UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les "prolophobes", par Patrick Buisson

        C'est un grand moment de fraîcheur, dans les flots mielleux du consensuellement correct; c'est aussi un coup de gueule bienvenu, au milieu de ces pseudo-analyses, biaisées par les préjugés et les à-priori idéologiques; bref, c'est très juste et très bien vu, comme assez souvent chez Patrick Buisson; et c'est dans patrick buisson.jpgl'entretien qu'il donne à Paris Match.

        Première salve :

        ".....Études d’opinion à l’appui, il observe que l’électorat du FN – ouvriers, chômeurs, précaires, smicards – « se compose d’une droite radicalisée et, pour l’essentiel, d’un électorat populaire qui n’a rien à voir avec l’extrême droite. » Et tous ces petits, ces sans-grade se sentent de plus en plus abandonnés. Il accuse : « Le mépris dans lequel les tient la classe dirigeante a quelque chose de sidérant. Nos élites sont mues par une invraisemblable prolophobie dont elles n’ont parfois même pas conscience...."

       Ensuite :

       "...Prolos contre bobos, ce serait là la grande fracture. Le politologue met tous les partis classiques dans le même sac…En clair, l’alliance élitiste PS-UMP contre les petits frontistes est une machine à perdre. Et en pointillé, ceux qui prônent ce front républicain, de Fillon à NKM et à Valérie ­Pécresse, sont des super-bobos coupés de la France qui souffre. Patrick Buisson résume : « Avant d’être une posture politique, le front républicain est d’abord un réflexe de classe et de caste..."

       Et, pour 2012 :

       "...Il estime que 2012 se jouera sur des enjeux de civilisation. « Mme Aubry vient de signer la préface d’un ouvrage collectif intitulé “Pour changer de civilisation” . C’est ce que les Français ne veulent pas : ils sont attachés à leurs traditions, à leur clocher, à leurs usines. » Il ne croit pas non plus à DSK. « Son long séjour à Washington a fait de lui un Américain. Il veut bien faire la guerre, mais la guerre zéro mort et zéro risque.Il veut bien être candidat, mais sans primaires au PS, pour ne pas abîmer son image et si possible, être élu président par acclamations. Pour Nicolas Sarkozy, c’est l’adversaire idéal...."

        L'ensemble de ce -court - entretien :

        http://www.parismatch.com/Actu-Match/Politique/Actu/Rencontre-avec-Patrick-Buisson-l-eminence-grise-de-Sarkozy-265737/

Commentaires

  • Entièrement d'accord avec cet article.IL est intéressant de constater que NKM est marié à un socialiste ( à droite au boulot, à gauche au dodo), que Valérie PECRESSE est élue de la vallée de CHEVREUSE
    Le Front Républicain c'est une association de défenses des privilègiés du système.
    Et si Marine LE PEN était la DERNIERE chance de la république?

  • Qui est NMK ?
    vous écrivez: marié (sans e) avec un ou une socialiste ?
    l'orthographe est quelque fois significative...
    Il n'est pas interdit de traduire des sigles.
    Sinon votre message est ésotérique et vous devenez "Politiquemen Correct"

  • Qui est NKM ?
    Marié avec un socialiste écrivez-vous...
    NKM est une femme ou un homme ?
    Excusez notre ignorance.
    Il n'est pas interdit de traduire les sigles ou bien vous êtes politiquement bobo correct....aussi!

  • Si Marine LE PEN devait être la dernière chance de la
    république, c'est qu'elle aurait beaucoup appris des
    royalistes, ce qui est loin d'être le cas.

    Si cela se produisait, il serait temps de reconsidérer son
    chemin parcouru et de la confronter à nos convictions
    royalistes.

  • (à JM Durand) : NKM, c'est Nathalie Kosciusko-Morizet, actuelle ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement...

  • Si Marine Le Pen est élue présidente, ce qui au fond est peut-être plus probable qu'on ne le croit, peut-être avec le temps déconsidèrera-t-elle définitivement la république et amènera-t-elle les Français à réfléchir à un autre type de gouvernement. Et c'est là que les princes pourraient entrer en scène...

  • Boulangisme et royalisme ne font pas bon ménage.

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL