UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Dizaine de MAGISTRO...

            MAGISTRO ... Droite ? Gauche ? Au milieu ?  ... l'important, ce sont les fondamentaux !

        MAGISTRO, une tribune libre et indépendante d'information civique et politique, en ligne depuis 2008


*Liens : -  http://www.henrihude.fr/ 

              - http://www.democratiedirecte.fr/  (Yvan Blot)  

 

Arnaud TEYSSIER  Historien  Eloge de la prévoyance et de l'action par le cardinal de Richelieu  De nombreux ouvrages ont été publiés sur "l’homme rouge".
Marie-Noëlle TRANCHANT  Journaliste culturelle  Lève-toi et marche  "Lourdes", un film de Jessica Haussner ...
Philippe BILGER  Avocat général  Karl Marx se réjouit  Il n'est point besoin d'être un économiste patenté, ...
Chantal DELSOL Membre de l'Institut Quand culture de masse rime avec qualité  Le Puy du Fou ne fait pas de bruit.
Philippe BILGER   Avocat général  Marseille, une exception française ?  On n'a pas assez attiré l'attention sur un év énement …

Extrait du Bilger, Marseille, une exception française ? :

        "....Le maire UMP de Marseille déclare - et c'est sans doute le risque principal d'une telle incurie - que "l'exaspération est telle que les gens menacent de s'armer et de régler ça eux-mêmes",  parce que l'Etat est défaillant dans sa mission d'assurer la sécurité des personnes et des biens. Que la justice privée, un jour, au comble de la colère, prenne en charge à sa manière forte ce qui est laissé en déshérence par les instances officielles ne constituerait plus une surprise. Cela ne saurait tarder, plus gravement que dans certaines manifestations ponctuelles d'une telle déviation, si l'Etat continue de s'alarmer devant la vigilance obligée des citoyens mais sans rien accomplir pour la rendre inutile.
        Surtout, dans ce processus qui conduit une normalité à se dégrader, caractérisé ensuite par une longue indifférence donnant le pouvoir à des bandes, décourageant les bonnes volontés désertant une mission qu'elles ne peuvent plus assumer, mis en exergue par l'effervescence médiatique, interrompu par "les coups de menton" d'une autorité publique enfin réveillée, comment ne pas percevoir le parcours classique des drames au quotidien de notre vie sociale, de notre communauté civique ?
Normalité, délitement, assoupissement, abandon, transgression, scandale, indignation médiatique, réveil, on va voir ce qu'on va voir : tout cela est pitoyable à force d'incohérence et de faiblesse ! Au fond, c'est une honte.
Pourquoi attend-t-on d'être au fond du gouffre pour se demander comment on a pu arriver au bord ? Cette interrogation angoissée d'un poète surréaliste, qui s'est suicidé et qui a été le modèle du Feu follet de Drieu la Rochelle, est plus que jamais brûlante d'actualité, d'urgence et de désespoir.
Marseille n'est malheureusement pas une exception française."

Les commentaires sont fermés.