Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

acip

  • Premier compte-rendu du Colloque du I8 novembre : La forêt dans tous ses états....

            Nous avons annoncé ce Colloque, précisant que le Prince Jean - exploitant forestier - y prendrait la parole. Et, de fait, le Prince s'est exprimé devant un public de professionnels et de représentants d’institutions nationales et internationales. Il a fourni une bonne prestation, et il ne s’agissait pas de prêcher des convaincus ….

           Voici le premier compte rendu publié par l’agence de presse ACIP

           ACIP Colloque 21 nov. 2011.pdf

           On y lira, entre autre, comment le Prince Jean a évoqué son rapport personnel avec la forêt jugée par lui comme un maître pour l’action, tant la forêt incarne par elle-même toutes les qualités attendues d’un roi juste et sage. Et comment lui a fait écho, alors qu’il était invité à décrire le modèle français de gestion forestière, Michel Hermeline, de l’Office national des forêts (ONF) : celui-ci fit remarquer que la conduite « soustenable » des bois, demandée par un édit de Philippe VI de Valois (1), ressemblait furieusement au « sustainable development » réclamé par la Conférence de Rio en 1992....

    (1) : Une "préoccupation environnementale" qui date au moins de 1346, avec l'Ordonnance de Brunoy, première réglementation forestière française (et en langue française) édictée par Philippe VI de Valois :

           Dans son article 4, l'Ordonnance précise que "les maîtres des eaux et forêts enquerront et visiteront toutes les forez et bois et feront les ventes qui y sont, en regard de ce que lesdites forez se puissent perpétuellement soustenir en bon estat" : c'est l'origine directe de l'actuelle ONF (Office national des Forêts).....