Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire • Hitler vu par sa secrétaire

 

par Anne Bernet

 

938307326.pngL’ignorance, l’égoïsme et la sottise constituent-ils des excuses absolutoires ? Telle est la question que se posa jusqu’à sa mort Traudl Junge, qui fut, de 1941 à mai 1945, l’une des secrétaires personnelles de Hitler.

Longtemps, ses proches, et même les organismes de dénazification, lui soutinrent que sa jeunesse, -elle avait vingt-deux ans quand elle avait été embauchée par le Führer.- l’absolvait et qu’il était vain de se reprocher le passé. Elle-même, pour tardive qu’eut été sa prise de conscience, n’en était pas très sûre et c’est ce doute qui la poussa, peu avant sa mort, en 2002, à accepter de publier ses Mémoires.

Sous le titre accrocheur Dans la tanière du loup, du nom donné au grand quartier général de Hitler en Prusse Orientale, Mme Junge livra des carnets rédigés en 1947, à chaud, rédigés à la hâte dans la crainte d’oublier des détails importants. Tel quel, par son manque de recul dont elle se scandalisait en les relisant, ce texte constitue un document brut précieux à l’historien, et il a largement inspiré le film La Chute qui provoqua dans l’opinion une véritable commotion. La raison en est évidente.

Mme Junge parle avec une sorte de tendresse nostalgique de son patron, un monsieur vieillissant, en mauvaise santé, très gentil, très attentionné, qu’elle admirait et aimait beaucoup. L’ennui étant qu’il s’agissait d’Adolf Hitler … Se pose alors une question dérangeante : peut-on vivre quatre ans aux côtés du Mal incarné sans s’en rendre compte, ou faut-il supposer que Hitler était un homme comme les autres ? Mais a-t-on le droit de lui restituer cette part d’humanité ?

N’est-ce pas remettre en cause tout ce que Rousseau a dit de la bonté intrinsèque de notre espèce, voire admettre qu’il existe en tout humain une part noire qui serait la marque du péché originel ? La très naïve Mme Junge aurait été bien surprise de savoir que son modeste témoignage conduisait à de telles interrogations métaphysiques … 

Dans-la-tanière-dHitler.jpg

Traudl Junge , Dans la tanière du loup - Tallandier Texto ; 310 p ; 10,50 €

Politique magazine -  Consulter ... S'abonner ...

Commentaires

  • Pourquoi la Faute à Rousseau publie t elle la photo de ce monstre ?Photo de propagande de basse propagande ..Cet homme a enjambé des morts a été un raciste de la plus pire espèce .Les questions philosophiques passent au second plan devant l'horreur absolue les morts les nombreux assassinats ,les camps de concentration et l'extermination .

  • Camelot, permettez-moi de vous rappeler que le 9 novembre 1933, dans son Journal, Jacques Bainville a été le premier à dénoncer le monstre", "l'énergumène", "le minotaure" Hitler. Cette note se trouve dans notre Catégorie "Lire Jacques Bainville" : il vous suffit de recopier le lien suivant :
    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2014/05/15/denonciation-des-persecutions-antijuives-5368697.html

  • C'est avec plaisir que je lirai la note que vous me proposez .Et de surcroit je m'en servirai pour répondre à des accusations infondés .
    Bien entendu il n'y a aucun lien possible mais la vue de ce personnage me révulse et à quoi ça sert de philosopher sur sa secrétaire son chauffeur dentiste cuisinier livreur ou autre ?.
    l'Action Française , le 6 février 1934 sont des preuves de l'hostilité absolu du mouvement royaliste à ce fanatisme.

  • Il n'y a aucun doute sur l'hostilité foncière de l'Action française, des royalistes, de Lafautearousseau, envers le nazisme et Adolf Hitler. Il s'agit ici d'une note de lecture, parfaitement dans cette ligne (lire l'article) et accompagnée d'une photo qui n'a évidemment valeur que d'illustration. Pour qui nous connaît, ce sont là des évidences..

  • Oui mais pourquoi publier l'image d'un criminel de la pire espèce ?Ca sert à rien c'est un assassin il n'a rien à faire là

  • Évidemment, si on commence dans LFAR les photos de monstres, on ne va plus pouvoir dire tout ce que nous pensons de MM. Robespierre, Saint-Just, Marat, Couthon... - pour en rester au domaine français -. Qu'est ce que c'est que cette réaction aussi épidermique que puérile ?

  • Refuser d'examiner Hitler sous toutes ses facettes est une forme de faiblesse ou d'abdication mentale. Pour tous ceux qui ont personnellement ou par leur famille ou amis ou d'autres façons qui les ont touchés ou blessés au plus profond d'eux-mêmes par le fait direct ou indirect d'Hitler, on peut comprendre l'horreur qu'il leur inspire et la paralysie mentale qui les frappe s'agissant d'étudier le personnage. En dehors de ces cas parfaitement compréhensibles humainement, l'homme se doit d'être capable de tout examiner, savoir et voir chez un autre homme quel qu'il soit, monstre ou pas. Comprendre ne signifie pas accepter. Qui d'ailleurs pourrait affirmer que depuis Hitler (sans parler d'avant Hitler), il n'a pas existé et n'existe-t-il pas encore sur terre d'humain aussi abominable ou comparable ou pire que ce dernier, et ce en dépit des leçons que l'humanité aurait dû retenir de l'expérience nazie, une fois pour toutes ?

  • Nous avons publié maints portraits de Robespierre, Saint-Just, Danton et autres chefs révolutionnaires sanguinaires sans que personne ait jamais cru qu'il s'agissait de les approuver ou de les laver de leurs crimes.
    La photo d'Hitler que nous avons utilisée pour illustrer un article parlant de lui était dans le même esprit. Au demeurant, elle n'était pas particulièrement engageante.
    Gilbert Claret a exprimé ici sur le sujet un point de vue tout à fait raisonnable.

  • Comment peut on encore évoquer cet épouvantable personnage. A garder ses méfaits aux fonds de nos mémoires. Mais par pitié n évoquons plus le personnage. Respectons nos amis allemands cette période est une tâche de sang sur leur drapeau comme l est le révolution de 1789 sur le notre Respectons ainsi la mémoire des martyrs de ces époques effroyables

  • Bonsoir vous trouvez que ce billet n'est pas correct, donc les billets des communistes ne le sont pas non plus. Un rappel sur l'histoire Hitler s'est allié à Staline pour entrer en Pologne. Si Hitler n'avait pas envahi la Russie, les communistes auraient soutenu Pétain et l'alliance de l'axe. Donc lisez Man kanf, et vous comprendrez
    Certes je condamne les atrocités de la guerre , mais là c'est un reportage pour un livre. Donc soyons modérés
    Bonne soirée

  • Photo ou pas nous sommes envahis de tant d'Images d'horreur, très contemporaines, qu'il faut se blinder. Pour moi, ce n'est pas un problème. Faire état d'un livre qui vient de sortir non plus.
    Mais la fascination pour Hitler himself occulte tous ses complices, les grands politiques de l'époque, les grands intérêts financiers , mondiaux, et la population allemande que je ne défendrai jamais . Comparer leur complicité avec " les martyrs de 1789 " est assez grotesque.
    Enfin, je refuse le dernier paragraphe, avec cette embrouille sur " la part noire de chacun" , non parce que j'en serais indemne ! Mais parce que cet argument piètiste relativise le mal hitlérien, le répand sur tous , démobilise, relativise,et le fait presque absoudre. Tant qu'à méditer sur notre condition enfermés devant un crâne , il me semble qu'il existe tant de malfaisants dont les responsabilités sont plus " modestes" , un peu moins fascinantes, qu'on peut y trouver matière à humilité.

  • Il n'appartient à personne - hormis à Dieu si l'on est croyant - d'absoudre ou ne pas absoudre. Cet article n'avait rien d'une "absolution". Cette discussion est, selon moi, un peu ridicule. Il s'agit d'un point d'histoire. Rien de plus.

Les commentaires sont fermés.