Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dialogues/Débats avec nos lecteurs : lois scélérates....

        Suite à notre note sur la cléricature médiatique (où nous reprenions le "Dégage !" de la Une de Marianne) on nous demande de préciser quelles sont les lois qui musèlent concrètement la liberté d'expression....  

        Elles sont au nombre de deux, aggravées par une troisième et, bien sûr, par la création du chien de garde de la Halde..... :

        1. la loi, dite "loi Pleven", du 1er juillet 1972 incrimine "la diffamation ou l'injure raciste ainsi qu'un délit nouveau de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée". La loi permet aux associations antiracistes déclarées depuis au moins cinq ans de se porter partie civile.

        2. la loi, dite "loi Gayssot", du 13 juillet 1990 renforce la loi de 1972 en accordant aux associations un droit de répondre dans la presse ou dans les médias audiovisuels. D'autre part, elle réprime le délit de négationnisme, c'est-à-dire la contestation de l'existence de un ou plusieurs crimes contre l'humanité. [Source: Le racisme, Jacques Tarnero, Les Essentiels Milan, 2001]

        A ces deux lois, il faut ajouter, en 2002, une loi présentée par Pierre LELLOUCHE et Jacques BARROT, qui permet d'aggraver les peines punissant les infractions à caractère raciste et à renforcer l'efficacité de la procédure pénale; et bien sûr, la création de la Halde, vbéritable clé de voûte de la police de la pensée.

        Trois lois et une institution scélérates, qu'il faudra évidemment supprimer : Delenda est la police de la pensée !.....

Commentaires

  • A quand une loi préservant les intérêts de la FRANCE et des FRANCAIS??????????????
    Quant à la loi du sieur GAYSSOT, les républicains auraient pu attendre UN JOUR de plus, c'est à dire le 14 JUILLET
    Après tout ce régime s'est developpé GRACE à l'aide de l'étranger

  • Ces lois instituent de fait une discrimination entre les français, ce qui va à l'encontre du but recherché (ou peut-être est-ce justement le but recherché?). Il existe aujourd'hui une inégalité de traitement entre les citoyens, certains pouvant se prévaloir de lois spécifiques au détriment des autres.

Les commentaires sont fermés.