UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Maîtres et témoins...(I) : Frédéric Mistral.

A la raço latino (I)....

A la raço latino (I)....

Emporté par le souffle de la poésie pure, Mistral tire vers le haut, en convoquant les hommes à la quête des sommets. Comme le dit "l'enchanteur de Bretagne": "...l'homme ne se compose pas absolument de calculs positifs pour son bien et pour son mal, ce serait trop le ravaler; c'est en entretenant les Romains de l'eternité de leur ville, qu'on les a menés à la conquête du monde, et qu'on leur a fait laisser dans l'histoire un nom éternel....."

Et que fait Mistral, dans cette poésie éminemment politique, si ce n'est entretenir les Latins de l'eternité de leur Héritage, et de leur mission ?....

L'illustration montre les cinq Etats latins d'Europe: Portugal, Espagne, France, Italie et Roumanie.
Aux cinq langues de ces pays, s'ajoutent le Catalan et bien sûr le Provençal pour faire les sept branches de ce grand fleuve qu'est la langue latine et qu'évoque le poète dans la deuxième strophe.

Entre chacune des sept strophes s'intercale le refrain de quatre vers:

"Aubouro te, raço latino
Souto la capo dou souléu !
Lou rasin brun boui dins la tino:
Lou vin de Diéu gisclara lèu !"
Soit, en français :
"Relève-toi; Race latine,
Sous la chape du soleil !
Le raisin brun bout dans la cuve:
Le vin de Dieu jaillira bientôt !"

* Première et deuxième strophes :

1. Emé toun pèu que se desnouso
A l'auro santo dou Tabor,
Tu siés la raço lumenouso
Que viéu de joio e d'estrambord; Tu siés la raço apoustoulico
Que sono li campano a brand:
Tu siés la troumpo que publico
E siés la man que trais lou gran.

2. Ta lengo maire, aquéu grand flume
Que pèr sèt branco s'espandis, Largant l'amour, largant lou lume Coume un resson de Paradis,
Ta lengo d'or, fiho roumano
Dou Pople-Rèi, es la cansoun
Que rediran li bouco umano,
Tant que lou Verbe aura resoun.

Soit, en français :

1. Avec ta chevelure denouée
Au souffle sacré du Thabor,
Tu es la race lumineuse
Qui vit de joie et d'enthousiasme.
Tu es la race apostolique
Qui sonne les cloches à la volée.
Tu es la trompe qui publie,
E tu es la main qui apporte le grain.

2. Ta langue mère, ce grand fleuve
Qui se répand par sept branches, Versant l'amour et la lumière
Comme un écho du Paradis,
Ta langue d'or, fille romane
Du Peuple-Roi, est la chanson
Que rediront les bouches humaines
Tant que le Verbe aura raison.