Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Facebook/Tweeter/Net : quelques uns des liens "partagés" et des commentaires...

 IMG_0096.jpg

... sur notre Page Facebook Lafautearousseau royaliste...

... sur notre Compte Twitter A.F.Royaliste...

...ou sur notre quotidien...  

 

1. Par Jean-Louis Faure :  

 Avis partagé @LJD. Les Russes ne laisseront jamais la bannière étoilée et son faux nez OTAN s’installer aux marches de leur grand pays. Le marigot médiatique français n’est d’aucune utilité pour suivre les évènements, pas plus en Ukraine qu’en Syrie où une poignée de pisseurs de copie jouent à Tintin reporters sans connaître un minimum sur le pays.
La rage du monde anglo saxon et américain contre Poutine est bien relayée par leur presse, déchainée depuis que le russe a dressé quelques barrières, et la crise syrienne ne les intéresse pas. Comme vous le soulignez la France a disparu.

Sur l’Ukraine les papiers précis sont chez Chauprade avec Moreau (lien http://www.realpolitik.tv/2014/04/republique-bananiere-dukraine-episode-9/ et tous ceux du site ( http://www.realpolitik.tv/ )
Sur la Syrie, impossible de ne pas écouter les analyses de Bassam Tahhan (lien http://www.agenceinfolibre.fr/bassam-tahhan-sur-la-liberation-des-journalistes-francais-et-la-situation-en-syrie/ )

2. Par Hélène Richard-Favre :

 

 
A suivre l'actualité liée à l'Ukraine, sans surprise, la Russie est dans le viseur de la plupart des grands medias occidentaux. Et si d'aventure on...
 
Il est toujours "amusant" de constater que la gauche revient à ses "classiques" : aujourd'hui, le travail dominical, à travers les propos de M. Fabius... Il est vrai que c'est la république qui a combattu la "sacralisation du dimanche" inst...aurée par la monarchie de Louis XVIII en 1814, et qui a cassé le "repos du dimanche" en 1880, par la loi, avant que de reculer (en partie) en 1906, sous la pression des catholiques sociaux (souvent royalistes) et des syndicalistes (souvent proudhoniens)... Bon, en tout cas, pour ne pas réécrire mille fois la même chose, je remets un lien sur un article de septembre dernier : Travail du dimanche et emploi : illusions et réalités.
 

Les commentaires sont fermés.