UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une famille formidable !.....ou: Simple, simpliste, simplet.....

          Non, il ne s'agit pas du feuilleton de TF1 ! Il s'agit des socialistes (en particulier) et de ceux qu'ils influencent (au sens large), et cela à propos du pouvoir d'achat. Voyez-les, écoutez-les se répandre dans l'ensemble des médias, et se déchaîner sur les salaires qui n'augmentent pas....

          Pourquoi ? Parce qu'ils ont -croient-ils...- trouvé là matière à condamner le gouvernement, et surtout à faire oublier leurs propres erreurs et leur propre absence de propositions. Et la guerre ouverte qui a commencé chez eux, et entre eux, pour la présidence du parti, et la présidence tout court. Et.... et.... et.....

          Ils se répandent donc en affirmant péremptoirement que "le pouvoir d'achat n'y est pas", et à la suite de François Hollande, demandent: "Combien en plus sur la feuille de paye ?". Pour en conclure que le gouvernement a échoué. C'est court, c'est simple: ils pensent que le message peut passer, va passer.

          C'est vrai que le contexte est mauvais et que les apparences jouent sinon pour eux, du moins contre le gouvernement. Ils ont juste oublié que si c'était court et simple comme message -ce qui est vrai- c'est, aussi, simpliste et même franchement simplet. Car enfin, qui sont-ils pour venir se plaindre de ce que le pouvoir d'achat stagne? Ce sont eux, les socialistes idéologues (1), qui ont imposé "à la Bismarck", "à la prussienne", les 35 heures à une économie française qu'ils ont ainsi durablement affaiblie, face à la concurrence effrénée de la mondialisation. En même temps qu'ils envoyaient à l'opinion un signal fort, mais pernicieux et moralement mauvais : l'idée que travailler moins était une bonne solution, "la" bonne solution....

          Les choses sont donc fort simples et fort claires. Que tout aille mal, c'est une évidence. Que le pouvoir d'achat stagne, tout le monde l'avait remarqué. Mais il y a dix ans que la France travaille moins, donc qu'elle produit moins, qu'elle crée moins de richesse(s). Qu'elle a donc moins de parts de gâteau à partager.  Un enfant de sixième comprend cela sans difficulté: comment distribuer du pouvoir d'achat -c'est à dire de la richesse- si on ne l'a pas au préalable créée ?

           C'est avant qu'il fallait y penser! que Martine Aubry et Lionel Jospin auraient dû y penser, au lieu de nous entraîner dans une voie qu'aucun pays au monde n'a empruntée.

          Quand ils ont le culot de venir dire que les salaires n'augmentent pas, sont-ils plus ridicules que malhonnêtes, ou l'inverse ? Et quand quasiment personne, chez les socialistes, ne fait de "mea culpa" sur cette erreur historique monumentale, ne font-ils pas penser au vieil adage: "Errare humanum est, perseverare diabolicum" ?.....

(1): qui ne représentent bien sûr pas toute la famille, nous l'avons plusieurs fois fait remarquer..... en profitant de toutes les occasions que nous offraient l'actualité pour saluer l'indépendance d'esprit et la pertinence de jugement d'un Védrine par exemple; ou les prises de position souvent courageuses, car à contre-courant de son parti, d'un Manuel Valls; et d'autres encore.....

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL