UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humeur : Consternant et pitoyable: le "sujet" de France 2 sur le Prince Jean.

          Nous ne sommes pas mauvais joueurs. Ce n'est pas parce qu'il était hostile que nous avons été choqués par le reportage de Pujadas sur France 2, ce mardi 3 novembre, au JT de 20 heures. C'est parce qu'il était bêtement moqueur, caricatural, et qu'il tournait en ridicule quelqu'un (le Prince) et quelque chose (ce qui se passe en ce moment autour de lui, à l'occasion de la sortie de son bouquin).

France2-20h-pujadas.jpg

            Nous ne demandons pas mieux que de discuter, d'échanger des arguments, d'écouter des observations -voire des critiques- et d'y répondre en proposant nos arguments. On n'en était pas là ni avec Pujadas ni avec la rédaction de France 2, dont le soi-disant "sujet" n'était en fait qu'une grosse farce, mines et mimiques moqueuses, voire hilares, du-dit Pujadas à l'appui, pour se moquer et pour tourner en dérision le Prince et son action, et ceux qui "croient encore" en lui (ton de commisération, du genre: les pauvres....ils croient encore au Père Noël). Dans les cours de recré, on appelle "ça" casser quelqu'un... Il s'est mis à ce nouveau, Pujadas: s'il s'imagine que cela le grandit....

             A cette farce, même Stéphane Bern -qu'on a connu mieux inspiré...- a cru devoir donner sa caution, en venant débiter -sarcastique ?...- une sornette dont on se demandait bien ce qu'elle venait faire là....

             En fait, il se passe quelque chose en ce moment autour du Prince. Michel Fields, Max Gallo, Jean Piat ou Lorant Deutsch ne craignent pas d'en parler, tandis que les rédactions de la presse écrite ou parlée, dans la France entière, ne craignent pas non plus d'ouvrir leurs colonnes et leurs antennes au Prince, de l'interroger et de rapporter ses propos. Les maires de Villefranche et de Senlis, le Professeur Christian Atias de la Faculté de Droit d'Aix en Provence ne craignent pas d'assister és-qualité à la présentation de son livre, de le recevoir et d'inviter les gens, toujours és-qualité, à venir le découvrir. D'autres personnes influentes, et qui comptent en France, adopteront, demain, la même attitude, tout au long de ce véritable Tour de France qu'effectue le Prince à la rencontre des français.

             On peut l'ignorer, ne pas s'y intéresser, voire s'y opposer et le combattre par des arguments. Mais s'en moquer, c'est nul. Pujadas a choisi de s'en moquer. C'est lui, le pauvre, car il n'a rien compris.

             Tant pis pour lui.....

Commentaires

  • Un peu d'humour ne fait pas de mal. Ne pas se prendre au sérieux, dans un JT, c'est rare, et ca vaut le détour!

Les commentaires sont fermés.