Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Journal d'un royaliste français au Maroc

  • Murs

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR   

     

    Journal de 1991 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1991, les mêmes problèmes « migratoires » et autres qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

     

    PERONCEL 4.jpgParis, début août 1991

    Chine : La Grande Muraille, qui sert maintenant de fond pour des réclames américaines…

    Berlin : Pas de salon chic à Paris, à présent, sans un éclat du mur abattu, qui ne soit sous verre ou soclé… Y compris chez d’ex-communistes…

    Ecosse :  A la frontière avec l’Angleterre, mur de l’empereur Hadrien contre Pictes et Scots qui voulaient déloger les Romains ou les piller. Ça me rappelle ma classe d’anglais à Marseille au lycée Thiers ou le prof nous montrait les restes de ce mur avant de passer à un exercice  sur le fantôme de Canterville (Canterville ghost).

    Afrique du Nord : Mur du limes romain antique à Bir-Oum-Ali, Sud tunisien et à la sortie sud de Rabat, dans un champ, sous les fleurs sauvages, quelques blocs d’un autre mur romain antique, contre les incursions des indigènes berbères visant à brûler ou piller Volubilis la Latine.

    Comtat-Venaissin : Vestiges importants du « Mur de la Peste » qui tenta de protéger l’enclave pontificale de la Grande Peste de 1720-21, venue d’Orient par le port de Marseille.

    Projet de mur israélien : En béton pour se garantir des Palestiniens.* 

    Projet états-unien pour freiner l’immigration invasive des Mexicains. **  •

    * A présent en grande partie construit malgré les cris de la « communauté internationale ».

    ** Où on voit que le projet du président Trump existait bien avant lui…    

     

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Mogadiscio

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR   

     

    Journal de 1991 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1991, les mêmes problèmes « migratoires » et autres qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

     

    IMG - JPEG - Copie - Copie.jpgParis, août 1991

    Dans son livre Lettres d’amour en Somalie, plein de bienveillance pour la colonisation italienne en Somalie, et pour la Maison de Savoie, le téléaste Frédéric Mitterrand invente un joli mot : LARCINER, pour voler ou dérober. 

    Dans le même ouvrage, beau portrait de l’archevêque de Mogadiscio, qui fut assassiné par des brigands musulmans : « Un vrai martyr chrétien ». Et sur les moniales italiennes: « Ces bonnes grosses religieuses, là dans cette touffeur depuis plus de 40 ans, toujours travaillant, propres et bien disposées » (oui, la plus belle chose du catholicisme est le témoignage muet de ces vestales. Aucune autre religion n’a ça).   

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Température

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR   

     

    Journal de 1991 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1991, les mêmes problèmes « migratoires » et autres qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

     

    peroncel1.jpgParis, août 1991, au journal Le Monde.

    Je refuse qu’on pose un conditionneur d’air dans mon bureau. Stupeur du technicien d’autant que je lui dis :

    « Je ne veux pas de ce truc américain. De Gaulle arrêta le sien, dans sa chambre à Cayenne, où il faisait pourtant vraiment chaud. Je suis franchouillard ! ».

    Et dire que Le Monde a été fondé en 1944 par Hubert Beuve-Méry, avec l’appui de De Gaulle, pour lutter contre l’hégémonie des Etats-Unis d’Amérique, hégémonie qu’on déguise de nos jours sous le terme obscur de leadership…   

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Un compliment algérien

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR   

    Journal de 1994 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1994, les mêmes problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

    ph - Copie 3.jpgParis, début octobre 1994 

    Mon confrère algérien de nationalité française, le Petit-Kabyle arabophone (et francophone) Slimane Zeghidour dont je suis intellectuellement assez proche (j’ai été témoin à son mariage avec une scientifique berbère algérienne, à la mairie de Villejuif) me décoche tout à trac un compliment comme je n’en ai guère reçu dans ma vie professionnelle, surtout de la part d’Algériens, lesquels en général ne parlent de la France d’hier ou d’aujourd’hui que pour s’en plaindre. 

    Voici donc ce que m’a décoché Zeghidour : « Mon cher Hugoz, je viens de lire un texte intello de Bourdieu sur l’Algérie. Par contraste, ça m’a fait penser à toi dont je n’ai jamais lu trois lignes intellos. Tu es un vrai Latin comme Juvénal ou Cicéron. Chacun de tes mots veut dire quelque chose. Pas d’analyse, des faits, de l’expérience ! »    

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • L’état de la France en 1994 : Surtout pas de cocorico !

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR   

    Journal de 1994 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1994, les mêmes problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

    IMG - Copie.jpgSelon mon tout-puissant confrère du Monde, le trotskyste Edwy Plenel, la France est « essoufflée », elle vit « au dessus de ses moyens ».

    C’est l’équivalent gauchard de « la France, puissance moyenne » du distingué défaitiste Giscard d’Estaing. 

    C’est à qui nous trouvera le plus faible. Nul ne dit, ou si peu, parmi mes confrères parisiens ou dans le microcosme politique français qu’en cette année 1994, selon les statistiques internationales, notre pays est la deuxième puissance industrielle par tête d’habitant ; la deuxième puissance exportatrice agricole ; le deuxième fournisseur de services, etc, etc. Qui dit mieux ? Ah oui, mais surtout pas de cocorico ! Attention à la dangereuse fierté nationale !… 

    Evidemment en 2018, après les très molles présidences de Chirac, Sarkozy et Hollande, notre rang mondial n’est plus le même qu’en 1994 ! Nous avons notamment  perdu deux millions d’emplois industriels, grâce à la folle politique du libre-échangisme à l’anglo-saxonne… Emmanuel Macron pourra-t-il un peu remonter la pente ?…    

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Berbérisme au Maroc

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  

     

    Journal de 1994 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1994, les même s problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

    PERONCEL 3.jpgNotes de l’été 1994, lors d’un reportage pour le Monde à Dchaïra, village berbère « spontané », un peu au sud d’Agadir. 

    Chez les naturels du pays, tous berbères et berbérophones ici, aucune confiance dans les infos gouvernementales. Le vieil antagonisme Arabes-Berbères, Conquérants-Conquis n’est jamais loin et ne fut pas un fantasme colonial ou néo-colonial… 

    La méfiance envers le Makhzen, l’Etat monarchique arabo-musulman millénaire, est toujours sous-jacent, caché au monde extérieur par le nappage islamique général. Et, du reste, les Berbères, jadis païens ou chrétiens, sont devenus au fil des siècles d’excellents mahométans, parfois plus «fidèles» que les Arabes de souche. 

    Le roi Hassan II ? « Il travaille pour lui ! », répondent souvent les Berbères quand ils veulent bien entendre cette question souvent posée par des étrangers au pays. 

    A la maison, à Dchaïra, les familles berbères  regardent  des cassettes de chanteurs et danseuses chleuhs, parlant tachelhit, l’un des trois idiomes berbères du Maroc. Ces idiomes ne sont ni enseignés, ni étudiés, et très peu utilisés à la radio (1).     

    (1) Cela à grandement changé sous Mohamed VI, au  pouvoir depuis 1999. Ce monarque arabe de mère berbère a officialisé la langue berbère, lancé son enseignement scolaire, créé un prestigieux Institut royal culturel berbère, l’IRCAM (note de 2018)

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Les Berbères a l’Opéra (bis)

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  

     

    Journal de 1994 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1994, les même s problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

    PERONCEL 4.jpgParis Dimanche 17 juillet 1994

    Derechef à l’Opéra Garnier, à Paris, avec cette fois des confrères égyptiens (coptes) et irakiens (chiites), pour « couvrir » le « récital exceptionnel » du chanteur populaire algérien installé en France (bien sûr !) Chab Khaled, personnage grimaçant et démagogue mais intouchable, vue sa « popularité mondiale » (j’ai même dû subir ses miaulements à bord d’un restaurant flottant sur le Mékong, à Saïgon…). 

    A un moment donné la musique arabe gonflée à bloc par des amplis géants et les hurlements de stentor de Chab Khaled, enflamment à tel point l’assistance, à très large majorité arabo-berbère, que des jeunes gens arrachent leur tricot et se mettent à danser torse nu tandis que  des jeunes filles ou femmes, cheveux dénoués, et certaines en soutien-gorge… se lancent dans une danse du ventre endiablée. Jamais l’opéra de Napoléon III et Eugénie n’a dû abriter en ses murs rouges et dorés un tel spectacle !    

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Les Berbères a l’Opéra

     

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  

     

    Journal de 1994 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1994, les mêmes problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

    IMG - JPEG - Copie - Copie.jpgParis  

    Soirée de juillet à l’Opéra Garnier, à Paris, avec des confrères d’Egypte et du Maroc, pour « couvrir » le « grand récital », en ce lieu prestigieux, de la chanteuse populaire berbère marocaine, venue du Souss (Taroudant, près d’Agadir) : Raïssa Fatima. 

    Au moment où une escouade de chanteurs-danseurs-musiciens, s’ébranle, suivie de quatre danseuses, en attendant l’entrée de la vedette, sous les hourrahs déchaînés d’une assistance presque totalement orientale, mon voisin marocain, demi-berbère (comme le prince héritier chérifien, Sidi-Mohamed), très échauffé, me glisse : « Voilà les quatre femmes autorisées à l’homme par Allah ! 

    L’Islam, quelle religion ! »  

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Mitterrand vu par un de ses familiers

     

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  

     

    Journal de 1994 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1994, les mêmes problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

    peroncel1.jpgParis,  

    Déjeuner chez Allard, Paris VI°, avec mon éditeur et un confrère du Monde, l’africaniste Philippe Decraëne, dont l’épouse, Paulette, est alors secrétaire particulière du président Mitterand, à l’Elysée, auprès duquel Decraëne a ses entrées. 

    Decraëne: « Le Président ne voit plus ni Régis Debray ni Jacques Attali (deux de ses plus proches conseillers politiques officiels) »

    Moi : « Attali ? Ce Frégoli ! »

    Decraëne : « Frégoli, oui, et encore c’est indulgent…» (…) « Mais c’est Eric Orsenna qui a le plus blessé le Président, avec son livre (…) Mitterrand est un hétéro entiché d’homos : Philippe Boucher, François-Marie Barrier, Thierry de Beausset, etc.»

    Moi : « C’est qu’il adore les ragots…»

    Decraëne : « Le plus terrible, c’est le clan de Roger Hanin et puis les Lang; ces deux-là c’est la Galigaï et Concini…»

    Moi : « Dire que Lang sera peut-être notre prochain président ! ».

    Decraëne et l’éditeur en choeur : « Jamais ! Il a trop de casseroles qui alors sortiraient…»

    Decraëne : « Les vrais amis de Mitterrand, c’est Rousselet et Grandchamp, le père de ma femme » (…)    

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Un défroqué patriote [II]

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  

     

    Journal de 1994 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1994, les mêmes problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

    ph - Copie 3.jpgParis, 1er juillet 1994 

    Déjeuner à Paris le 1er juillet 1994 avec Jean-Claude Barreau, conseiller de Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur. Prêtre défroqué, figure du Tout-Paris intellectuel, observateur critique de l’immigration étrangère en France, Barreau a été appelé par Pasqua  pour le conseiller en particulier sur les migrants musulmans. 

    Voici quelques-unes des phrases de Barreau enregistrées durant ce déjeuner : 

    - « Il faut rétablir la préférence nationale, telle qu’elle existe dans le préambule de la Constitution de 1946 » . 

    - « Les musulmans respectent la force, surtout quand elle est juste ». 

    - « On a imposé aux musulmans de France de photographier leurs femmes sans tchador, sur les pièces d’identité française ». 

    - « Bayrou (alors ministre de l’Education) est mou sur l’histoire du foulard dans les écoles ». 

    - « Les Français veulent être gouvernés ». 

    - « La présidentielle prochaine aura bien sur le thème de la Nation ». 

    - « Venise s’est écroulée de l’intérieur, par autodénigrement de son élite, car elle était forte au XVIII° siècle. C’est ce qui se passe chez nous…»   Suite et fin 

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Un défroqué patriote [I]

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  

     

    Journal de 1994 - Extraits inédits 

    Où on va voir qu’en 1994, les mêmes problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

    IMG - Copie.jpgParis, jeudi 19 mai 1994

    Rendez-vous pour Le Monde avec Jean-Claude Barreau, prêtre défroqué et figure du Paris intellectuel, conseiller Immigration de Charles Pasqua, ministre gaulliste de l’Intérieur, pour parler de la natalité en France  et des étrangers chez nous. 

    Voici quelques citations inédites de Barreau, notées lors de ce rednez-vous et retrouvées dans mes carnets de reportage : 

    - « Nous avons compté déjà 11000 réfugiés intellos algériens en France. Nous ne pouvons ni ne voulons recevoir encore tous ceux qui fuiront l’insécurité en Algérie ». 

    - « Nous avons recensé 200.000 musulmans polygames en France, mais ils ne bénéficient plus des avantages sociaux et autres, grâce aux lois Pasqua si décriées ». 

    - « On ne peut pratiquement plus expulser un musulman. Si les deux casseurs algériens de Lyon avaient été des chrétiens d’Orient, personne ne se serait mobilisé pour eux. Je vais faire  une note à Pasqua sur les chrétiens  orientaux défavorisés en France. On ne peut plus expulser, à cause notamment de la Convention européenne des droits de l’Homme, les enfants arrivant avec des adultes qui, du coup, ne sont plus expulsables non plus…» 

    - « Je suis bombardé de télégrammes des préfets, déboutés par la justice à propos des tchadors dont il y a 2000 cas actuellement en France ». 

    - « A Oyonnax, ville où, en 1943, la Résistance défilait à la barbe des nazis, maintenant les Français s’en vont… Oyonnax est aujourd’hui à majorité turque…» 

    - « Je viens de faire une tournée dans trente-quatre départements. Partout des musulmans s’installent… A Rouen, la haute ville, c’est 30.000 musulmans vivant en enclave non républicaine. J’y ai rouvert un commissariat et destitué le chef de la police locale ». 

    - « Les juges sont devenus des avocats. Cette dérive est née de Mai-68. L’administration obéirait si elle recevait des ordres mais elle n’en reçoit pas… Balladur est un mou. Méhaignerie et Bayrou des lopettes. Bayrou n’osera pas s’attaquer au voile de peur de la kippa… Le communautarisme est en marche ». 

    - « Natalité ou plutôt dénatalité. La Suède n’a réagi que quand elle s’est sentie disparaître. La seule solution , c’est le salaire parental, je veux dite maternel ». 

    - « La plupart des hommes politiques  sont aveugles ou veules sauf Pasqua, Chevènement (ils se sont vus) et Séguin, mais ces deux derniers n’ont pas encore conscience que le seul problème d’immigration c’est l’Islam ! »   A SUIVRE LA SEMAINE PROCHAINE 

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • La publication sur Lafautearousseau du « Journal d'un royaliste français au Maroc et ailleurs » reprendra demain jeudi

     

    enclave - Copie 6.jpgDepuis deux ans (janvier 2016) nous publions chaque jeudi des passages inédits de ce Journal d'un royaliste français au Maroc et ailleurs que tient Péroncel-Hugoz. 

    Fin décembre dernier, nous avons annoncé que cette publication s'interromprait pour un mois. Elle reprendra à partir de demain jeudi 7 février à son rythme habituel. Vous serez nombreux à être satisfaits de la retrouver !

    Nombre de nos lecteurs apprécient ces passionnantes chroniques qui enrichissent notre réflexion, notre culture et notre connaissance de l'Islam, de l'aire arabe ... et d'ailleurs.  Un grand merci, donc, à notre confrère pour cette contribution.  •  LFAR

  • Cerises du Chili …

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR    

     

    peroncel1.jpgJeudi 8 mars 2011, supermarché Marjane

    Absurdité absolue, vicieuse, perverse, coûteuse, anti-écologique, etc. du commerce international façon libéralisme anglo-américain : sur les marchés du Maroc, pays agricole d'antique tradition où pratiquement tout pousse, des dattes aux figues de Barbarie, des champignons aux mandarines, des kiwis aux petits pois, etc., etc. Eh ! bien on trouve-presque partout en vente, ici, à des prix pour richards : cerises du Chili, prunes d'Espagne, endives du Pérou, raisins du Piémont et ainsi de suite. Il manque encore les tomates hors- sol de Hollande... Ça viendra.

    sans-titre cerises.pngCe n'est pas tout : j'achète une petite agrafeuse, nommée ôte-agrafe sur le carton, avec traduction en 13 langues — mais pas l'arabe, idiome principal du Maroc !... Ce produit a été fabriqué en Chine, importé au Mexique, empaqueté au Québec, aux Etats-Unis ou en Grèce (trois possibilités, c'est indiqué), réexporté au Maroc... Sainte traçabilité, sainte absurdité ! Et il se trouve des gens pour voir là un signe de « modernité »...   

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

  • Le « Journal d'un royaliste français au Maroc et ailleurs » s'interrompt pour un mois

     

    enclave - Copie 6.jpgDepuis près de deux ans (janvier 2016) nous publions chaque jeudi des passages inédits de ce Journal d'un royaliste français au Maroc et ailleurs que tient Péroncel-Hugoz. 

    Nombre de nos lecteurs apprécient ces passionnantes chroniques qui enrichissent notre réflexion, notre culture et notre connaissance de l'Islam, de l'aire arabe ... et d'ailleurs.  Un grand merci, donc, à notre confrère pour cette contribution.

    Cette publication du Journal de Péroncel-Hugoz s'interrompt ici pour un mois. Elle reprendra fin janvier. Vous serez nombreux à être impatients de la retrouver !  LFAR

  • Couscous géant

     

    Par Péroncel-Hugoz 

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam, et il travaille maintenant en France et au Maroc, pour plusieurs titres, notamment « La Nouvelle Revue d'Histoire » et « le360 ». Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR    

     

    IMG - Copie.jpg2 mars 2011, jour-anniversaire du recouvrement par le Maroc, en 1956, de sa pleine souveraineté

    Couscous géant à Casa chez le téléaste Omar Salim avec un de ses fils étudiant en diplomatie à Paris et Bruxelles, et le photographe marocain de New-York, Touhami El Nadr. Avant le repas, quand nous sommes seuls, Omar, inconditionnel des Alaouites, me dit : « Lors de la manif du 20 février [2011], le slogan en arabe le plus entendu a été : Non aux amis du roi ! » Pour ma part, je n'avais remarqué que les pancartes en français qui disent la même chose : « PAM dégage ! ». PAM = parti Authenticité et Modernité, ayant pour emblème un tracteur, alors que c'est un rassemblement de bureaucrates et de politiciens, « gros et gras, le teint frais et la bouche merveille » (Tartufe, Molière).

    La seule mesure qui pourrait calmer l'immense insatisfaction populaire serait peut-être le doublement du smic, mais le pays entier, sauf les pauvres gens, entre eux, mezza voce, se tait, comme si tous les nantis, tous les puissants, tous les décideurs étaient d'accord pour ne pas soulever le problème n°1 du Royaume alaouite.  

    Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.