UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Drapeaux des Régiments du Royaume de France...

La Brigade irlandaise

La Brigade irlandaise

Après la bataille de la Boyne en 1690 et la chute de Limerick fin 1691, l’Irlande est perdue pour le catholique Jacques II qui se réfugie en France, accueilli par Louis XIV.
Il est suivi par les soldats qui ont combattu pour sa cause comprenant une grande majorité d’Irlandais.
Par dérision, cet épisode est appelé Flight of the Wild Geese (Vol ou des oies sauvages) par les Anglais.

Patrick Sarsfield, premier comte de Lucan, le défenseur de Limerick obtint une capitulation honorable en octobre 1691. Cet accord permettait aux soldats jacobites d’émigrer : 5.000 Irlandais embarquèrent immédiatement sur une flotte de secours française arrivée trop tard... Ils furent rejoints par 5.000 autres amenés par des bateaux anglais.

Patrick Sarsfield mourut le 21 août de blessures reçues à la bataille de Neerwinden le 19 août 1693. Il est enterré à l'église Saint-Martin de Huy (Belgique - Province de Liège)

Les émigrés irlandais ont constitué des régiments de mercenaires dans de nombreux pays, qu'ils soient catholiques ou non.

Le principal contingent est celui qui s'est mis au service de la France en 1691 sous Louis XIV, alors que la Cour jacobite de Saint-Germain en Laye rassemblait des milliers d'émigrés.
Sous Louis XV les Irlandais se sont illustrés en particulier à la bataille de Fontenoy.
Ils ont pris part également pour le compte de la France sous Louis XVI à la guerre d'indépendance américaine par deux régiments Dillon et Berwick.

C'est l’Assemblée nationale française qui a prononcé la dissolution des régiments irlandais (suspects d'être fidèles au Roi) en 1791.
Le service des émigrés irlandais aura donc duré une centaine d'années de 1692 à 1792.
Le comte de Provence, futur Louis XVIII, a prononcé en 1792 un discours de remerciement pour honorer la très longue fidélité des émigrés irlandais.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL