UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Famille de France • Importante mise à jour de la page Wikipédia de Monseigneur le comte de Paris

oooooooooooooo

La page Wikipédia de Monseigneur le comte de Paris, Jean IV de France, a fait l’objet d’une importante mise à jour donnant accès à une biographie complète et à la pensée politique du Prince pour la France .

Pour la découvrir, cliquez sur ce lien : 

La page Wikipédia de Monseigneur le comte de Paris

LA-COURONNE.ORG

Commentaires

  • Très intéressant et pédagogique! Je suis rassuré de voir que le Prétendant est favorable au rétablissement d’une monarchie parlementaire de type espagnol, seul scénario possible effectivement pour nous et le projet monarchique consisterait à remplacer le Président par le Roi. Petit commentaire concernant la religion: je pense que le Prétendant aurait intérêt, s'il veut jouer un rôle d'arbitre (Roi = Régulateur), de réaffirmer la distinction entre corps physique (privé - qui ne nous regarde pas) du Roi et corps sacré (aujourd'hui on dirait public); autrement dit on peut tout à fait admettre sa foi catholique (corps privé), mais on doit à travers ses actes constater sa neutralité, sinon il peut plus prétendre un jour remplacer le Président de la République et ainsi couronner la démocratie.

  • La démocratie sous sa forme actuelle, c'est ce que les Français d'aujourd'hui méprisent absolument. Et c'est cela que vous voulez couronner par un roi potiche. Si vous croyez que ça peut séduire les Français, je crois bien que vous vous trompez. Vous ne suivez pas l'actualité Eric 38. Vous datez !

  • Non, les gilets jaunes font illusion, ils sont très peu au regard de la population française et les médias en font des choux gras. Ce n'est pas représentatif. Je reste convaincu que l'avenir de la monarchie passe par le couronnement de la démocratie et je pense que le Prince est bien aussi convaincu, témoin cette biographie sur Wiki. La comparaison avec l'Espagne est plutôt dans le principe et pas dans les détails. En Espagne il y a une démocratie arbitrée par un Roi. C'est cela l'avenir de la monarchie et tous les royalistes devraient s'aligner sur ce modèle qui semble être le seul pertinent. Couronnons (c'est à dire instaurons une instance d'arbitrage) la démocratie. Ce qui me paraît problématique, ce sont les royalistes qui vont à contre courant de ce que veut le Prétendant. Ils ne lui rendent pas service!

  • La constitution de la V e semble plus proche, de la constitution de Louis XVI en 1791 que de de celle de l'Espagne actuelle .
    Mais Le hic , en France , c'est la caste républicaine attachée à son assiette au beurre et , bien entendu , le peuple se croit souverain .

  • La caste républicaine ne renonce à son assiette au beurre que lorsqu'elle a conduit le pays au bord du gouffre comme en 40 ou 58. Elle la reprend dès que possible. C'est peut-être dans l'entre-deux qu'un changement de régime serait possible. Saisir l'occasion la prochaine fois !

  • L'instauration d'une monarchie constitutionnelle en France ne priverait la caste républicaine de son "assiette au beurre" que de façon limitée car elle pourrait toujours se mettre sous la dent les mandats de député, sénateur, ministre et premier ministre ou président du conseil selon l'ancienne appellation des troisième et quatrième républiques. Seul le trône serait réservé au roi, à sa famille et à ses descendants. Donc, le "manque à gagner" pour les républicains, c'est-à-dire tous les membre de la société civile en entier, se limiterait pour eux à renoncer à toute ambition politique et personnelle d'être "roi" (c'est-à-dire chef de l'Etat) à la place du Roi, ce qui serait plutôt un bien pour la France à mon avis.

  • Primo, toutes les monarchies sont constitutionnelles. Sinon, ce sont des tyrannies. La monarchie d'Ancien Régime avait une constitution. [Cf. LFAR]. Elle n'aurait pas duré mille ans si elle avait été une tyrannie. Et aujourd'hui la plus constitutionnelle de toutes les monarchies constitutionnelles aux yeux de l'opinion, la monarchie britannique, n'a pas de constitution formelle et s'en passe fort bien.
    Secundo, vous ne considérez que l'aspect institutionnel du problème français. Vous négligez la décadence politique, économique, culturelle, sociétale, civilisationnelle qui entraîne la France vers le fond et détruit sa puissance. Or si vous laissez l'essentiel du Pouvoir aux constituants actuels du Système - tels que vous les énumérez - presque rien ne changera de tout ce qui nous détruit progressivement.
    Je fais remarquer une fois de plus que les dits constituants du Système n'ont plus du tout la confiance de Français comme il ressort de toutes les enquêtes. Vouloir les conserver en l'état est à contre-temps.
    Il faut innover. Aller vers un nouveau pacte royal avec les Français. Ne pas s'accrocher à ce qui est vermoulu et décrédibilisé. Ce sont des formes passées.

  • A Eric 38
    Les Gilets jaunes ne font qu'exprimer avec maladresse ce que disent toutes les enquêtes d'opinion.
    1. 50% des Français les soutiennent.
    2. Beaucoup plus majoritairement, ils méprisent le système politique : les politiciens, les partis, les syndicats, les parlementaires, les journalistes, etc. D'où la croissance continue de l'abstention.
    C'est cela que vous voulez couronner. C'est parfaitement inactuel.
    Nous ne voulons pas l'instauration d'une tyrannie ou d'un despotisme. Mais pas non plus la perpétuation d'un système du passé, totalement discrédité dans l'opinion française. Un peu d'actualisation et d'imagination réalisent s'imposent.
    Entre le Prince et les royalistes les rapports sont excellents, Par ailleurs, il lui appartient de déterminer et d'adapter aux situations diverses et changeantes ce que doit être sa pensée et son action politiques. Il est très au-dessus de nous tous.

  • Ce que vous exprimez est empreint de nostalgie me semble-t-il , il faut vivre avec son temps et considérer la France comme elle est, on ne la changera pas, c'est pourquoi le projet royaliste doit être de couronner la démocratie, le seul crédible à mon sens

  • Ce que vous exprimez est empreint de nostalgie me semble-t-il , il faut vivre avec son temps et considérer la France comme elle est, on ne la changera pas, c'est pourquoi le projet royaliste doit être de couronner la démocratie, le seul crédible à mon sens

  • Cela, on l'aura compris.
    Mais c'est un peu facile quand on ne répond jamais sur le fond aux objections que l'on vous fait.
    Sauf à vouloir instaurer un dialogue de sourds contraire à tout débat.
    Totalitarisme ?

  • Baratiner, le souhaitez vous vraiment que je réponde point par point ? J'ai l'impression qu'un gouffre nous sépare sinon l'idée d'un roi. Je suis démocrate, partisan de la séparation de la religion et de l'état, J'interviens sur ce Blog pour témoigner, pas pour polémiquer, pour montrer qu'une voie moderne existe pour les royalistes et il semble qu'elle soit conforme aux objectifs du Prétendant.

  • Le drame de la droite et les royalistes n'y échappent pas ( la classement à droite est pour simplifier )est de trouver à se diviser jusqu'à être minorité mais , la minorité , c'est l' élite , alors ...

  • Je ne conçois pas un débat comme une polémique. Sauf si c'et au meilleur sens du terme.
    Vous croyez votre conception moderne, je vous ai dit en quoi je la crois obsolète.
    Je crois qu'une monarchie ne peut se passer de la confiance populaire et de l'assentiment des Français en quoi elle est plus démocratique, si vous voulez, que les oligarchies ploutocratiques en place, sous couvert de démocratie. Ce dont nos compatriotes sont aujourd'hui de plus en plus conscients. Sur beaucoup de points essentiels, notre démocratie se moque bien pas mal de la volonté populaire et la contourne quand il lui plaît. Savez-vous qu'il est des sujets qui sont interdits de référendum ?
    Je sais que la monarchie française s'est toujours voulue politiquement indépendante du pouvoir religieux, de l'Eglise et de ses empiétements.
    Etc.

  • Si l'on prend du début ,à partir d'un article de wikipédia ,il faudrait déduire les pensées du comte de Paris , mieux : le conseiller ; cela passe l'entendement .
    Enfin ,Baratier me semble plus cohérent .
    Bien entendu , une royauté ne marcherait pas sans assentiment populaire mais la démocratie issue des "Lumières" par la manipulation des foules ,la tromperie , fausse tout ( en monarchie comme en république ).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel