UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'aventure France en feuilleton : Aujourd'hui (60), la coutume du partage, tare des dynasties franques

De Jacques Bainville, Histoire de France, Chapitre III, Grandeur et décadence des Carolingiens :

"Les partages étaient l’erreur inguérissable de ces dynasties d’origine franque...."

Un seul exemple, fameux entre tous : celui de l'opposition violente et interminable entre la Neustrie et l'Austrasie, véritable guerre civile qui, pendant quarante ans, de 573 à 613, va ravager les terres franques; et qui peut, pour partie, se ramener à la vendetta que se livrent deux belles-soeurs, les reines Brunehaut et Frédégonde.

 

La première, Brunehaut, fille du roi wisigoth Athanagilde, épouse en l'an 566, Sigebert 1er, roi d'Austrasie.
La seconde, Frédégonde, une belle esclave, devient reine après le meurtre de l'épouse en titre de Chilpéric 1er, roi de la future Neustrie. Un meurtre dont elle est présumée coupable...

* Le terme de Neustrie apparaît au VIIème siècle, pour désigner le royaume de l'ouest lors des partages entre rois mérovingiens.
Elle couvre le nord-ouest du royaume des Francs, approximativement entre Loire (frontière avec l'Aquitaine) et Escaut, incluant l'Armorique, avec une frontière à l'est floue, dans l'actuelle Champagne : Reims est ainsi généralement en Austrasie, et la Bourgogne est souvent détachée en royaume autonome. L'Aquitaine fait parfois partie de la Neustrie.
* L'Austrasie est ainsi nommée à cause d'une mauvaise orthographe des clercs, et d'une confusion avec le latin "australis, méridional", son vrai nom étant Oster-rike (royaume de l'Est) en vieux francique. Elle couvre le nord-est de la France actuelle et la Rhénanie, les bassins de la Meuse et de la Moselle, jusqu'aux bassins moyen et inférieur du Rhin. La capitale en est d'abord Reims, puis Metz.

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL