UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Maîtres et témoins...(II) : Jacques Bainville.

31, rue de Bellechasse...

31, rue de Bellechasse...

(De Lucien Corpechot) :

"...Depuis quelques années, les Bainville étaient venus se fixer dans une maison de la rue de Bellechasse, célèbre dans l'histoire des lettres.
Ils habitaient un rez-de-chaussée dont les pièces, de proportions heureuses, ouvraient sur un jardin ensoleillée.
C'était gai, c'était charmant, tout juste assez grand pour y recevoir un bon choix d'amis.
Tout ce qui portait un nom dans Paris y voulut être appelé.
Il y eut relativement peu d'élus, parce que Bainville se montrait difficile sur la qualité de ses invités.
Si un côté de son esprit était accueil, l'autre était défense....
Sa joie de découvrir de jeunes talents n'avait d'égale que son bonheur de retrouver de vieux amis, de s'asseoir chaque jour en face de Léon Daudet dans leur commun bureau de la rue du Boccador, de serrer la main de Maurras, car les deux amis n'avaient pas besoin de parler pour se livrer l'un à l'autre, et ils avaient depuis longtemps le sentiment de s'être tout dit..."

Illustration : On voit bien la plaque, apposée sous la fenêtre du premier étage, à gauche de l'imposante porte d'entrée...