Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Famille de France, Prince Jean

  • Famille de France • Samedi dernier, 14 juillet, le prince Jean a accueilli à Dreux la 8e étape du Tour de France

     

    Ce samedi 14 Juillet 2018, la ville de Dreux accueillait la 8e étape du Tour de France ! Dreux-Amiens : 181km.

    Le prince Jean de France et la princesse Philoména, ainsi que leurs 4 enfants : les princes Gaston et Joseph et les princesses Antoinette et Louise-Marguerite, ont assisté dans la matinée à la cérémonie officielle marquant le départ de cette huitième étape du Tour. 

    37156556_1782200925195102_7197220441872662528_n.jpgAprès cette cérémonie, le Prince a accompagné le maire et son adjoint au sport, afin de donner le signal du début de la course, puis a suivi avec beaucoup d’émotion et de passion le départ des coureurs du Tour, comme le montre la courte vidéo qui suit.

    Ce 14 juillet, en dehors de cette étape  du Tour de France, Dreux comme toutes les villes de France, a célébré la Fête Nationale qui commémore la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790.

    37111240_1782779038470624_5739374993897160704_n-510x382.jpgÀ cette occasion, le prince Jean a fait changer les drapeaux présents sur la tour du domaine royal de Dreux.

    A l’emplacement du tricolore (qui est plus haut), le Prince exposa aux yeux de tous une magnifique bannière capétienne, ainsi que l’ancien drapeau des régiments du Dauphin de France. Tout un symbole… 

     

  • Famille de France • Le prince Jean : « Un grand bravo à notre équipe de France »

    Le prince Jean, le prince Gaston et la princesse Antoinette à Dreux

     

    « Un grand bravo à notre Équipe de France pour sa qualification à la finale de la Coupe du Monde. Quelles belles émotions nous vivons ensemble grâce à elle ! Nous nous sommes associés à la clameur de tout un peuple.

    Rendez-vous dimanche pour la victoire... »

    Le prince Jean de France sur sa page Facebook officielle

     

    Après la victoire de l’équipe de France de football dans le match de demi-finale de la Coupe du Monde opposant la Belgique à la France, le Prince Jean de France, Duc de Vendôme a participé avec ses enfants le Prince Gaston et la Princesse Antoinette à la liesse populaire.

    À la fin du match, le Duc de Vendôme et son fils le Prince Gaston, tous deux supporters des bleus, laissent éclater leur joie. Alors que les klaxons résonnent dans la ville de Dreux, le Prince Jean joue du cor de chasse afin de s’associer à la joie des Drouais.

    Lors des quarts de finale, Leurs Altesses Royales le Dauphin et la Dauphine de France avaient déjà montré leur soutien à l’équipe de France en déployant sur la tour du domaine royal de Dreux, le drapeaux national couronné du blason royal de France.  

    Source : La Couronne

  • Famille de France • Le prince Jean s’apprête à recevoir aujourd'hui à Dreux le tour de France

     

    capturetdf-3318093.pngCe samedi 14 juillet, la ville de Dreux et le prince Jean de France, recevront la huitième étape du Tour de France.

    L’héritier de la famille royale de France et sa famille assisteront dans la matinée à la cérémonie officielle marquant le départ de cette huitième étape de « la petite Reine ». Quelques minutes après le départ, à 11 h 35, la course passera au pied de la Chapelle royale. Pour marquer cet événement exceptionnel pour la ville de Dreux, un feu d’artifice sera tiré de la Chapelle royale autour de 23 h.

    Le prince Jean de France, passionné de cyclisme, a participé très activement avec la mairie de Dreux au dossier de candidature de la ville de Dreux et avait reçu en octobre 2016 au domaine royal de Dreux, Monsieur Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.

    Sur cette photo prise au domaine royal de Dreux en octobre 2016, le prince Jean de France est entouré du Directeur du Tour de France, Monsieur Christian Prudhomme et du champion cycliste Bernard Hinault.  

    Source : La Couronne

  • Prince Jean de France : « Les 130 ans des Troupes de Montagne »

    Pour ces 130 ans, Prise d'armes à Grenoble. © Dauphiné Libéré

     

    2293089609.7.jpg

    Tout au long du mois de juin les Troupes de Montagne ont fêté leurs 130 ans.
     
    Plusieurs événements, dont une soirée de gala, ont marqué ces commémorations célébrées à Grenoble le jour de la Saint Bernard, patron des montagnards.
     
    J’y accompagnais mon régiment, le 4ème RDC, et ma soeur Marie son bataillon, le 7ème BCA. Nous nous sommes retrouvés autour du « Premier Salon des Artistes des Troupes de Montagne », où elle exposait, parmi d’autres, l’une de ses toiles. Puis autour d’une collation, nous avons pu échanger avec les officiels et les artistes, dans cet esprit de cordiale amitié qui caractérise les Troupes de Montagne.
     
    Quelques semaines plus tôt, j’étais à Gap pour fêter avec le 4ème RDC, la Saint Georges, patron des cavaliers.
     
    À mon arrivée, j’étais pris en charge par les lieutenants du régiment, pour un dîner en ville. Le lendemain, nous parcourions 16 kilomètres de chemins de montagne avec près de 700 mètres de dénivelé. C’est vrai que l’important est de participer; mais il va falloir que je m’entraîne un peu plus pour la prochaine fois ! La journée, agrémentée d’épreuves où les différents escadrons se sont mesurés les uns aux autres, s’est terminée par une collation avec les blessés du régiment. Le second jour, nous avons commencé par la messe à la cathédrale de Gap en présence de Monseigneur l’Évêque. Puis nous avons enchainé avec la commémoration aux morts, la Prise d’armes et le défilé. Cette journée mémorable s’est terminée autour d’un repas de corps où le Colonel de Thieulloy me remettait la « tarte » du régiment.
     
    Un signe marquant la relation toujours plus forte entre le 4ème Régiment de Chasseurs et son Prince.  

    20180531_Trail-de-la-Saint-Georges-c-4è-Régiment-de-Chasseurs.jpg

    Le trail de la Saint Georges © 4e Régiment de Chasseurs  

      

    Domaine Royal de Dreux, le 26 juin 2018

    Jean de France, duc de Vendôme

     

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Prince Jean de France : « Il nous faut retrouver le chemin des Grecs et des Latins. Ne négligeons pas la culture classique »

    La Colère d'Achille par Antoine COYPEL (1661-1722), 1711, Musée des Beaux Arts de Tours 

    2293089609.7.jpg

    Grecs et Latins

    Après avoir dévoré Marc-Antoine : un destin inachevé entre César et Cléopâtre de Pierre Renucci et le dernier livre de Jacques Trémolet En terrasse avec Cicéron, me voilà plongé dans l’Iliade et l’Odyssée d’Homère.

    Les Grecs ont inventé la philosophie. Sur la base de celle-ci, les Romains ont inventé le droit. D’autres cultures ont apporté leur contribution au monde, mais jamais autant que ces deux-là, du moins en Occident.

    Philosophie, Raison droite, Nature, Relation avec le divin, Vertu, Droit, Organisation de la société… Toutes ces valeurs fondatrices des civilisations hellènes et latines sont liées. Ce sont aussi des invariants de la nature humaine. Elles contrastent avec la « dictature de l’opinion » qui sévit dans notre monde contemporain et avec la superficialité de certains raisonnements, pour ne pas dire de leur égarement. De mon point de vue, rien ne les a dépassées depuis ; encore moins la fausse croyance que les idées nouvelles ont apporté quelque chose de plus. Des variantes, peut-être, comme l’organisation politique mise en place par nos rois, au moins dans le temps long.

    Cette culture grecque et latine est-elle morte ? On peut le penser. En tout cas, elle est de plus en plus rarement enseignée, nos contemporains n’y trouvant sans doute pas d’intérêt. Mais, la poésie d’un Grand Corps Malade est-elle à la hauteur de celle d’un Homère, le verbe d’un Bernard-Henri Levy à celui d’un Cicéron, la philosophie d’un Peter Sloterdijk à celle d’un Aristote, les actions d’un Donald Trump à celles d’un Marc-Antoine ? Je ne le crois malheureusement pas, même si l’on peut leur reconnaître des mérites.

    Il nous faut retrouver le chemin des Grecs et les Latins. Difficile dans notre société de masse ou le désir prime sur la raison ! Et pourtant, nous pouvons retrouver le goût de cette culture au détour d’une lecture, d’une conversation ou une conférence. Rien n’empêche d’apprendre le chinois ou l’arabe pour être dans le vent, mais ne négligeons pas la culture classique. Comment être à la hauteur sans une tête bien faite ?

    Je me souviens que chez les jésuites, où j’ai fait ma terminale, les pères parlaient tous le latin, quelques élèves aussi. Parfois, pour ne converser qu’entre eux, sans être compris des autres, ils passaient au grec. « Cool » comme on dit aujourd’hui !    ■  

      

    Domaine Royal de Dreux, le 19 juin 2018

    Jean de France, duc de Vendôme

     

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Ephéméride du 11 juin

    Le prince Jean de France conduit une visite de la Basilique de Saint-Denis pour une quarantaine de jeunes de premières et terminales du 93 (février 2013)

     

    1144 : Consécration du Chevet de Saint Denis  

    C'est un triomphe personnel pour l'abbé Suger, qui en présence du Roi Louis VII, inaugure le nouveau chevet lumineux de l'abbaye, en remplacement de celui du vieil édifice carolingien. 

    C'est aussi et surtout l'affirmation d'un art nouveau par ses techniques et par son espritl'art ogival, ou art français (ce n'est que trois siècles plus tard, à la Renaissance, que - dans un amour exclusif de l'Antiquité - l'on méprisera ce style jugé barbare, donc gothique) : 

          www.tourisme93.com/document.php?pagendx=187&project=basilique 

    SAINT DENIS CHEVET.jpg
     
    Voir notre album La Basilique de Saint Denis, nécropole royale (version album traditionnel) ou https://vimeo.com/42829624 (version vidéo)

    Lire la suite

  • Patrimoine & Famille de France • Cet été visitez le parc du château où naquit feu le comte de Paris

     

    Cet été si vos vacances vous amènent dans l’Aisne, le site « j’aime l’Aisne » vous propose de visiter en compagnie d’un guide passionné, le parc du château où naquit feu le comte de Paris, un certain 5 juillet 1908.

    Votre guide, Monsieur Pierre-Marie Tellier, un enfant du pays, partagera avec vous sa passion pour la famille royale, qui s’installa  au Château Thiérache au 19ème siècle.

    En exclusivité, il vous introduira dans le parc du château où naquit Henri VI de France, avant de vous présenter le magnifique jardin princier composé d’essences rares.

    À proximité, la profonde forêt du Nouvion et ses maisons forestières compléteront cette balade au charme unique. Issu d’une famille d’herbagers, mais aussi correspondant d’un journal local, Pierre-Marie vous racontera avec passion le récit émouvant de la vie rurale et ses souvenirs d’enfance. Entre forêt et bocage, une balade en Thiérache à consommer sans modération !

    Cette visite vous intéresse ? Pour joindre votre guide, il suffit de vous rendre sur le site de « j’aime l’Aisne » et de prendre contact avec M. Monsieur Pierre-Marie Tellier.  

    Source La Couronne

  • Ephéméride du 1er juin

    C'est à Senlis que le prince Jean de France et la princesse Philomena se sont mariés le 2 mai 2009

     

    987 : Élection d'Hugues Capet, à Senlis 

    Après des débuts brillants, la première dynastie franque, celle de Clovis et de ses successeurs, les Mérovingiens, sombra dans la décadence et laissa la place à la deuxième dynastie, celle de Charlemagne, et de ses successeurs, les Carolingiens.

    Comme la première, cette deuxième dynastie eut des débuts brillants, mais, comme elle également, elle finit par sombrer dans la décadence (les rois fainéants), à une époque où les invasions des vikings rendaient nécessaire un pouvoir fort.

    De plus, note Jacques Bainville, ces deux dynasties - malgré les indéniables services rendus à ce qui deviendra la France - portaient en elles deux tares mortelles :

    - la funeste coutume des partages du royaume à la mort de chaque roi;

    - et surtout l'illusion de la chimère impériale : mérovingiens et carolingiens se sont épuisés à tenter de reconstituer un Empire romain unanimement regretté, chez nous, mais qui ne pouvait plus être relevé...

    Là sont les origines lointaines de la troisième dynastie, celle des Capétiens, qui va recevoir le pouvoir en 987, avec Hugues Capet. 

    drakkars_1.jpg
     

    Lire la suite

  • Famille de France • Le prince Jean a fêté samedi dernier 19 mai son 53ème anniversaire

     

    Samedi dernier 19 mai 2018, le Dauphin de France, Son Altesse Royale le prince Jean de France, duc de Vendôme, a célébré son cinquante-troisième anniversaire.

    Le prince Jean de France est le fils du chef de la Maison Royale de France, Monseigneur le comte de Paris et de Son Altesse Royale la princesse Marie-Thérèse d’Orléans, duchesse de Montpensier. Descendant direct des Rois Saint Louis, Henri IV, Louis XIII et bien sur du Roi Louis-Philippe, le prince descend également par sa mère du roi Charles X et de son fils le duc de Berry.

    Héritier des quarante rois qui ont fait la France, le prince Jean, assume pleinement la tradition de dévouement de sa famille au service de la France et des Français d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Il se définit comme prince chrétien et prince français. À Amboise, en 1987, année de la célébration du millénaire capétien, le Prince Jean a été titré duc de Vendôme par son grand-père, le comte de Paris.  • 

    Bien que ce soit avec un décalage de tout juste une semaine, Lafautearousseau et ses lecteurs adressent tous leurs voeux au prince Jean de France, duc de Vendôme. 

  • Ephéméride du 26 mai

    Le prince Jean, lors de son service militaire, est passé par l’Ecole d’officiers de Saumur, avant de prendre le commandement d’un peloton de chars de combat au 7e Régiment de Chasseurs à Arras. Le prince est colonel de réserve de l'Armée Française. Les princes de France sont aussi des militaires

     

    1445 : Aux origines de l'Armée permanente  

    Le roi Charles VII crée les Compagnies d'Ordonnance : bien plus que d'une simple réforme dans le domaine militaire, il s'agit en réalité de la première Armée permanente en France. 

    CHARLES VII.jpg

    Lire la suite

  • Famille de France (Vidéo) • Le prince Jean dans Complément d’enquête sur France 2 : La référence au roi est là, partout !

     

    Intervention de SAR le prince Jean d'Orléans, duc de Vendôme + Adélaïde de Clermont-Tonnerre, cousine du prince, sur France 2, le 3 Mai 2018.

     

     

    Voici l’Intervention du prince Jean de France, duc de Vendôme, dans l’émission « Complément d’Enquête » consacrée à la Monarchie et aux monarchistes, diffusée le jeudi 3 mai à 22 h 40 sur France 2. On y voit également deux des quatre enfants du prince ainsi que son épouse la princesse Philoména d’Orléans duchesse de Vendôme. A la fin, intervention d’une cousine du prince, Madame Adélaïde de Clermont-Tonnerre, directrice du magazine Point de Vue. 

    Pour revoir la totalité de l’émission « Complément d’Enquête » consacrée à la Monarchie et aux monarchistes: ttps://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/

  • Famille de France • Prince Jean : « Mettre en échec les maladies de l’intelligence »

    Institut Lejeune

     

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpg

    Mettre en échec les maladies de l’intelligence 

    À l’occasion de mon dernier billet j’évoquais l’Institut Lejeune au conseil duquel je siège désormais. Ce paragraphe a suscité quelques réactions. Je voudrais évoquer ici le travail de cet institut scientifique du point de vue factuel pour éviter d’entrer dans des considérations qui nous cantonnent aux lieux communs. 

    Comme je le disais rapidement la semaine dernière, l’objet de l’Institut est le travail sur la trisomie 21 et les autres déficiences intellectuelles d’origine génétique. Je souligne ici que l’Institut est le premier centre spécialisé de ce type en Europe. Ce travail repose sur trois piliers : la consultation, la recherche et la formation.
     
    La consultation, tout d’abord, pour venir en aide aux familles dont les enfants ont la trisomie 21 et qui souhaitent avoir un suivi médical de leur enfant. Aujourd’hui ce sont plus de 9000 patients qui sont suivis régulièrement par l‘Institut et cette année celui-ci devrait pouvoir prendre quelques 500 patients supplémentaires.
     
    La recherche, ensuite, pour mettre en échec les maladies de l’intelligence avec la mise en place de programmes propres, mais aussi de programmes croisés avec des travaux qui se font sur d’autres maladies comme l’Alzheimer, l’apnée du sommeil ou encore le cancer du sein.
     
    La formation, enfin, avec des modules propres mais aussi des conférences et colloques, pour apporter une base scientifique, tout d’abord à ceux qui se forment pour devenir médecins, mais aussi aux politiques et membres de la société civile.
     
    Vous savez l’attachement que j’avais pour mon frère François décédé récemment et que j’ai pour ma soeur Blanche, touchés tous les deux dans leur intelligence par le handicap. J’ai estimé que  travailler avec l’Institut Jérôme Lejeune en était une suite logique. Si vous souhaitez en savoir davantage, vous pouvez consulter le site de l’Institut : www.institutlejeune.org  ■ 

      

    Dreux, le 1er mai 2018

    Jean de France, duc de Vendôme

     

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Ephéméride du 29 avril

    Le Duc et la Duchesse de Vendôme ont assisté, avec leurs enfants, aux Grandes Bravades de Saint-Tropez, le 17 mai 2014. Ici le prince Jean et le prince Gaston

     

    68 : Aux origines de Saint Tropez, et de sa Bravade

         

    29 avril,jeanne d'arc,orléans,charles vii,reims,françois premier,charles quint,vitry le françois,richelieu,louis xiii,la jamais contente,toulorgeC'est le 17 mai pour les uns, le 29 avril pour les autres (date officielle de sa célébration, aujourd'hui) que Caius Torpetius - devenu Torpés, puis Tropez... - fut décapité, à Pise, sur ordre de Néron, pour avoir refusé d'abjurer sa foi chrétienne.

    Patricien, officier de l’empereur, chef de sa garde personnelle, intendant de son palais, Torpés fut converti par Saint Paul, avec qui il avait été emprisonné, comme chrétien. A l’occasion d’une cérémonie dans le temple de Diane, à Pise, sa ville natale, il refusa de sacrifier aux dieux et fit profession de foi chrétienne : Néron ordonna de le décapiter.

    Avec Irenée - qui à connu Polycarpe, disciple de Saint Jean l'Evangéliste (voir l'éphéméride du 28 juin), c'est donc un autre témoin direct des événements de Palestine qui vient, dès les premières années du christianisme, implanter la nouvelle religion en Gaule ; en Gaule où, par ailleurs, d'autres témoins directs de ces événements - mais non chrétiens, eux - ont terminé leurs jours : Ponce Pilate et le roi Hérode, qui, tous deux, jugèrent et condamnèrent Jésus (voir l'éphémeride du 27 février).

    Le corps supplicié de Torpetius fut placé dans une barque - entre un coq et un chien, dit-on - laissée à la dérive depuis Pise, et qui échoua sur la côte provençale, en un lieu qui prit son nom : Saint Tropez.

    Fête double, civile et religieuse, à la fois fête historique et fête patronale, la fête de la Bravade lui rend hommage, chaque année, en mai, pendant trois jours, en même temps qu'elle commémore un autre événement : le 24 juin 1558 fut nommé un Capitaine de Ville, chargé de gérer la sécurité de St-Tropez, alors constamment assaillie par les Sarrasins; celui ci forma alors les Tropéziens à la défense et au maniement des armes à feu : escopettes, haquebutes (une sorte d'arquebuse) et bombardes.          

    29 avril,jeanne d'arc,orléans,charles vii,reims,françois premier,charles quint,vitry le françois,richelieu,louis xiii,la jamais contente

    www.vacanceo.com/albums_photos/fiche-album_1373.php 

    3 mai,clement ader,bonaparte,louisiane,talleyrand,eole,avion,frères wright,alfred kastler,spot,jeux floraux,canal saint martin

    Lire la suite

  • Ephéméride du 26 avril

    Le prince Jean de France et Max Gallo à la Sainte-Chapelle

     

    1248 : Consécration de la Sainte-Chapelle         

    Il a fallu six ans pour réaliser cette construction, ordonnée par Saint Louis afin d'abriter la Couronne d'épines et les autres reliques de la Passion du Christ, rachetées par lui à l'empereur de Byzance, Baudoin II. 

    Lire la suite

  • Famille de France • Les événements et les activités du prince Jean autour de Pâques

    Le régiment du Prince Jean lors du tir escadron à Arras 1992

     

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpg

    Pêle-mêle

    Plusieurs événements et activités ont occupé notre agenda autour de Pâques.

    Je suis allé rencontrer le 4ème Régiment de Chasseurs, dont je suis le parrain, dans ses quartiers de l’est parisien alors qu’il était déployé pour l’opération Sentinelle. Puis des membres de l’association ANORABC, qui regroupe les anciens officiers de cavalerie passés à Saumur, sont venus nous rendre visite à Dreux à l’occasion de leur sortie annuelle.

    Cette visite a été suivie par celle d’une centaine d’élèves du Lycée Paul et Marie Curie de Dreux, dans le cadre du programme « La Nation en Partage » mené par la ville. Ces visites sont le cœur de l’action que nous menons au sein de Gens de France dont l’objet est de faire connaître l’histoire de France par la découverte de hauts lieux de notre patrimoine.

    Puis nous sommes partis pour Vienne où nous avons passé les fêtes de Pâques en famille. L’occasion de souffler un peu et de recharger les accus après un hiver difficile. Ce pays nous aide à mieux comprendre l’esprit de l’Europe centrale tel qu’il a été façonné par les Habsbourg et qui est encore manifeste.

    3-Recherche-à-lInstitut-Jérôme-Lejeune-300x133.jpgJe suis ensuite rentré à Paris pour assister à mon premier conseil d’administration de l’Institut Jérôme Lejeune. Cet institut scientifique travaille sur la trisomie 21 par la recherche, la consultation et la formation. (Photo ci-contre : Recherche à l'Institut Jérôme Lejeune)

    Philomena et les enfants m’ont ensuite rejoint pour les Naturalies qui avaient lieu en fin de semaine dernière. Cette manifestation a de nouveau attiré quelques 15 000 personnes sur deux jours.

    L’occasion d’évoquer la présence des frelons asiatiques à Dreux et des moyens à mettre en place pour piéger les reines. Elles survivent à l’hiver et sortent ensuite pour se nourrir à partir de février jusqu’à fin avril. Pour les piéger, il faut couper une bouteille de plastique en deux, retourner la partie haute et l’imbriquer dans la partie basse, y mettre ensuite un mélange de bière brune, de vin blanc (pour repousser les abeilles) et de sirop de cassis.  

    4-Quelques-frelons-asiatiques-piégés-à-Dreux-2017-300x225.jpg

    Quelques frelons asiatiques piégés à Dreux en 2017 

      

    Domaine Royal de Dreux, 17 avril 2018

    Jean de France, duc de Vendôme

     

    Le site officiel du Prince Jean de France