UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Reims, cathédrale du Sacre...

Henri Deneux, sauveur de Notre-Dame....

Henri Deneux, sauveur de Notre-Dame....

La première guerre mondiale a donc bien failli être fatale à l'architecture et à la sculpture de la cathédrale.
Succédant à l'architecte Max Sainsaulieu, Henri Deneux, véritable sauveur de la cathédrale, fut nommé en 1915, architecte en chef de la cathédrale de Reims.
Il dirige les travaux de reconstruction, car c'est ainsi qu'il faut appeler certaines restaurations tant les détériorations sont importantes.

De 1919 à 1921, on classa et inventoria les débris avant de reconstituer statues et chapiteaux; les murs et voûtes sont réparés, les contreforts et arcs-boutants consolidés ........
En 1924-1926, l'architecte reconstitue la charpente en éléments de ciment armé, assemblés et démontables, procédé qu'il appliqua au préalable à la charpente de l'église Saint-Jacques de Reims, en 1920-1921.

Il couvre de plomb la toiture et rétablit sur la crête les fleurs de lys qui, à la Révolution, avaient été supprimées.
Le clocher à l'ange et le carillon sont fidèlement reconstitués.
La galerie haute de la nef est remontée sous sa forme première.
Les vitraux recomposés scrupuleusement par le maître-verrier Jacques Simon, grâce à des calques exécutés jadis par son père, regagnent leur place dans les fenêtres hautes.

Des fouilles archéologiques, entre 1919 et 1930, sous le dallage du XVIIIème siècle, mettent au jour des vestiges des fondations des édifices antérieurs, au milieu de constructions romaines qui invitent à conclure à la présence, jadis, de Thermes....

Henri Deneux put ainsi établir un plan de la dernière cathédrale attribuée à Saint-Nicaise et de la cathédrale d'Ebbon.
La fouille a amené la découverte de toute la série des caveaux et tombeaux des archevêques inhumés dans le chœur de la cathédrale carolingienne.
Le dallage du chœur avait été surelevé par les débris du jubé édifié en 1417 par Collard de Givry et démoli en 1744; de nombreux fragments authentifiés par les dessins de Jacques Cellier de 1580 ont été retrouvés : ils sont conservés au Palais du Tau.

La cathédrale fut partiellement rendue au culte en 1927 et reconsacrée le 18 octobre 1937 par le cardinal Suhard.
En parallèle à la restauration de la cathédrale, Henri Deneux veilla à la reconstruction des églises Saint-Remi et Saint-Jacques.
L'ensemble de ses travaux lui valurent d'être promu chevalier de la Légion d'honneur, puis officier en 1927.