UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Dizaine de MAGISTRO...

        Par-delà le discours dit de droite, dit de gauche ou d'ailleurs, il faut aller à l'essentiel ...
du (bon) sens et des fondamentaux ... un choix de civilisation !

       
MAGISTRO, une tribune libre et indépendante d'information civique et politique.  

        ( Liens : -  http://www.henrihude.fr/ )

 
"Emplissez la terre et soumettez la"  Hyacinte-Marie HOUARD  Abbé, fondateur de l'IRCOM d'Angers
Retraites complémentaires : Pas d’économies sur le dos des familles !  Marie-Laure des BROSSES  Vice-président e du MMM France
Cantonales : Le "front républicain", un bon programme !  François-Xavier BELLAMY  Professeur de philosophie
De l’esprit des lois au XXIème siècle  Jacques BICHOT Economiste
Penser la guerre pour faire l'Europe François-Régis LEGRIER  Officier supérieur 
Les leçons à tirer de l'insurrection civique  Ivan RIOUFOL Journaliste
La départementalisation de Mayotte, un cadeau empoisonné pour la République  Yves-Marie LAULAN & nbsp;Géopoliticien

Extrait du Legrier, Penser la Guerre pour faire l'Europe (le début) :

        "Nos démocraties occidentales ont perdu le Nord !
        Elles dérivent au gré du politiquement correct tout en étant ballotées par les caprices des vents médiatiques. Tel est en substance le message du dernier livre du directeur du pôle d’éthique militaire des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. (1) 
        Qu’on ne s’y trompe pas, Démocratie durable n’est pas un énième ouvrage sur l’éthique militaire ou une publication géopolitique, mais un essai de philosophie politique. Un essai qui est une invitation à se libérer de l’idéologie du politiquement correct véhiculée par ce qu’Henri Hude appelle le "Léviathan médiatique". Cet essai est au service d’une idée maîtresse clairement annoncée en introduction : l’Europe doit être une puissance politique capable de garantir la paix mondiale et d’ "assurer une mission d’équilibre" entre les deux empires que sont les États-Unis et la Chine. Pour devenir cette puissance, les décideurs politiques doivent avoir des idées claires et justes sur la nature humaine et celle des sociétés, la liberté et le pouvoir, la religion et naturellement la guerre. Telle est l’ambition de cet ouvrage.
        Résumer l’essai d’Henri Hude n’est pas chose aisée. Certains développements philosophiques sont parfois rebutants et l’agencement des chapitres peut sembler un peu artificiel. Cet ouvrage, qui est en réalité un recueil d’études ou de conférences, se divise en deux parties. La première "vise à mettre la démocratie en sûreté par une défensive efficace" tandis que la seconde doit lui permettre de retrouver son dynamisme et "la mettre sur la voie de la reconstruction". Les mêmes thèmes sont donc traités à plusieurs reprises ce qui ne facilite pas toujours la compréhension de l’ensemble. Pourtant, une fois dépassés ces quelques obstacles, le lecteur, et spécialement le lecteur militaire, découvre de quoi nourrir sa réflexion sur les principes qui régissent le gouvernement des hommes et les relations entre nations, notamment la guerre. A une époque où règne la confusion des idées et où toutes les opinions se valent, Henri Hude rappelle qu’il y a des principes philosophiques qui conduisent les hommes vers le bien et les sociétés vers la paix, et d’autres qui sont source d’impuissance et de violence. Plus qu’une série de rappels, Démocratie durable est donc un cri d’alarme : nous faisons fausse route ; avec le relativisme comme boussole et l’hédonisme comme horizon, le naufrage semble inévitable !..."

Les commentaires sont fermés.