UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique Alimentaire/Santé : le kaki (bienfaits et méfaits), par Bayard.

Le kaki, appelé aussi plaquemine du Japon, plaquemine de Chine, ou anciennement figue caque, est le fruit du plaqueminier du Japon (Diospyros kaki), de la famille des Ébénacées.

Il est traditionnellement produit en Asie, de l'Inde au Japon, et notamment en Chine, à Taïwan et en Corée

1.jpg

Le kaki est le fruit du plaqueminier faisant partie de la grande famille des bois durs comme l’ébène. Il est le seul arbre de cette famille à produire un fruit comestible. Le kaki est le fruit national du Japon. Il est également cultivé en Chine, en Israël, en Corée ainsi qu’aux États-Unis. Il y a des centaines de variétés différentes de kaki mais on peut les classer en deux grandes catégories : le kaki d’Asie et le kaki Américain, une plus jeune espèce. Ces fruits sont disponibles en automne, soit de septembre à décembre environ. Les kakis demeurent accrochés à l’arbre même après la chute des feuilles.

7.jpg

 

Caractéristiques du kaki

  • Riche en antioxydants ;
  • Riche en vitamine C ;
  • Stimule le système immunitaire ;
  • Contribue à une bonne vision ;
  • Participe à la bonne santé de la peau.
 

Valeurs nutritionnelles et caloriques du kaki

Pour 100 g de kaki cru :

1.jpg

2.jpg

3.jpg

Le kaki est moyennement calorique avec 68,6 Cal/100 g dû à la présence de glucides (14,3%). Il présente de bonnes teneurs en potassium, en acide folique, en bêta-carotène et en eau.

 

Les bienfaits du kaki : pourquoi en manger ?

Le kaki est un petit trésor de bienfaits.

Hydratant

Le kaki, comme la plupart des fruits, est riche en eau ce qui permet de contribuer à notre apport hydrique journalier.

Stimule le transit intestinal

Le kaki est riche en fibres ce qui lui permet de stimuler le transit intestinal et de jouer sur la satiété permettant ainsi de réguler l'appétit.

 

Des antioxydants pour lutter contre le stress oxydatif

 

Le kaki est très riche en antioxydants, notamment en caroténoïdes responsables de sa couleur rouge orangée. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

 

Source de manganèse

 

Le kaki est une source de manganèse. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

 

Pour lutter contre la fatigue

 

Le kaki est riche en vitamine C qui permet de lutter contre la fatigue, de stimuler le système immunitaire et de lutter contre diverses infections et coups de froid hivernaux.

 

Source d’acide folique (vitamine B9)

 

Le kaki est une source de folates. Les folates (vitamine B9) participent à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du fœtus.

 

Nutrition

Sa chair colorée est riche en antioxydants, indispensables pour lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré de la peau. Le kaki est un fruit qui gagne à être ajouté à notre menu. Comme il est disponible sur une très courte période durant l’année, profitez-en pour en faire le plein durant l’automne.

4.png
 

Bien choisir son kaki

Lors de sa récolte, le kaki est un petit fruit rond à la peau lisse dont la couleur varie du rouge à l'orange. Un kaki pèse entre 150 et 400 g en moyenne.

Carte d'identité du kaki

  • Type : fruit ;
  • Famille : Ebénacées ;
  • Origine : japon ;
  • Saison : octobre à janvier ;
  • Couleur : orange ;
  • Saveur : acidulée ou très sucrée.

Les différentes variétés

Il y a des centaines de variétés différentes de kaki mais on peut les classer en deux grandes catégories : le kaki d’Asie et le kaki Américain, une plus jeune espèce.

Les deux variétés d’Asie les plus populaires sont le hachiya et le fuyu qui ont la grosseur d’une tomate. Le hachiya possède une chair sucrée et tendre ainsi qu’une pelure mince et lisse de couleur orangée. Il doit être consommé lorsqu’il est très mûr et très mou sinon il n’est pas comestible. Quant à lui, le fuyu peut être consommé lorsqu’il est encore ferme. Ce fruit renferme des graines brunes non comestibles à retirer avant de le consommer.

8.jpg

 

Savoir acheter un kaki

À l’achat, on choisit un fruit intact et on évite les kakis jaunes ou verdâtres, signes qu’ils ne sont pas mûrs.

Bien le conserver

Si le kaki acheté n’est pas mûr, laissez-le mûrir à température ambiante. On peut aussi le mettre dans un sac de papier pour accélérer ce processus. Si on ajoute des fruits qui dégagent de l’éthylène comme des bananes ou des pommes, on peut encore plus accélérer le mûrissement. Le kaki mûr peut se conserver au réfrigérateur quelques jours. Sinon, il peut être congelé sous forme entière ou en purée avec du jus de citron pour éviter la décoloration.

9.png

 

Histoire du kaki

La culture du kaki remonte à l'époque néolithique au Japon et en Chine.

Il se développe en Europe à partir de la fin du XIXème siècle dû à l'arrivée de l'influence du Japon.

Il est à présent cultivé à travers le monde, aussi bien au Brésil qu'au Liban en passant par le sud de la France.

3.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel