mardi, 29 janvier 2008

Les prix du mardi.....

          le prix citron: collectivement, aux avocats, aux familles et aux membres de l'Arche de Zoé. Voilà des négriers, des trafiquants d'êtres humains pris la main dans le sac. On penserait peut-être qu'ils feraient profil bas? Pas du tout!

Lire la suite

mardi, 22 janvier 2008

Les prix du mardi.....

          le prix citron: à Georges Frêche. Le président du Conseil Régional souhaite ériger une statue de Lénine sur une place en plein cœur de Montpellier. Il achèterait celle qui se trouve actuellement à Seattle (nord-ouest des États-Unis), qui pèse 7 tonnes et dont le prix de vente oscille entre 100.000 et 170.000 euros. Un coût exorbitant qui ne prend pas en compte les éventuels frais de rapatriement en France.

Lire la suite

mardi, 15 janvier 2008

les prix du mardi.....

          le prix citron: à Laurent Fabius. Le dimanche 6 janvier, invité de "Riposte", il répond à Serge Moati. Il se croit conquérant en exigeant des résultats sur le pouvoir d'achat, et condamne Nicolas Sarkozy d'un péremptoire: "le pouvoir d'achat, il n'est pas là!".

Lire la suite

mardi, 08 janvier 2008

Les prix du mardi.....

          le prix citron: ex aequo aux duettistes Melenchon/Glavany pour leur mauvais numéro et leurs propos excessifs -donc insignifiants- sur la "laïcité positive".

Lire la suite

mercredi, 26 décembre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron: au gourou de la secte de l'Arche de Zoé. Depuis sa cellule, Eric Breteau invective la terre entière. Plutôt que d'assumer ses actes délictueux, il accuse, insulte et injurie. Ses deux dernières victimes? Rama Yade et Bernard Kouchner.

Lire la suite

mardi, 18 décembre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron:à José Bové, pour sa déclaration du 10 décembre, à sa sortie du Tribunal de Grande Instance de Millau: « Nous avons pris une décision collective d'entamer à partir du 3 janvier 2008 une grève de la faim à durée indéterminée ».

Lire la suite

mardi, 11 décembre 2007

Les prix du mardi....

          le prix citron: à Ségolène Royal, pour ses déclarations sur "Canal +" le dimanche 9 décembre. Selon elle, Nicolas Sarkozy serait devenu "un président VRP", et "...c'est tout simplement odieux, c'est très choquant, c'est même inadmissible..... que la France aille cautionner un système de tortures en prison..."

Lire la suite

mardi, 04 décembre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron: à Christine Lagarde. La Ministre de l'Économie envoie des notes en anglais à ses services de Bercy, ce qui lui a valu de recevoir la "Carpette anglaise" (prix de "démérite linguistique"). Le prix 2007 lui a été attribué par un jury présidé par Philippe de Saint Robert (qui a également décerné un "prix spécial à titre étranger" à la police du canton de Genève, laquelle a diffusé une publicité intitulée "United police of Geneva"!....).

Lire la suite

mardi, 27 novembre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron: à Olivier Besancenot. Lors de son meeting du 22 à Paris, il a pensé "chauffer" la salle avec cette "question" (?!): "Et toi Papa, tu faisais quoi pendant que Sarkozy était au pouvoir?". Pour lui et les siens, qui jouent à se faire peur, Sarko ce serait presque le nazisme!

Lire la suite

mardi, 20 novembre 2007

Les prix du mardi......

          le prix citron: à Jacques Boutault, élu Vert du II° arrondissement de Paris et donc, en théorie, dans la majorité municipale socialiste de Bertrand Delanoë. Pour longtemps encore? Pas si sûr, après le drôle de "coup" qu'il vient de monter avec ses services et l'argent des contribuables parisiens, qui apprécieront. Cet élu a ni plus ni moins aidé à monter de toute pièce un "pseudo squat" au 24 rue de la Banque, près du Palais Brongniart. Squat bidon mais vraie arnaque politique, qui condamne évidemment son auteur et tous ceux qui y ont prêté la main: bien sûr l'inévitable DAL (Droit au Logement), bien sûr les inévitables célébrités (chacune avec plusieurs milliers d'euros de beaux habits sur elles...), bien sûr les inévitables télévisions braquées sur les inévitables tentes de SDF sur les trottoirs etc...etc... La fraude a été dûment constatée par huissier (livraison de matériel par une camionnette siglée "Mairie de Paris"...). Faut-il vraiment qu'une certaine gauche n'ait plus rien à dire pour en arriver à de telles extrémités!.....

          le prix orange: à l'imprévisible et inclassable "électron libre" Hugo Chavez. Pour son action, réelle, en faveur d'Ingrid Betancourt, mais aussi pour ce qu'il a fait et dit en Arabie Saoudite, lors du dernier sommet de l'OPEP: en tant que président du pays où avait eu lieu le précédent sommet de l'Organisation, c'est lui qui devait prononcer le premier discours de la cérémonie d'ouverture. Il a osé faire le signe de croix avant de commencer, événement sans précédent connu dans la capitale du pays qui abrite les deux principaux lieux saints de l'islam, à La Mecque et Médine, et devant le roi saoudien, qui a le titre de "Serviteur des deux Saintes Mosquées" (1). Puis il a cité une première fois Jésus-Christ: "Nous savons (...) que l'unique chemin de la paix, comme l'a dit le Christ, c'est la justice", avant de l'invoquer de nouveau quelques minutes plus tard. Il faut savoir que toute manifestation extérieure de christianisme est explicitement interdite dans ce royaume, sous peine de coups, au mieux, de mort, au pire: Chavez, celui qui aidera à faire tomber un mur, dans l'un des pays les plus fermés du monde....?

(1): une semaine avant, le même Roi Abdallah ben Abd-al-Aziz, 83 ans, avait été reçu au Vatican par Benoit XVI, le 6 Novembre: là aussi c'était la première fois qu'un Roi d'Arabie rencontrait un Pape...

mardi, 13 novembre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron: à Marie-Georges Buffet: le 21 octobre, elle a déclaré à Chateaubriant (à propos de Guy Môcquet): "Aujourd'hui il y a besoin de résistance encore...résistance face à une politique qui casse les droits sociaux, résistance face à une politique qui chasse les enfants parce que leurs papas et leurs mamans sont venus d'autres pays, résistance par rapport à une politique qui veut encore renforcer les pouvoirs d'un seul homme à la tête de l'État". Et si on résistait plutôt au(x) mensonge(s) de l'histoire officielle?: en rappelant -pour la milième fois!...- à Marie-Georges que Guy Môcquet n'a pas été arrêté ni fusillé parce que "résistant" mais parce qu'il bravait l'interdiction du Parti Communiste, dissous et interdit car il refusait de prendre position contre l'Allemagne hitlérienne, au nom du Pacte Germano-Soviétique! et que le premier résistant fusillé fut le catholique et royaliste Honoré d'Estienne d'Orves, le 29 août 1941.....

          le prix orange: à J.H.H. Weiler. Ce fils de rabbin, juif pratiquant, professeur d'université aux États-Unis, se fait le défenseur de la mention des origines chrétiennes de l'Europe dans le préambule de la Constitution. Pour lui, parler d'Europe et de Constitution Européenne "sans considérer l'importance centrale du christianisme pour cette civilisation même" est absurde car l'Europe se retrouve, ce faisant, "dans la dénégation; elle refuse de reconnaître une part de son identité". Or, si "dans la discussion sur sa propre identité, elle met à l'écart les termes "chrétiens" ou "christianisme" devenus de véritables tabous", comment pourra-t-elle respecter "tous ses citoyens de la même façon: croyants et non-croyants, chrétiens et non-chrétiens", puisqu'elle commence par nier, précisément. la réalité de l'héritage dû à la communauté chrétienne? Il faut donc que l'Europe "légale" renonce à sa christophobie.....("L'Europe chrétienne? Une excursion.", J.H.H. Weiler, Cerf, 164 pages, 25 euros.).

mardi, 06 novembre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron: à l'archevêque de Marseille; Mgr Pontier flatte un peu trop dans le sens du poil ceux qui confondent Évangile et subversion; ses propos réitérés en faveur des hors la loi, venus clandestinement en France, commencent à en agacer sérieusement plus d'un; et à chaque remarque, sa "réponse" est la même: il affirme s'appuyer sur l'Evangile pour rappeler "la sacralité de tout homme"! De qui se moque-t-il? Sa ruse grossière ne trompe personne: bien sûr, tout homme est créé à l'image de Dieu, et mérite le respect. Mais le respect des lois -par tous...- est aussi prévu par l'Évangile, par le Catéchisme de l'Église Catholique et par les textes publiés par les deux deux derniers Papes, concernant le thème de l'immigration! Que Mgr. Pontier cesse donc de vouloir berner les gens et d'essayer de leur faire prendre des vessies pour des lanternes. Qu'il commence donc par parler français, tout simplement, et par appeler "hors la loi" ceux qu'il persiste à appeler autrement: ce sera déjà plus honnête!.....

          le prix orange: à Philippe Bouvard, pour son bloc-notes du 3 novembre; on trouve toujours deux ou trois "perles" sympathiques dans ce bloc notes, telle celle-ci: "Pourquoi n'imposerait-on pas aux députés souvent absents de l'Hémicycle d'acquitter la taxe frappant les locaux insuffisamment occupés?". Mais c'est surtout la "pique" décrochée à Bernard-Henry Lévy que nous avons trouvée savoureuse -et tout à fait justifiée- à moins que ce ne soit l'inverse! La voici dans sa succincte mais réjouissante intégralité: "Inlassable vulgarisateur de la pensée transcendantale, M. Bernard-Henry Lévy excelle dans la référence populiste: "On connaît la fameuse théorie panoptique élaborée au XVIII° siècle par Jérémy Bentham." Et toujours dans "Le Point", dix lignes plus loin: "On se souvient de Kantorowicz et de sa doctrine du double corps du roi." On n'a pas oublié non plus le célèbre théorème d'Edouard Herriot: "La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale." On entend déjà la question: Bouvard est-il "maurrassien"?.....

mardi, 30 octobre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron:au PS en général, et à Benoit Hamon, son porte-parole, en particulier: commentant les propos et l'action du Président, Benoit Hamon a eu le mauvais goût de déclarer à la presse: "En psychanalyse, c'est ce qu'on appelle le syndrome du petit homme, qui considère que tout ce qu'il fait est plus grand que tout ce qui est jamais arrivé." Contacté par LCI, il a déclaré ne pas regretter, et même "assumer", ses propos, aggravant ainsi son cas: on croyait pourtant révolu le temps des attaques "ad hominem", ou portant sur le physique; qu'est-ce qui peut rendre si agressif le porte parole du PS? Sa propre vacuité, et celle de son Parti: comme le dit l'adage populaire, "la critique est aisée mais l'art est difficile". Le "hic",en effet, pour le PS, c'est qu'il n'a rien à dire et rien à proposer: situation inconfortable, donc, voire intenable pour Benoit Hamon car, pour "porter la parole", encore faudrait-il qu'il y en ait une.....

          le prix orange:à l'Ordre de Malte et au Rotary International: leur action de mécénat a permis, 400 ans après, le retour des trois cloches de la Chapelle de la Commanderie des Hospitaliers du Fort Saint Jean, à l'entrée du port de Marseille. Gérad Tenque (nous l'évoquions dans le jardin de Maurras il y a peu...) doit être content; car ce retour des trois cloches qui retrouvent leur place au faîte de l'édifice cultuel en calcaire édifié au XII° siècle fait suite à la restauration partielle de la voûte de l'abside; mais surtout elles précédent la restauration complète de l'édifice: "Les campagnes de restauration du Fort se poursuivront et les Marseillais pourront se ré-approprier ce lieu",à déclaré le Préfet Didier Martin. "Les arbres qui montent le plus haut dans le ciel sont ceux qui poussent leurs racines le plus profondément dans la terre"disait Gustave Thibon. Ces "pierres vivantes" qui renaissent sous nos yeux nous renvoient et nous ramènent à nos racines les plus anciennes et les plus fécondes, et c'est pourquoi nous nous réjouissons: "Multa renascentur, quae jam cecidere"....

mardi, 23 octobre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron: a Charles Pasqua, pour son refus des tests ADN qui lui rappellent, dit-il, "une certaine époque" (il fait allusion au nazisme...); mais là Charles Pasqua est complètement à côté de la plaque, ses scrupules datent d'une autre époque et -renvoyant à une autre époque- sont en parfait décalage avec la réalité d'aujourd'hui; ils sont totalement déconnectés du réel. Le peuple français en a marre de se faire escroquer par des milliers d'africains qui viennent ici avec des enfants qui ne sont pas à eux pour se faire verser des allocs à nos crochets; et le nazisme (que la république a installé en France pendant cinq ans parce qu'elle n'a pas su préparer la guerre...) n'a rien à voir là dedans...En réagissant comme il le fait, Charles Pasqua se trompe d'époque, et donc de combat: c'est dommage, de le voir ainsi hurler avec les loups, et mêler sa voix aux braillards qui se servent de l'immigration comme d'une machine à casser la France! il lui est arrivé d'être mieux inspiré dans son existence et dans son action.....

          le prix orange: à Jacques Marseille, pour sa prestation sur LCI, le mardi 2 octobre, dans le débat "Fonctionnaires....Immuables?". Il a très simplement et très courageusement répondu -non sans humour...- à la question suivante: comment peut-on expliquer la croissance exponentielle des créations de postes de fonctionnaires dépendant des collectivités locales?: la raison est à chercher -expliqua-t-il- dans le système électif lui-même, et dans les moeurs électorales: "notre système électoral fait que c'est un pousse au crime": et d'expliquer carrément que les responsables locaux veulent "tenir leur troupes", et leur offrent "des postes en échange de leur fidélité"; on ne saurait être plus clair! il devait conserver, tout au long du débat, la même franchise réjouissante et la même liberté de ton décapante: ainsi lorsqu'il expliqua qu'on pourrait arriver à économiser 200.000 postes d'enseignants en "rationnalisant" les pratiques du "Mammouth"! Mais là, attention à l'inévitable et inénarrable Gérard Aschieri, qui ne manquera pas de sortir du bois pour demander....."toujours plus!"

mercredi, 17 octobre 2007

Les prix du mardi.....

          le prix citron: à la Mission de France; à l'occasion du 40° anniversaire de la mort d'Ernesto Guevara (le 9 octobre 1967), cette entité -qui a le statut de diocèse de l'Église de France- annonce ni plus ni moins qu'elle "s'associe" à la Quinzaine de l'Amérique Latine organisée par la municipalité de Fontenay-sous-Bois (Val de Marne); afin de rendre hommage à une "figure emblématique de l'Amérique Latine"! Jacobo Machover -universitaire cubain exilé en France- vient de publier un ouvrage décisif sur Guevara (1) dans lequel il remet, comme on dit, les pendules à l'heure, en ce qui concerne cette "figure emblématique"; entre autres perles et joyeusetés, qui ne sont pas sans rappeler les grands ancêtres de la Révolution Française: "Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons de fusiller tant qu'il le faudra". Ces propos furent prononcés en 1964 à la tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies! Beau message évangélique! belle devise pour un diocèse de l'Église Catholique! Vous avez dit "emblématique"?.....

(1): ("La face cachée du Che", Buchet-Chastel, au fait; 14 euros))

          le prix orange: à la CFTC, pour sa pétition en faveur du repos dominical; on sait l'importance qu'accorde Benoit XVI a cet "espace de liberté" -pour reprendre son heureuse formule- qu'est ce jour chômé du dimanche, jour du Seigneur, aujourd'hui fortement attaqué; "sans le dimanche, nous ne pouvons pas vivre..." a-t-il l'habitude de dire également, face à l'offensive méthodique de ceux qui souhaitent transformer ce jour en jour "banal", et en faire un jour "marchand" comme les autres. Dans cette pétition, la CFTC affirme que "...au-delà du temps de repos, juste et nécessaire, (le dimanche) est un élément fondamental de la vie familiale, sportive, culturelle, associative, voire spirituelle." Il y a un équilibre fragile à maintenir "...face à l'hexagone des tenants d'un monde transformé en une immense galerie marchande aseptisée, où la culture est en tête de gondole, la nourriture en fast-food, la pensée code barrée, le salarié aux horaires décalés, la caissière sous-payée, la famille explosée....C'est sur une certaine idée de la France au travail que nous nous prononçons !".....

          Certes nous aurions placé en tête de phrase la "vie spirituelle", en supprimant le "voire": mais, bon...çe n'est quand même pas si mal vu ni si mal dit....