retour de l'étranger, où j'ai vécu quatre décennies, je constate avec effarement le syndrome de Panurge qui frappe cruellement la corporation des journalistes des médias audiovisuels. Leurs journaux télévisés me rappellent les séjours effectués en les défuntes républiques communistes de l'URSS et de la RDA. Je constate également de leur part aucune élévation de l'esprit, aucune tentative de neutralité, une faiblesse pathologique envers les idéologies de gauche, et une propension de donneur de leçons envers les gouvernants actuels. Voilà des gens qui désinforment et abrutissent en se faisant des "couilles en or" !

  • Bravo!! félicitations pour ce commentaire, simple et très facile à comprendre mais oh combien révélateur du niveau journalistique de celles et ceux qui se prétendent journalistes! Ils pensent être porteurs de la bonne morale et représentants de la conscience des français. Mais ils ne représentent qu'eux-mêmes. Ils basent leurs informations sur le factuel instantané avant toute vérification sur la véracité de l'information qu'ils diffusent à des millions de personnes!! Et bien sûr ils sont de gauche... tout en se faisant "les couilles en or" (sic)...

  • Wargny et Southbeach parlent cru. Cela ne fera de mal à personne.
    S'agissant de ceux que De Gaulle désignait à Peyrefitte en disant "vos journaleux" et qui constituent aujourd'hui un réel pouvoir, un pouvoir même déterminant, dans le "système", je voudrais signaler ici qu'ils sont une caste, souvent des familles ou même des dynasties et que ces grands prêtres du politiquement correct, de la pensée unique, de la morale immanente du monde moderne sont aujourd'hui des gens âgés.
    Ainsi des frères Patrice et Alain Duhamel qui squattent le PAF depuis des décénnies, qui ont respectivement 65 et 70 ans.
    Michèle Cotta, quasi éternelle, n'a que 73 ans ...
    A quand la retraite pour ces pontifes ? A quand la relève pour ces dinosaures ?

  • Pour répondre rapidement à Anatole, ce sont ces derniers qui agitent les foules et s'indignent de cette réforme quant au recul de l'âge de la retraite!!!!!!!

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL