UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Montréal de l’Aude ou Mont-Royal en France ? par Guy Adain

C’est de Montréal (Mont-Royal) le bien nommé que pourrait nous advenir « Le grand remplacement » 
Nous aussi, nous avons le nôtre…
Il est royal et salutaire pour tous ! Il est annoncé silencieusement car il est d’Or, à la différence des paroles, paroles, paroles… qui elles sont souvent d’argent… sale !
L’étoile Réale est venue se fixer au dessus de la Collégiale Saint Vincent à Montréal pour nous indiquer le nouvel ancrage, le nouveau point de départ de la reconquête des coeurs.
Voilà, n’en doutons pas, un signe de la Providence qu’il nous faut discerner dans le vacarme tumultueux du déchaînement des passions exacerbées pour atteindre et s’emparer du Pouvoir !
C’est un heureux événement et une sage décision que de fixer la source du renouveau dans ce beau village de France en terre d’Aude.
À petit bruit, il faut répandre la bonne nouvelle, la prochaine élection est une opportunité d’affirmer ce que nous sommes, et ce que nous défendons. Ne nous laissons pas enfermer dans des bulles qui nous sont étrangères. Nous ne sommes ni à droite ni à gauche, mais pour l’heure au… Sud-Ouest ! 
D’aucuns nous classent, à droite, voire extrêmement à droite, mais leur balance est viciée; droite et gauche sont estimées par rapport à l’hémicycle de l’Assemblée !
Notre principe est ailleurs, très en « dessous »… Car nous voulons porter « La France à bout de bras »comme le souhaitait déjà « feu Henri d’Orléans, Comte de Paris ».
La suite nous appartient avec à notre tête le Prince Jean de France l’actuel comte de Paris.
Pour mémoire : « En 1355, Montréal est brûlé et rasé par le Prince Noir, fils du roi d’Angleterre Edouard III. » (Sic)
En 2022, avec notre Prince Jean de France ; Montréal pourrait-être le bourgeon du Lys Royal qui redonnerait à la France ses lettres de noblesse avec l’Amour et l’Espoir.
Guy Adain

Commentaires

  • Même si ça fait longtemps que j'y suis allé, je ne reconnais pas le clocher octogonal de l'église St Vincent.
    M. Adain est-il sûr de la prise ?

    La démesure de la collégiale rapporté à l'empreinte de la ville médiévale s'explique par la position de l'ouvrage perché que l'on voit de partout et de loin, qui signifiait aux yeux de tous la victoire définitive de la Sainte Inquisition sur l'hérésie des Bons Hommes.

    Que Jean d'Orléans établisse sa famille en pays cathare serait de bon augure pour un prince de vitrail qui chercherait une ascendance spirituelle. Il y a de jolis domaines pas très chers alentours et la Frat y a des établissements scolaires réputés pour les filles et les garçons.
    Et le train s'arrête à Bram.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel