Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Famille de France, Prince Jean

  • Famille de France • Dreux : signature d'une charte d'engagement des délégués du comité Proximum dont la princesse Philoména fait partie

    Photo sur le site de la mairie de Dreux, la princesse est aux côtés du maire Gérard Hamel

     

    La mairie de Dreux a publié sur son site l'information suivante :

    Mercredi 19 septembre, 44 membres du comité Proximum se sont réunis à la mairie en présence du maire, Gérard Hamel pour une signer une charte d'engagement.

    Cette signature permet d'officialiser l'action de ces hommes et femmes en faveur de leurs quartiers. Leur but : servir de relais entre l'ensemble des habitants et la mairie. Avec un budget par quartier qui leur est attribué, ils peuvent également agir directement en faveur du bien être des habitants (résolution de petits soucis de quartier, création de fêtes de quartier...).

    Le blog La Couronne a ajouté le commentaire ci-après :

    Notre Dauphine, Son Altesse Royale la princesse Philoména, n’est pas une princesse à se plaire dans une tour d’ivoire ; contrairement à nos élus nationaux, qui aiment à se couper du peuple ; la princesse Philoména, est une princesse allant au contact des Français et s’impliquant directement et concrètement dans leur vie réelle. Aussi, depuis 2015, la princesse est impliquée dans la vie municipale de Dreux, au sein du comité « Proximum », dont elle est un membre très actif.   

  • Famille de France • Quelle belle famille royale en exercice cela nous ferait ! Tout autre chose tout de même !

     

    168205_419268338107770_1930754385_n.jpgC'est de ce balcon ouvert sur la Méditerranée que les Princes avaient annoncé le 16 août dernier la prochaine naissance de leur cinquième enfant. Qui est pour bientôt, maintenant ! 

    « Au milieu de nos vacances au Cap Brun, nous vous saluons tous et avons la joie de vous annoncer que Gaston, Antoinette, Louise-Marguerite et Joseph seront bientôt rejoints par un petit prince ou une petite princesse. La naissance est prévue pour le début du mois d'octobre.

    Bel été à tous ! »   

    Le prince Jean de France
    (Page facebook)
  • Jean Piat, l’ami des princes et particulièrement des Princes de la Maison de France

     

    Nouveau Microsoft Publisher Document.jpgHier jeudi, le blog La Couronne a opportunément publié les lignes suivantes dont les lecteurs de Lafautearousseau seront certainement intéressés de prendre connaissance.  LFAR

    A l’annonce de la mort du comédien Jean Piat, Le Figaro n’a pas hésité à titrer « Jean Piat, mort d’un Roi ». Un bel hommage en effet pour un acteur charismatique qui était une très grande figure du théâtre français. Ce que l’on sait peu c’est que Jean Piat était aussi l’ami des Princes. S'il fut très lié au Roi Léopold III et à la Princesse Lilian, il avait aussi une affection particulière pour les Princes de la Maison de France. 

    jean-piat-400x250.pngC’est pourquoi le Duc de Vendôme lui avait demandé en 2009 d’être présent à ses côtés pour la sortie de son livre Un Prince francais*. Ce jour là, Jean Piat évoqua sur scène ses souvenirs avec la défunte Comtesse de Paris avant de débuter une conversation à bâtons rompus avec le Prince Jean, auteur du livre. A la fin du débat, Jean Piat termina ses propos avec une note d’espoir en déclarant que le Prince Jean pourrait donner un supplément d’âme a la France. A cette occasion, Jean Piat retrouva avec beaucoup de plaisir la Princesse Marie-Liesse, Duchesse d’Angoulême qui est aussi une proche parente de son gendre le comte Louis de Rohan-Chabot, époux de sa fille Martine. 

    Un Prince francais

    L'adieu du prince Jean

    De son côté, le prince Jean de France a posté sur sa page Facebook un mot d'adieu très personnel, amical, et même affectueux.

    168205_419268338107770_1930754385_n.jpg« Je suis très attristé par la mort de Jean Piat que j'ai bien connu. Je l'ai admiré sur scène, mais également hors de scène. Il était un géant du théâtre français et gardait dans la vie quotidienne un beau maniement de la langue, magnifié par les intonations de sa voix. Il m'avait fait l'amitié de participer à la présentation de mon livre « Un Prince français » en 2009 et de soutenir l'association Gens de France. Tout en lui était élégance et gentillesse. Adieu Jean... »  Le prince Jean de France (Facebook) 

     

    Lafautearousseau évoquera à son tour le souvenir de Jean Piat en publiant une chronique de Pierre Builly sur Les Rois maudits.  A lire ce dimanche.

  • Prince Jean de France : Déclaration à l’occasion des Journées du Patrimoine

    Visite de la Chapelle Royale, Dreux

     

    2293089609.7.jpg

    En ces temps de culte immodéré du progrès et de la technique, les Français, plus que jamais chaque année, montrent leur attachement au patrimoine de notre pays.

    L’amour du patrimoine n’est pas l’amour d’un passé, même récent, qu’on veut à tout prix figer. Le peuple français n’est pas cet enfant qui cherche vainement à protéger son château de sable des assauts de la marée montante.

    Au contraire, ce que nous avons reçu, ce sont des châteaux de pierre, des forêts de chênes millénaires, des artistes au retentissement universel, des constructions contemporaines exceptionnelles. Devant cet héritage, il n’est d’autre choix que de chercher à préserver, à transmettre, mais surtout à incarner.

    Car le patrimoine n’est rien, sans ce couple qui décide de sacrifier tout pour rénover la maison de famille, sans cette dame qui chaque jour ouvre la petite église du village, sans ces habitants qui parlent avec fierté de leur cathédrale, sans ces promeneurs qui patiemment entretiennent les chemins creux qui sillonnent leur pays, sans ces artisans qui transmettent leur savoir-faire immémorial, ou sans ce maire qui décide de protéger et de faire vivre le monument contemporain de sa ville.

    En tant que prince de France, il est important pour moi, comme les rois qui m’ont précédé, d’incarner et de protéger ce patrimoine spirituel et matériel, celui qu’aucun fond d’investissement ne pourra jamais sauver. C’est ce patrimoine-là qui nous fait regarder avec fierté notre pays, et le fait rayonner dans le monde entier.

    Je vous souhaite à tous de très bonnes journées du patrimoine !   

     

    Le 15 septembre 2018

    Jean de France, duc de Vendôme

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Ephéméride du 5 septembre

    « Je salue nos rois, leurs descendants qui sont de très bons, de très nobles , de très dévoués serviteurs du pays. » (Charles De Gaulle, Amboise, le 10 mai 1959)

     

    1534 : Jacques Cartier revient de sa première expédition au Canada  

    Né à Saint-Malo, en 1491, Jacques Cartier, issu d'une modeste famille de pêcheurs terre-neuvas, souhaite trouver la route du Nord pour atteindre les Indes sans passer par la longue et périlleuse route du Sud. Il réussit à convaincre François 1er, et appareille le 20 avril 1534. Après Terre-Neuve, Cartier aborde sur la côte qui longe le golfe du Saint-Laurent.

    Il est accueilli par des Indiens avec qui il échange des cadeaux, et plante une croix portant l'écusson du roi de France. L'approche de l'hiver l'oblige à rebrousser chemin: il rentre en France avec deux Indiens qu'il présente à la cour. 

    JACQUES CARTIER MANOIR MUSEE LIMOELOU.jpg 
    Manoir musée Jacques Cartier, Limoëlou
     
     

    5 septembre,peguy,fouquet,vaux,louis xiv,cartier,percier et fontaine,auguste comte,lorraine,conscription,jourdan,sabatier

    Lire la suite

  • Famille de France • Spectacle à Chambord pour les jeunes princes de France

     

    681750-le-duc-et-la-duchesse-de-vendome-950x0-3-2-978x855.jpgDe retour de leurs vacances  en Lauragais puis au bord de la Méditerranée, le prince Jean et la princesse Philoména ainsi que leurs enfants ont fait une étape au Château de Chambord.

    Ils ont assisté au spectacle de chevaux et de rapaces qui se tenait dans les écuries du Maréchal de Saxe.

    Dans une ambiance qui transporte le public à la cour de François Ier, on reconnaît de gauche à droite les quatre enfants du Dauphin et de la Dauphine de France  : la Princesse Louise-Marguerite, le Prince Joseph, le Prince Gaston et la Princesse Antoinette. (Source Noblesse & Royautés).

    L'information a été donnée également par La Couronne, qui l'a accompagnée d'une petite vidéo présentant le spectacle auquel ont assisté les jeunes princes de France.

    Ce spectacle - Chevaux et rapaces à Chambord : François Ier, le roi chevalier -  est présenté jusqu’au 30 septembre.  

     

    Merci aux deux blogs sus-cités.

  • Le duc et la duchesse de Vendôme attendent une 5ème naissance pour cet automne. C’est une joie familiale et française !

     

    soleil.jpgLes Princes en ont officialisé l’annonce via le magazine « Point de vue » paru cette semaine, qui consacre un reportage de plusieurs pages au prince Jean, à la princesse Philoména et à leurs enfants, qui viennent de passer quelques temps de vacances dans le Midi. 

    Le bébé qu’attend la princesse Philoména sera le cinquième enfant du couple princier. 

    Le blog de la Couronne a ajouté à l’heureuse nouvelle le juste commentaire suivant que nous faisons nôtre : « C’est la famille de France, qui, une fois de plus, va s’agrandir et c’est une grande joie pour nous tous, bien sûr, mais aussi pour tous les Français car la famille royale de France représente la stabilité et la pérennité de la Nation, qu’elle incarne. Avec la Famille de France, c’est tout le peuple français, dans son ensemble, qui replonge au cœur de ses racines, dans lesquelles il peut trouver la force de poursuivre l’aventure et d’affronter les périls qui l’assaillent. » 

    Lafautearousseau et ses lecteurs adressent leurs félicitations au duc et à la duchesse de Vendôme et tous leurs souhaits pour les temps à venir. Leur fidélité va de soi.  ■

  • Famille de France • Archives : feu le comte de Paris et ses petits-fils

     

    Voici quelques photos prises au Palais-Royal à Paris, au château de Chantilly et au château d’Amboise, de feu le comte de Paris, Henri VI de France, entouré de ses petits-fils, S. A. R. le prince Jean, duc de Vendôme et de S. A. R. le prince Eudes, duc d’Angoulême.

    Les petits-fils du comte de Paris ont toujours été très proches de leur grands-parents. Aujourd’hui encore, Son Altesse Royale le prince Jean de France, fait souvent référence à son grand-père le comte de Paris, lors de ses interventions publiques ou médiatiques.   

  • Famille de France • Le prince Jean remet un trophée au Maire de Dreux

     

    Echo-2011.pngSamedi 14 juillet , à l’issue de la cérémonie patriotique, le prince Jean de France a assisté devant le beffroi de Dreux à la remise officielle des trophées aux « talents drouais », qui récompensent comme chaque année, les administrés méritants de la ville. 

    Dans la promotion de cette année, l’équipe municipale a souhaité rendre hommage au maire de la ville, pour son implication dans l’accueil du Tour de France. C’est donc dans une certaine émotion générale que l’Héritier du trône de France le prince Jean de France a remis au nom de la ville de Dreux, un trophée au Maire Monsieur Gérard Hamel, très surpris et très ému de cette attention à son égard.    

    Source : l’Écho Républicain / Photo Atilla Erol

  • Famille de France • Lancement du livre « Dreux, Cité Royale », préfacé par le prince Jean de France

     

    37020610_1702375689878259_8932588989840359424_n.jpgLe mercredi 11 juillet, le prince Jean de France, à accueilli au Domaine royal de Dreux le lancement du livre « Dreux, Cité Royale » , lors d’une cérémonie officielle sur la terrasse du logis de l’ancien château des comtes de Dreux. 

    Cet ouvrage écrit par Alexis Robin, illustré par Patrick Forget, préfacé par le prince Jean de France, duc de Vendôme, et commenté par Christophe Le Dorven, adjoint au Maire de Dreux, en charge de la culture, du patrimoine et du tourisme, est une invitation à la promenade dans la Cité des Durocasses, mais aussi une illustration concrète en quelques dates et monuments, de l’histoire de France, de l’an Mille à aujourd’hui !   

    Source La Couronne

  • Famille de France • Samedi dernier, 14 juillet, le prince Jean a accueilli à Dreux la 8e étape du Tour de France

     

    Ce samedi 14 Juillet 2018, la ville de Dreux accueillait la 8e étape du Tour de France ! Dreux-Amiens : 181km.

    Le prince Jean de France et la princesse Philoména, ainsi que leurs 4 enfants : les princes Gaston et Joseph et les princesses Antoinette et Louise-Marguerite, ont assisté dans la matinée à la cérémonie officielle marquant le départ de cette huitième étape du Tour. 

    37156556_1782200925195102_7197220441872662528_n.jpgAprès cette cérémonie, le Prince a accompagné le maire et son adjoint au sport, afin de donner le signal du début de la course, puis a suivi avec beaucoup d’émotion et de passion le départ des coureurs du Tour, comme le montre la courte vidéo qui suit.

    Ce 14 juillet, en dehors de cette étape  du Tour de France, Dreux comme toutes les villes de France, a célébré la Fête Nationale qui commémore la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790.

    37111240_1782779038470624_5739374993897160704_n-510x382.jpgÀ cette occasion, le prince Jean a fait changer les drapeaux présents sur la tour du domaine royal de Dreux.

    A l’emplacement du tricolore (qui est plus haut), le Prince exposa aux yeux de tous une magnifique bannière capétienne, ainsi que l’ancien drapeau des régiments du Dauphin de France. Tout un symbole… 

     

  • Famille de France • Le prince Jean : « Un grand bravo à notre équipe de France »

    Le prince Jean, le prince Gaston et la princesse Antoinette à Dreux

     

    « Un grand bravo à notre Équipe de France pour sa qualification à la finale de la Coupe du Monde. Quelles belles émotions nous vivons ensemble grâce à elle ! Nous nous sommes associés à la clameur de tout un peuple.

    Rendez-vous dimanche pour la victoire... »

    Le prince Jean de France sur sa page Facebook officielle

     

    Après la victoire de l’équipe de France de football dans le match de demi-finale de la Coupe du Monde opposant la Belgique à la France, le Prince Jean de France, Duc de Vendôme a participé avec ses enfants le Prince Gaston et la Princesse Antoinette à la liesse populaire.

    À la fin du match, le Duc de Vendôme et son fils le Prince Gaston, tous deux supporters des bleus, laissent éclater leur joie. Alors que les klaxons résonnent dans la ville de Dreux, le Prince Jean joue du cor de chasse afin de s’associer à la joie des Drouais.

    Lors des quarts de finale, Leurs Altesses Royales le Dauphin et la Dauphine de France avaient déjà montré leur soutien à l’équipe de France en déployant sur la tour du domaine royal de Dreux, le drapeaux national couronné du blason royal de France.  

    Source : La Couronne

  • Famille de France • Le prince Jean s’apprête à recevoir aujourd'hui à Dreux le tour de France

     

    capturetdf-3318093.pngCe samedi 14 juillet, la ville de Dreux et le prince Jean de France, recevront la huitième étape du Tour de France.

    L’héritier de la famille royale de France et sa famille assisteront dans la matinée à la cérémonie officielle marquant le départ de cette huitième étape de « la petite Reine ». Quelques minutes après le départ, à 11 h 35, la course passera au pied de la Chapelle royale. Pour marquer cet événement exceptionnel pour la ville de Dreux, un feu d’artifice sera tiré de la Chapelle royale autour de 23 h.

    Le prince Jean de France, passionné de cyclisme, a participé très activement avec la mairie de Dreux au dossier de candidature de la ville de Dreux et avait reçu en octobre 2016 au domaine royal de Dreux, Monsieur Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.

    Sur cette photo prise au domaine royal de Dreux en octobre 2016, le prince Jean de France est entouré du Directeur du Tour de France, Monsieur Christian Prudhomme et du champion cycliste Bernard Hinault.  

    Source : La Couronne

  • Prince Jean de France : « Les 130 ans des Troupes de Montagne »

    Pour ces 130 ans, Prise d'armes à Grenoble. © Dauphiné Libéré

     

    2293089609.7.jpg

    Tout au long du mois de juin les Troupes de Montagne ont fêté leurs 130 ans.
     
    Plusieurs événements, dont une soirée de gala, ont marqué ces commémorations célébrées à Grenoble le jour de la Saint Bernard, patron des montagnards.
     
    J’y accompagnais mon régiment, le 4ème RDC, et ma soeur Marie son bataillon, le 7ème BCA. Nous nous sommes retrouvés autour du « Premier Salon des Artistes des Troupes de Montagne », où elle exposait, parmi d’autres, l’une de ses toiles. Puis autour d’une collation, nous avons pu échanger avec les officiels et les artistes, dans cet esprit de cordiale amitié qui caractérise les Troupes de Montagne.
     
    Quelques semaines plus tôt, j’étais à Gap pour fêter avec le 4ème RDC, la Saint Georges, patron des cavaliers.
     
    À mon arrivée, j’étais pris en charge par les lieutenants du régiment, pour un dîner en ville. Le lendemain, nous parcourions 16 kilomètres de chemins de montagne avec près de 700 mètres de dénivelé. C’est vrai que l’important est de participer; mais il va falloir que je m’entraîne un peu plus pour la prochaine fois ! La journée, agrémentée d’épreuves où les différents escadrons se sont mesurés les uns aux autres, s’est terminée par une collation avec les blessés du régiment. Le second jour, nous avons commencé par la messe à la cathédrale de Gap en présence de Monseigneur l’Évêque. Puis nous avons enchainé avec la commémoration aux morts, la Prise d’armes et le défilé. Cette journée mémorable s’est terminée autour d’un repas de corps où le Colonel de Thieulloy me remettait la « tarte » du régiment.
     
    Un signe marquant la relation toujours plus forte entre le 4ème Régiment de Chasseurs et son Prince.  

    20180531_Trail-de-la-Saint-Georges-c-4è-Régiment-de-Chasseurs.jpg

    Le trail de la Saint Georges © 4e Régiment de Chasseurs  

      

    Domaine Royal de Dreux, le 26 juin 2018

    Jean de France, duc de Vendôme

     

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Prince Jean de France : « Il nous faut retrouver le chemin des Grecs et des Latins. Ne négligeons pas la culture classique »

    La Colère d'Achille par Antoine COYPEL (1661-1722), 1711, Musée des Beaux Arts de Tours 

    2293089609.7.jpg

    Grecs et Latins

    Après avoir dévoré Marc-Antoine : un destin inachevé entre César et Cléopâtre de Pierre Renucci et le dernier livre de Jacques Trémolet En terrasse avec Cicéron, me voilà plongé dans l’Iliade et l’Odyssée d’Homère.

    Les Grecs ont inventé la philosophie. Sur la base de celle-ci, les Romains ont inventé le droit. D’autres cultures ont apporté leur contribution au monde, mais jamais autant que ces deux-là, du moins en Occident.

    Philosophie, Raison droite, Nature, Relation avec le divin, Vertu, Droit, Organisation de la société… Toutes ces valeurs fondatrices des civilisations hellènes et latines sont liées. Ce sont aussi des invariants de la nature humaine. Elles contrastent avec la « dictature de l’opinion » qui sévit dans notre monde contemporain et avec la superficialité de certains raisonnements, pour ne pas dire de leur égarement. De mon point de vue, rien ne les a dépassées depuis ; encore moins la fausse croyance que les idées nouvelles ont apporté quelque chose de plus. Des variantes, peut-être, comme l’organisation politique mise en place par nos rois, au moins dans le temps long.

    Cette culture grecque et latine est-elle morte ? On peut le penser. En tout cas, elle est de plus en plus rarement enseignée, nos contemporains n’y trouvant sans doute pas d’intérêt. Mais, la poésie d’un Grand Corps Malade est-elle à la hauteur de celle d’un Homère, le verbe d’un Bernard-Henri Levy à celui d’un Cicéron, la philosophie d’un Peter Sloterdijk à celle d’un Aristote, les actions d’un Donald Trump à celles d’un Marc-Antoine ? Je ne le crois malheureusement pas, même si l’on peut leur reconnaître des mérites.

    Il nous faut retrouver le chemin des Grecs et les Latins. Difficile dans notre société de masse ou le désir prime sur la raison ! Et pourtant, nous pouvons retrouver le goût de cette culture au détour d’une lecture, d’une conversation ou une conférence. Rien n’empêche d’apprendre le chinois ou l’arabe pour être dans le vent, mais ne négligeons pas la culture classique. Comment être à la hauteur sans une tête bien faite ?

    Je me souviens que chez les jésuites, où j’ai fait ma terminale, les pères parlaient tous le latin, quelques élèves aussi. Parfois, pour ne converser qu’entre eux, sans être compris des autres, ils passaient au grec. « Cool » comme on dit aujourd’hui !    ■  

      

    Domaine Royal de Dreux, le 19 juin 2018

    Jean de France, duc de Vendôme

     

    Le site officiel du Prince Jean de France