Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Famille de France, Prince Jean

  • Famille de France • Le prince Jean et la princesse Chantal assisteront ce samedi aux obsèques du roi Michel de Roumanie

     

    Nous évoquons cet événement parce que le roi Michel de Roumanie n'avait rien d'un prince people. Il a régné sur son pays de 1927 à 1930 et de 1940 à 1947, où il fut déposé après la prise de contrôle de la Roumanie par les soviétiques. Il n'a cessé d'y jouer un rôle politique important, naturellement extérieur sous le régime Ceaușescu, puis, de nouveau, sous forme quasi officielle depuis la chute du communisme. Le roi Michel a été rapatrié de Suisse par l'armée de l'air roumaine et a reçu les hommages des plus hautes autorités du pays aussi bien que du peuple roumain.  La présence du prince Jean à ces obsèques a donc une pleine signification.  Lafautearousseau

     

    Hommage-Au-Roi-Michel-De-Roumanie-A-Bucarest-Le-14-De-cembre-2017-8.jpgCe samedi 16 décembre, Son Altesse Royale le prince Jean de France, duc de Vendôme et sa tante la princesse Chantal de France assisteront à Bucarest aux funérailles du roi Michel  de Roumanie, décédé à Lausanne le 5 décembre.

    Les princes de la Maison de France ainsi que les membres des autres familles royales européennes assisteront à l’hommage militaire et religieux rendu à 10 h 55 sur le parvis du palais royal avant de se rendre en cortège à la cathédrale de Bucarest où la célébration durera de 12 h 30 à 14 h. À 18 h 45, le roi Michel sera inhumé en la nécropole royale de Curtea de Arges.  

    Sources Noblesse et Royautés - La Couronne

  • Ephéméride du 11 décembre

    Mariage du prince Jean de France et de la princesse Philomena, le 2 mai 2009, à Chantilly, où fut la demeure des princes de Condé

     

    1686 : Mort de Louis II de Bourbon-Condé, dit le Grand Condé 

    D'abord duc d'Enghien, Louis de Bourbon devint ensuite Prince de Condé.

    Son influence fut décisive et capitale à un moment lui aussi décisif et capital de notre Histoire. En remportant ses grandes victoires, comment ne pas voir qu'il fut le bras armé de notre politique extérieure et que c'est grâce à ses rares talents militaires que la France dût de voir couronnés les efforts de sa politique et de sa diplomatie. 

    m505204_02de221_p.jpg

    https://www.histoire-image.org/etudes/prince-conde

    Lire la suite

  • Ephéméride du 10 décembre

    L'actuel duc de Vendôme, le prince Jean de France, ici à Dreux

     

    1710 : Victoire décisive de Louis-Joseph de Bourbon, duc de Vendôme, à Villaviciosa  

    L'arrière-petit fils d'Henri IV, brillant général qui s'est acquis dans l'Histoire le nom flatteur de « grand Vendôme », avait été envoyé en Espagne par Louis XIV, à la demande expresse de Philippe V, pour redresser une situation qui pouvait sembler à maints égards désespérée : la brillante victoire qu'il remporta à Villaviciosa sur les troupes anglaises du général Stanhope fut décisive, en ce sens qu'elle marqua, enfin, le tournant de cette interminable Guerre de Succession d'Espagne, qui laissait toute l'Europe épuisée.

    L'année précédente, à Malplaquet, bien que vaincue, l'armée française avait infligé de telles pertes aux anglos-prussiens que ceux-ci avaient dû renoncer à envahir la France.

    Dans quelques mois, le Maréchal de Villars remportera la victoire de Denain...

    10 décembre,villaviciosa,vendôme,guerre de succession d'espagne,prix nobel,cesar franck,panis angelicus

    Le grand Vendôme, par Jean-Gilbert Murat, vainqueur à Villaviciosa

    C'est Philippe V lui-même qui avait sollicité de son grand-père la présence, à ses côtés, du grand général : le duc d'Anjou, devenu roi d'Espagne, avait alors vingt-sept ans, et il était de robuste constitution; mais, le soir de la bataille, après être resté si longtemps à cheval, il était épuisé : on jeta un manteau sur la neige durcie et il s’y endormit.

    Vendôme fit apporter les 54 drapeaux et les 14 étendards pris aux anglais, hollandais, palatins et catalans. Il en couvrit le dormeur et en pavoisa sa tente. Le lendemain, à l’aube, il dit au roi : « Votre majesté a dormi dans le plus beau lit où jamais roi ait couché ! »

    Don Pedro de Veca alla porter à Marly la nouvelle de cette victoire, qui assurait définitivement la possession du trône d’Espagne à la maison de Bourbon. Louis XIV était à table : « Pour ce surprenant changement dans les affaires d’Espagne, dit-il, il n’a fallu qu’un homme de plus, mais cet homme était Vendôme... » 
     
    Jacques Bainville a montré le bien-fondé de cette Guerre de Succession d'Espagne, la dernière du règne, aussi longue et aussi épuisante qu'elle ait été : dans notre album Maîtres et témoins (II) : Jacques Bainville., voir la photo « Un Bourbon sur le trône d'Espagne : le « bon choix ». 
    2 décembre,pierre puget,le bernin,toulon,louis xiv,fouquet,versailles,milon de crotone,louvre,cour puget,louis le grand,napoleon,louis xvi

    Lire la suite

  • Famille de France • Prince Jean : une prestigieuse illustration du patrimoine français

       

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpg« Le domaine national de Rambouillet »

    Il fut la propriété en son temps du duc de Penthièvre, petit-fils de Louis XIV et grand-père de Louis-Philippe. Il le céda à Louis XVI qui venait y chasser et en échange récupéra le domaine de Dreux pour y transférer les restes de sa famille.

    Propriété de l’Etat affectée au président de la République jusqu’en 2007, ce domaine conserve aujourd’hui un patrimoine exceptionnel notamment sa faune et sa flore, inscrit dans l’histoire des plus belles chasses d’Europe. On y préserve encore les « tirés ». Ce sont des parcelles avec des rangées de haies de petites tailles les unes à coté des autres qui apportent le gite et le couvert aux faisans. Les arbres qui les bordent permettent de contenir les oiseaux afin que ceux-ci puissent passer très haut au dessus des têtes.

    Des aménagements successifs ont permis à une forêt variée de se développer en alternance avec des plaines cultivées et une grande variété de paysages : chênaies, alignement de bouleaux, saules ou peupliers, landes de bruyères, prairies, mares. Cette biodiversité est un réservoir exceptionnel d’insectes, un conservatoire des espèces notamment le faisan commun et le cerf sika. A coté on trouve des moutons mérinos. Cet équilibre agro-sylvo-cygénétique est rare.

    Le parc est accessible. Outre le personnel agricole et forestier affecté à l’entretien, des chasseurs y sont conviés pour la régulation du gibier ou la destruction des nuisibles, des scientifiques y sont invités pour mener des études, et d’avril à octobre y sont organisés des tours en calèches pour le grand public. Cet accès contrôlé permet de préserver ce site exceptionnel.

    Un modèle du genre très rare dans le contexte d’aujourd’hui pour qu’il soit souligné. »   

    2-La-forêt-domaniale-de-Rambouillet.jpg

    3-Les-mérinos-de-la-Bergerie-Nationale.jpg 

     

    Jean de France, duc de Vendôme
    Domaine Royal de Dreux le 1er décembre 2017

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Famille de France • Prince Jean : « Faire le lien entre l’armée et la nation »

    Présentation des troupes au camp de Satory

       

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpg« Les capacités de notre armée de terre en 2017 »

    J’étais il y a quelques jours au camp militaire de Satory pour assister à une présentation générale sur les capacités de notre Armée de terre.

    La journée a commencé par une introduction du Général d’armée Jean-Pierre Bosser dans laquelle il dressait un panorama des différentes composantes des notre armée et des enjeux liés aux menaces actuelles, notamment la lutte contre le terrorisme.

    Avait lieu ensuite une démonstration dynamique : différents exercices où intervenaient des hommes appartenant aux différentes composantes de l’armée (cavalerie, commandos, infanterie, génie, soutien aéroporté, etc.), puis une présentation statique ou nous pouvions voir les matériels et les soldats. Ce fut l’occasion pour moi de retrouver les troupes de la 27ème Brigade d’Infanterie de Montagne dont fait partie le 4e Régiment de Chasseurs auquel je suis attaché. Un déjeuner sur le pouce clôturait cette matinée qui m’a permis de retrouver un certain nombre de personnes : anciens du 4ème Chasseurs, officiers d’active appartenant à d’autres régiments, auditeurs de l’IHEDN ainsi que l’évêque aux armées Monseigneur de Romanet.

    Comme colonel de réserve je suis parfois convié par le Pôle Rayonnement de l’Armée de terre à ces journées pour faire ensuite, dans le cadre de mon affectation auprès du 4e Chasseurs, le lien entre l’armée et la nation.  

    1-Présentation-Dynamique-300x200.jpg

     Exercices au cours de la Présentation Dynamique

    3-Troupes-de-Montagnes-300x168.jpg

    Troupes de Montagnes 

     

    Jean de France, duc de Vendôme
    Domaine Royal de Dreux le 28 novembre 2017

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Famille de France • Prince Jean : «  Un livre plein de sagesse »

    Le Jugement de Salomon

       

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpg

    Je suis tombé ces jours-ci sur ce texte du Livre de la Sagesse. Il m’a semblé d’actualité.
     
    Je n’y ajoute aucun commentaire et vous en laisse la lecture. 
     
     
     
     
    « Écoutez, ô rois, et comprenez ;
    instruisez-vous, juges de toute la terre.
        Soyez attentifs, vous qui dominez les foules,
    qui vous vantez de la multitude de vos peuples.
        Car la domination vous a été donnée par le Seigneur,
    et le pouvoir, par le Très-Haut,
    lui qui examinera votre conduite
    et scrutera vos intentions.
        En effet, vous êtes les ministres de sa royauté ;
    si donc vous n’avez pas rendu la justice avec droiture,
    ni observé la Loi,
    ni vécu selon les intentions de Dieu,
        il fondra sur vous, terrifiant et rapide,
    car un jugement implacable s’exerce sur les grands ;
        au petit, par pitié, on pardonne,
    mais les puissants seront jugés avec puissance.
        Le Maître de l’univers ne reculera devant personne,
    la grandeur ne lui en impose pas ;
    car les petits comme les grands, c’est lui qui les a faits :
    il prend soin de tous pareillement.
        Les puissants seront soumis à une enquête rigoureuse.
        C’est donc pour vous, souverains, que je parle,
    afin que vous appreniez la sagesse
    et que vous évitiez la chute,
        car ceux qui observent saintement les lois saintes
    seront reconnus saints,
    et ceux qui s’en instruisent
    y trouveront leur défense.
        Recherchez mes paroles, désirez-les ;
    elles feront votre éducation. »  

     

    Jean de France, duc de Vendôme
    Domaine Royal de Dreux le 25 novembre 2017

    DreuxCR31.jpg

    Vitrail de la Chapelle Royale de Dreux

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Famille de France • Le prince Gaston de France fête ses 8 ans aujourd’hui

    Photo La Couronne

     

    Aujourd’hui, dimanche19 Novembre, S.A.R le prince Gaston de France, aîné des quatre enfants de Leurs Altesses Royales le Duc et la Duchesse de Vendôme, fête son huitième anniversaire. Le Prince Gaston, né le 19 novembre 2009 à Paris, est un enfant doté d’un caractère fort, volontaire et vif, qui aime particulièrement la nature et les animaux.  

    Lafautearousseau souhaite au prince Gaston de France, un joyeux anniversaire.  •

     

    Le prince Gaston de France en images

  • Famille de France • Le prince Jean de France a reçu les membres du « Lions Club Dreux Cité Royale »

     

    Son Altesse Royale, le Duc de Vendôme, a reçu au Domaine royal de Dreux, les membres du « Lions Club Dreux Cité Royale », à l’occasion du centième anniversaire de la création de leur mouvement.

    Après une visite de la Chapelle Royale, commentée par le prince, Son Altesse Royale, le Duc de Vendôme les a reçus dans la salle Henri VI, pour une soirée conviviale durant laquelle les membres du Lions Club Dreux Cité Royale ont remis un chèque de 16.500 € à Dominique Bayle et Anaïs Garnier-Hue, de l’association « Petits Princes », récoltés à l’occasion du dernier Rétrosport. Créee en 1987 à Paris, l’Association Petits Princes est une association à but non lucratif qui s'est donné pour but de réaliser les rêves d’enfants et adolescents malades atteints de cancers, leucémies et certaines maladies génétiques.

    (Photo et source : M Ta Ville)

    La Couronne

  • TV Libertés • Prince Jean de France : le retour de l’idée monarchique


     

    Hier soir, le le prince Jean de France, Duc de Vendôme était sur TV Libertés. 

    Présentation de TV Libertés

    Jean d’Orléans, duc de Vendôme, a pour devise : « Je pense en prince chrétien, j’agis en prince français ». Celui qui se veut l’héritier des 40 rois de France s’exprime très rarement à la télévision. Il a choisi TV Libertés pour évoquer son parcours, la restauration de la monarchie mais aussi le président Macron ou la Vème République finissante.  

    Une émission à regarder absolument.  •

  • Famille de France • Le prince Jean de France annonce qu’il recevra le Tour de France à Dreux

     

    Son Altesse Royale le prince Jean de France, vient d’annoncer sur sa page Facebook, que la 7ème étape du prochain Tour de France partira de Dreux.

    L’héritier de la Maison de France, qui avait reçu en octobre 2016 au domaine royal de Dreux, Monsieur Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a participé activement au dossier de candidature de la ville de Dreux.  Le prince, passionné de cyclisme, s’est donc dit très heureux d’avoir pu travailler avec la mairie de Dreux sur ce dossier, offrant ainsi à sa ville, la chance de recevoir ce grand rendez-vous populaire.  

    1d52er4q.png

    La Couronne

  • Famille de France • Le duc de Vendôme au Liban

    Beyrouth

       

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpg« L’histoire des relations entre la France et le Liban »

    Je reviens du Liban où j’ai passé quelques jours à Beyrouth.

    C’est mon sixième voyage au pays du Cèdre que j’ai découvert en 2002. J’y suis retourné pour des visites d’agrément en 2004 et 2006 puis en 2010 avec Philomena et Gaston, et enfin l’année dernière pour mon déplacement en Syrie.

    Cette fois-ci j’étais invité par le Service de cardiologie de l’Hôtel Dieu de France et son responsable le Professeur Rabih R. Azar pour évoquer auprès de ses collaborateurs l’histoire des relations entre la France et le Liban. Une première partie plus théorique sur le rôle protecteur de la France et une partie plus personnelle évoquant les impressions de plusieurs membres de la famille d’Orléans ayant visité le pays du Cèdre, notamment le prince de Joinville en 1836 et le comte de Paris en 1860. S’en est suivi une séance de questions, avec notamment un vif échange sur la situation difficile des chrétiens d’Orient à partir d’un récent éditorial du Point de Franz-Olivier Giesbert. Le verre qui a suivi m’a permis de rencontrer les équipes du Professeur Rabih R. Azar et de continuer ces échanges de façon plus informelle.

     

    Autour de cette conférence plusieurs temps forts m’ont permis de découvrir le monde médical de Beyrouth et de revoir quelques bons amis.

    Ayant connu le Liban dans des périodes de grandes tensions, j’ai été heureux de voir un pays apaisé, sachant qu’au pays du Cèdre rien n’est jamais définitivement réglé. En tout cas les libanais gardent leurs yeux tournés vers notre pays pour lequel ils ont toujours une fidèle affection.  

     

     

    Jean de France, duc de Vendôme
    Domaine Royal de Dreux le 10 octobre 2017

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Famille de France • Le prince Jean de France à l’inauguration de la foire Saint Denis à Dreux

     

    Le samedi 7 octobre, Son Altesse Royale, le prince Jean de France, duc de Vendôme, a inauguré avec le maire de Dreux, Gérard Hamel, la 838ème édition de la foire Saint-Denis.

    En l’année 1179, la foire Saint-Denis est ouverte grâce au Comte Robert 1er de Dreux (fils du roi Louis VI « Le Gros »). Elle devient alors l’une des foires les plus importantes du royaume de France.

    Elle est aujourd’hui encore un rendez-vous incontournable de l’activité commerciale du pays drouais. (Photo Jean Cardoso)  

    La Couronne

  • Ephéméride du 11 octobre

    A Dreux, le 12 septembre 2015, dans la chapelle Saint Louis, au Domaine Royal, en présence du duc et de la duchesse de Vendôme, les paras rendent hommage au prince François d'Orléans, mort pour la France en Algérie, le 11 octobre 1960

     

    1416 : Fondation de l'Archiconfrérie de la Sanch 

    11 octobre,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan,sanch,perpignanC'est Saint Vincent Ferrier (Vicent Ferrer, de son nom catalan) qui fonde, en l'église Saint-Jacques de Perpignan, l'Archiconfrérie des Pénitents de la Sanch (« Précieux Sang du Seigneur »).

    Il lui assigne deux missions : assister les condamnés à mort et leur donner une sépulture chrétienne; mais aussi commémorer la Passion du Christ par des processions, durant la Semaine sainte.

    Depuis 6 siècles, pour ces processions, trajet et rituel sont immuables : revêtus d'un sac de pénitence noir (ou rouge) et d'une cagoule (les « caparutxes »), les pénitents de la Sanch, défilent dans les rues de la vieille ville, portant sur leurs épaules des groupes statuaires, les « mistèris », représentant les mystères douloureux du Christ. La procession se déplace durant trois heures, avec des stations devant des reposoirs.

    A partir du XVIIIe siècle, les « Vierges de Douleur », portant une robe noire, et un coeur d'argent traversé de glaives, intègrent le cortège, ainsi que la « Soledat » (Vierge seule au pied de la Croix), ainsi que la « Mater Dolorosa » qui tient Jésus mort dans ses bras.

    Le Regidor, caparutxa (pénitent) rouge, porteur d'une cloche de fer, ouvre la marche du cortège ; viennent ensuite les tambours, voilés de crêpe noir, qui sont suivis par les mistèris, parés de fleurs, représentant les différentes scènes de la Passion, portés par des pénitents noirs ou rouges et par des femmes en mantille.  

    11 octobre,cocteau,piaf,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan

    http://pyreneescatalanes.free.fr/Decouvrir/Traditions/ProcessionSanch.php 

    Dans notre Catégorie Racines, voir la note/reportage (3 vidéos) Depuis 1416, dans Perpignan la catalane, l'Archiconfrérie de la Sanch 

    11 octobre,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan,sanch,perpignan

    Lire la suite

  • Famille de France • Prince Jean : Retour sur un été riche et chargé

    Les 900 ans de l'Abbaye de Jospahat

       

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpg« Quand vient la fin de l’été … »

    Heureux de vous retrouver après un été long et chargé. Nous nous sommes quittés à Toulouse. Nous avons passé ensuite quelques jours en famille à Marseille et Saint-Tropez, puis à Toulon pour le 15 août où nous avons fêté Notre Dame du Cap Falcon et assisté à un show aérien de la Patrouille de France. Nous avons ensuite quitté la Côte d’Azur pour l’Autriche (en passant par Padoue) où nous avons célébré le mariage de ma belle soeur. Après un court séjour à Boston, me voilà de retour à Dreux pour la rentrée.

    Une rentrée qui se fait sur les chapeaux de roues avec les inscriptions des enfants (le conservatoire, les activités sportives et la reprise des programmes) mais aussi avec plusieurs événements qui ont rythmé notre rentrée : les 900 ans de l’Abbaye de Josaphat, lieu abritant la Fondation d’Aligre qui accompagne handicapés et personnes âgées, un peu à contre courant des idées d’aujourd’hui ; un concert de trompes de chasse pour la restauration de plusieurs vitraux de la Cathédrale de Chartres ; la Saint Fiacre à Dreux, patron des jardiniers, et pour moi l’une des plus belles manifestations qui ont lieu dans notre belle ville. Pour l’occasion nous avions prêté quelques unes de nos poules et nos deux oies, Gertrude et Joséphine. Un rapide aller retour à Chambord pour une manifestation autour du 1er Régiment de Hussards parachutistes.

    J’aurai l’occasion, au cours de l’année qui vient, d’évoquer d’autres activités mais aussi d’aborder plus en profondeur certains thèmes auxquels je suis attaché.  

    b-Vienne-Rencontre-avec-David-Hasselhoff-300x225.jpg

    La famille de France rencontre David Hasselhoff à Vienne

    sans-titre.png

    Saut du 1er RHP au dessus de Chambord


    Jean de France, duc de Vendôme
    Domaine Royal le 19 septembre 2017

    Le site officiel du Prince Jean de France

  • Famille de France • Pourquoi le prince Jean d’Orléans est-il également appelé, Jean de France ?

     

    Même si la République est installée en France depuis près de 146 ans, les Princes de la Maison de France n’en continuent pas moins à porter fièrement les titres qui étaient portés par la Famille royale du temps de la monarchie.

    Depuis l’abolition de la monarchie, les Princes de la Maison de France sont revenus au statut de simples « citoyens de la République française », mais ils continuent à porter, tant à l’état civil que sur leurs papiers d’identités, leurs titres d’apanage (ex : Comte de Paris).

    Pourquoi le prince Jean d’Orléans est-il également appelé, Jean de France ?

    Son Altesse Royale le prince Jean de France, est appelé selon les règles républicaines, Son Altesse Royale le prince Jean d’Orléans, puisque « d’Orléans » est son patronyme légal. Mais selon les principes qui régissent les titres et les prédicats de la Famille royale en France, le prince Jean d’Orléans, fils de France, peut être raccourci en « Prince Jean de France », puisque le prince est le fils d’un chef de la Maison de France.

    Sous l’Ancien Régime, les enfants de France (appelés fils et filles de France) sont les enfants du Roi, du dauphin de France, du fils aîné du dauphin, du fils aîné du fils aîné du dauphin, etc. Louis XIV donne la définition suivante le 12 Mars 1710 : « branche aînée et héritière présomptive de la Couronne. » Sous l’Ancien Régime, le dauphin de France n’avait d’ailleurs pas de patronyme, mais à compter de la Restauration ce fut celui de « de France ».

    Dans les actes de l’Ancien Régime,  les fils France étaient nommés Très Haut et Très Puissant Prince N. de France, fils de France suivi du titre d’apanage qui leur a été accordé. Aujourd’hui, la titulature d’un enfants de France est : Son Altesse Royale le (la) Prince(sse) N. de France, fils (fille) de France suivi du titre d’apanage.

    Depuis l’Ancien Régime (et cela n’a pas été modifié sous la Restauration), les enfants de France avaient donc le patronyme de « de France ». Si aujourd’hui les fils et les filles de France ont le patronyme d’Orléans dans leur état civil, cette situation changerait, si un prince d’Orléans devait accéder au Trône, le patronyme d’Orléans serait immédiatement abandonné par ces fils et filles de France au profit de celui « de France ».

    C’est la raison pour laquelle, dynastiquement parlant, Son Altesse Royale le prince Jean de France, duc de Vendôme,  est appelé « de France » et non « d’Orléans ». ( merci à Matthias Samyn pour le partage).  

    Source : La Couronne