UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Grain de sel ... actualité

  • Bayrou, le proverbe africain et... Jacques Bainville !

    C'est Bayrou qui a rendu possible l'élection de Macron, en se ralliant à lui dès avant le premier tour de la Présidentielle.

    Comme récompense, il fut fait Garde des Sceaux, et eut deux ministres Modem avec lui (Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard) : leur mot d'ordre était "moraliser la vie publique", "plus d'ancien monde et ses turpitudes, vive le nouveau, tout propre, tout beau".

    Lire la suite

  • Le Téléthon ? Oui, bien sûr, malgré des réserves. Mais ne pas oublier la Fondation Jérôme Lejeune

    C'est parti pour le Téléthon 2019 !...
     
    Ambiguïté fondamentale : le Téléthon permet une avancée spectaculaire de la recherche, donc des soins, et fait de toute évidence progresser la médecine et reculer les maladies.
     
    Et des milliers de Français font pour l'occasion, à travers tout le territoire, preuve d'une générosité et d'une solidarité admirables, qui forcent le respect et qui font chaud au coeur : de quoi oublier un temps les laideurs, mesquineries et autres égoïsme ou bas matérialisme qui enlaidissent trop souvent notre quotidien...
     
    Pas question, donc, pour nous, de critiquer en bloc le Téléthon, ni de dire ou faire quoi que ce soit contre le magnifique élan de générosité, de solidarité et... de progrès médicaux qu'il représente et qu'il rend possibles.
     
    Mais l'AFM (Association française contre la myopathie) utilise la méthode condamnable de l'utilisation, puis la destruction, de cellules souches embryonnaires, ce qui pose un grave problème d'ordre éthique, et qui est condamné aussi bien par l'Eglise que par la Fondation Jérôme Lejeune.
     
    Voilà pourquoi, en ce jour d'ouverture du Téléthon, nous tenons à réaffirmer que, si la part noble et saine de ce grand mouvement est évidemment à encourager, il y a une chose tout aussi importante à faire : ne surtout pas oublier la Fondation Jérôme Lejeune... 
     

    fondation jerome lejeune jp2.jpg

    Jean Paul II sur la tombe du Professeur Jérôme Lejeune

  • Affaire de Rugy acte II : Je me marre... toujours ! Et même de plus en plus !

    D'abord, il y a eu cette "blague" (comme a dit Médiapart), cette annonce risible d'une Commission d'enquête parlementaire qui exonérait de Rugy pour ses repas somptuaires, tous dans "un cadre professionnel" selon la Commission ! : des dîners "professionnels" dont Mme de Rugy a confirmé dans un entretien enregistré le caractère "amical" des invités; que François de Rugy a qualifié, lui, d' "informels" et dont plusieurs convives - comme Jean-Michel Apathie - ont réfuté l’aspect professionnel... 

    On a tous bien rigolé : et d'une !

    Voilà maintenant que les amis de de Rugy remettent le couvert (si l'on peut dire, puisque tout a commencé par des repas somptueux...) à propos, cette fois, de la facture mirobolante de 63 000 euros pour les rénovations de son ancien logement de fonction de l'hôtel de Roquelaure. Avec, entre autres joyeusetés, l'achat d'un sèche-cheveu doré à l'or fin et une penderie ou un placard (les anglomaniaques disent "dressing", pensant sans doute que cela fait "mieux") à 17.000 euros, tout de même...

    Là, ce n'est plus une Commission bidon de l'Assemblée, mais  Matignon qui a demandé au secrétariat général du gouvernement d'enquêter : en somme, les copains enquêtent sur les coquins ! Ou l'inverse...

    Nous, on ne change pas d'avis : on continue avec Coluche, et ce sera sans doute le slogan de l'été : JE ME MARRE !!!!!!!!!!!!

    de rugy coluche 1.jpg

  • AFFAIRE DE RUGY : LA PENSEE POLITICO/PHILOSOPHIQUE DU JOUR...

    C'est bien connu, les loups ne se mangent pas entre eux : une Commission d'enquête parlementaire vient de "dédouanner" de Rugy pour ses soupers fastueux, avec homards appétissants à souhaits et vins fins à plus de 500 euros la bouteille.
    Tout s'est passé dans un cadre strictement professionnel, disent les professionnels du Pays légal : ben, voyons !
    Que répondre à cela ?
    Rien, évidemment. Sauf peut-être que, pour une fois, la réaction de Médiapart nous paraît assez "sympathique" (eh, oui ! tout arrive, parfois !) : si la Commission (dit-on chez Plenel) a enquêté sur de Rugy comme elle a enquêté sur Benalla...
    Laissons la parole de conclusion à quelqu'un avec qui lafautearousseau est là aussi, sur ce point précis, tout à fait d'accord :
    JE ME MARRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    de rugy coluche 1.jpg

  • Macron, ce n'est pas "la République" autrement, c'est "la République pareil"...

    "Il" avait promis ("il", c'est-à-dire Jupiter en personne, s'il-vous-plaît), "la politique autrement", la rupture avec "l'ancien monde" et, se prenant peut-être aussi pour Jésus (qui sait ?...), l'arrivée d'un "nouveau monde" : on a eu le premier gros nuage noir avec #Benalla et, depuis, une cascade de couacs/scandales/magouilles et autres joyeusetés de la bande de copains/coquins, toujours là et bien là...
    Et maintenant, voilà les soupers fins privés de #deRugy aux frais des contribuables ! 
    On connaissait le "Paris-Brest, voici le "Homard-Bordeaux" !

     

  • TANT QU'IL Y AURA DES HEROS, TANT QUE LA FRANCE "PRODUIRA" DES BELTRAME, DES PIERREPONT/BERTONCELLO, DES SAUVETEURS EN MER...

    Arnaud_Beltrame_(cropped).jpgLe poète provençal Frédéric Mistral disait "Raço racejo !", formule littéralement intraduisible, dont le sens est qu'un peuple sain engendre des enfants sains, comme un bel arbre, un arbre sain, donne de bons fruits...
    Et Jacques Bainville disait "...pour des renaissances, il est encore de la foi"...
    Oui, dans l'épouvantable médiocrité qui ne cesse de gagner du terrain, devant tant d'évolutions négatives de notre pauvre société, on pourrait parfois être tenté de se laisser gagner par le doute, le désespoir, le "c'est fini, c'est perdu...".


    Et pourtant !


    soldats français.jpgPourtant, il y a quelques mois, quelques semaines, quelques jours, de magnifiques héros sont venus nous faire relever la tête vers "là-haut", vers le ciel où brillent les étoiles du dévouement, du courage, de l'honneur, du sacrifice. 
    Dans une société sur une mauvaise pente, où l'on voit si souvent violences, abrutissement, décadences en tous genres, ces héros du quotidien témoignent que, sous les apparences grisâtres d'une couche de cendres stériles, les braises sont toujours là, et bien là.


    SNSM.png"Sanguis martyrum, semen cristianorum" disent les chrétiens : le sang des martyrs est semence de futurs chrétiens : si l'on peut, certes, regretter la perte d'hommes de cette trempe et de cette qualité, Arnaud Beltrame, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, Dimitri Moulic, Alain Guibert et Yann Chagnolleau.ne sont certes pas morts pour rien. Leur exemple va enflammer, enflamme déjà, dans le secret de milliers de coeurs, les dévouements, les actes de courage, les sacrifices de demain...


    Raço racejo ! : rendre à nos héros l'hommage unanime qu'ils méritent et, tout d'abord, en leur mémoire, ne surtout pas désespérer - jamais ! - de la France et des Français !...

    François Davin

  • FORZA, SALVINI !

    Parce qu'elles sont complices de fait des négriers, parce qu'elles sont de fait un rouage de la "Traite" moderne, et parce qu'elles sont de fait assimilables aux Mafias, l'attitude des ONG en mer doit être criminalisée : instrumentaliser des vies humaines est devenu une forme du terrorisme (soi disant) humanitaire.
    C'est Salvini qui a raison : "Défendre ses frontières nationales n’est pas un droit, mais un devoir"...

     

     

  • Encore un mensonge d'Etat : les fermetures d'écoles se multiplient, surtout en milieu rural...

    "Nous ne fermerons pas d'écoles jusqu'en 20223 : la promesse d’Emmanuel Macron faite le 25 avril 2019 lors de sa conférence de presse de conclusion du Grand débat ne sera pas tenue.
    En fait, elle était assortie d’un petit astérisque en bas de page : "pas de fermeture sans l’accord des maires”. 
    Résultat: 362 établissements, ruraux pour la plupart, ne rouvriront pas à la rentrée...

    Selon une enquête du ministère de l’Éducation nationale, reprise par Le Parisien ce lundi 1er juillet, 400 écoles vont disparaître à la rentrée de septembre. Parmi elles, 150 fermetures ont été décidées par l’Éducation nationale et 250 par les élus locaux dans le cadre de projets de fusions et regroupements d’écoles, concernant en première ligne les établissements ruraux.

    Dans la Somme, département rural parmi les plus concernés, « 30 fermetures sont prévues à la rentrée », compte le directeur académique de l'Education nationale (Dasen), Jean Hubac.

    Selon le syndicat SNUipp-FSU, 808 classes ont déjà fermé lors de la dernière rentrée en zones rurales. C’est l’une des doléances des gilets jaunes : la disparition progressive des services publics près de chez eux les obligeant à prendre, toujours plus loin et plus souvent, leur voiture.

    En réalité, les Français doivent le comprendre, le savoir, l'admettre : le Système veut la peau de "la France périphérique", des zones rurales, car elles sont l'antidote exact à la mondialisation voulue par "la fortune anonyme et vagabonde"...
    Il veut sa peau en y faisant disparaître les Ecoles mais aussi les maternités (au Blanc et ailleurs), les Services publics...

    Voilà pourquoi nous sommes anti-Système.


    Voilà pourquoi nous sommes révolutionnaires de ce désordre établi, "chaos figé des conservateurs du désordre", héritiers du "chaos explosif des révolutionnaires"...


    Voilà pourquoi nous voulons une révolution royale.


    Voilà pourquoi nous crions "Vive le Roi", premier serviteur de la légitimité révolutionnaire, pour que continue à vivre notre France charnelle sur la totalité de ses magnifiques pays que l'Histoire nous a légués, et dont la République idéologique veut nous priver, en nous entassant dans une quinzaine d'immenses conurbations sans âme, au milieu d'un grand désert, là où s'étendait, jadis, notre "Douce France"...

  • BOUTANG, DAUDET, THIBON : LE MÊME COMBAT A POURSUIVRE, LE SEUL QUI VAILLE LA PEINE D'ÊTRE MENE...

    BOUTANG, DAUDET, THIBON...

    boutang.jpg

    Notre "feuille de route" reste inchangée, depuis nos origines : mener une action française "réellement d'opposition, c'est-à-dire prônant ouvertement la subversion du Système" (Léon Daudet).


    Ce que Gustave Thibon énonçait d'une autre façon : lutter contre "le chaos figé des conservateurs du désordre" qui, aujourd'hui, succèdent au "chaos explosif des révolutionnaires"...

    DAUDET.jpg

    Lu sur la page fb d'Emmanuel Boutang (ce vendredi 5 juillet) :

    "Je connais les visages du métro, et du boulot, quel crime de la société moderne, et de l'Usure ils dénoncent; comme ils se défont, comme il semble presque toujours qu'il n'y ait plus, là, d'ancre à jeter, à vue humaine. La réponse est qu'il faudra, qu'il faut d'urgence casser cette société, qui n'avilit plus, comme le constatait Peguy: qui tue." (Pierre Boutang, Apocalypse du désir, p 350)

    Thibon.jpeg

     

  • FORZA SALVINI ! 

    "Commandante arrêtée, bateau séquestré"...
    En voilà un qui ose s'en prendre frontalement à la hideuse alliance des mafieux/négriers, des révolutionnaires internationalistes qui veulent abolir les frontières et des pilleurs d'Afrique, qui vampirisent son avenir en lui volant son bien le plus précieux : sa population. 
    Les néo-colonialistes d'aujourd'hui font le même sale boulot que ceux d'hier : piller l'Afrique, vampiriser son avenir... 
    Et cela avec la bénédiction d'un Pape complice, de médias aux ordres de l'Argent-Roi et d'une "pensée unique", d'un "politiquement correct" qui ne vise qu'à dissoudre toutes les singularités nationales, culturelles, spirituelles... en vue d'une mondialisation et d'une marchandisation de "tout", au seul profit de "la fortune anonyme et vagabonde" que dénonçait déjà L'Action française...
    Tartufe est au pouvoir, et dispose de tous les moyens pour tromper le monde : les "migrants" (envahisseurs) c'est le pillage de l'Afrique pour un double bénéficiaire : la Révolution et l'Argent :
    - l'Argent, parce que ce pillage d'hommes fournit aux possédants une main d'oeuvre abondante et à bon marché, afin d'augmenter toujours plus leurs bénéfices..
    - la Révolution, parce que cet effacement des diversités brise les seules résistances à l'internationalisme idéologique : les Nations, avec leur Histoire, leurs Coutumes et Traditions, leurs Moeurs, leur Esprit...
    Un dispositif planétaire de migration(s) est en marche : les vieilles Nations historiques, et nous-mêmes pour commencer, les Européens, ont le devoir et le droit de s'y opposer.
    Il faudra pour cela beaucoup d'actions énergiques et d'hommes courageux, comme Matteo Salvini, pour briser le grand Tabou, et inverser le mouvement, en imposant la re-migration des populations déplacées chez nous, sans notre consentement, sans même que nous ayons été consultés...

  • Avec ou sans papiers ?...

    Il fut un temps où Jean Ferrat, grand marxiste-léniniste devant l'Eterrnel, célébrait - magnifiquement, d'ailleurs... - "La Montagne...
    Dans sa très belle chanson - véritable ode au Terroir, et donc très traditionaliste, n'en déplaise à ses amis du PCF... - il posait "la" bonne question : "...Il faut savoir ce que l'on aime..."
    Ici et aujourd'hui, en l'occurrence, ce serait plutôt : "il faut savoir CEUX que le Système aime...

  • Selon que vous serez pompiers ou bien... "migrants" (pardon : envahisseurs !)...

    PAS D'ARGENT POUR LES POMPIERS, URGENTISTES, INFIRMIERES... EN GREVE MAIS, CURIEUSEMENT, LE SYSTEME TROUVE TOUJOURS, CHAQUE ANNEE, DES MILLIARDS POUR DES ENVAHISSEURS REBAPTISES "MIGRANTS" DE PLUS EN PLUS NOMBREUX...

     

     

     

  • Première messe à Notre-Dame de Paris : l'interrogation fondamentale formulée par Mgr Aupetit

    Ce samedi 15 juin, trente personnes entourent Mgr Aupetit, pour une première messe à Notre-Dame après la catastrophe : exactement deux mois après l'incendie, la date correspond également à celle de la dédicace de la cathédrale.

    Plusieurs symboles forts s'entrechoquent, donc, en ce samedi soir, et Mgr Aupetit, qui a le grand mérite de ne jamais parler pour ne rien dire, prononce une homélie énergique, comme à son habitude.

    Et il pose une question : "...Avons-nous honte de Dieu ?..."

    Voici notre réaction "à chaud", juste après avoir entendu cette homélie...

    Lire la suite

  • UN DJIHADISTE "FRANCAIS", SES DEUX FEMMES ET SES NEUF ENFANTS ARRIVENT EN FRANCE...

    Certes, on ne peut affirmer ce qui se passera quand ces rejetons de barbares seront adultes.
    On a cependant le droit de s'interroger, de s'inquiéter, d'alerter...
    Et même, comme nous le faisons à lafautearousseau depuis notre fondation, de demander un changement/durcissement drastique de nos lois, afin de permettre des DECHEANCES DE NATIONALITE MASSIVES ET DES EXPULSIONS DU TERRITOIRE NON MOINS MASSIVES...
    Sinon, il ne faudra pas venir pleurer, après, si, demain, de nouveaux carnages se produisent chez nous...

  • DJIHADISTES "FRANCAIS" CONDAMNES EN IRAK : FRANCAIS ? ATTENDEZ DEUX MINUTES !

    S'ils l'étaient "de plastique", c'est-à-dire parce que le Système idéologique leur a follement octroyé une nationalité dont ils n'étaient pas dignes (et, bien souvent, pas demandeurs...), ils n'étaient pas français au sens qu'a cette expression, chez nous, depuis que "les Rois ont fait la France" !

    Et s'ils étaient effectivement français, de père et de mère français, alors ils ont trahi leur pays, ils ont pris les armes contre lui, ce sont des renégats : ils doivent être cohérents, et mettre leur peau au bout de leurs idées.

    L'Islam n'est en rien consubstantiel à la France, comme l'est le Christianisme : être djihadiste et Français, c'est incompatible.

    Ils ont fait leur choix, librement : respectons-le, maintenant qu'ils ont joué, et perdu...

    La France n'est plus concernée par ces/ses enfants qui l'ont trahie, abandonnée, combattue...