UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Zemmour/Chevènement sur C News : la République est devenue une coquille vide...

Il faut tout écouter de ce riche entretien. On en retiendra surtout :

1. Les idées de Chevènement sont complètement contredites par les faits, par la réalité, par l'évolution catastrophique de la situation, dont il a sa part de responsabilité. Si nous respectons la personne, force est de constater qu'il vit dans les fantasmes et dans l'attachement à des choses qui ne sont plus...

(A Guy Bertran de Balanda, à l'origine de cette chronique télévisuelle)...

2. En face, on a un Zemmour plus incisif que jamais, qui ne s'en tiens aux faits et aux réalités. Comme d'habitude (et par deux fois), il cite "le grand Bainville", "l'historien de l'Action française" qui explique bien que "La fusion des races a commencé dès les âges préhistoriques. Le peuple français est un composé. C'est mieux qu'une race. C'est une nation." Ce sont les premières lignes du premier chapitre de son histoire de France. Le problème avec l'immigration africaine c'est d'abord et avant tout une question de nombre : trop d'immigration tue l'assimilation...

3. Mais en plus, pour assimiler les étrangers, il faut encore deux choses : que la France rayonne et que l'étranger veuille s'assimiler. Or, la République idéologique est comme un éteignoir qui a dévitalisé la France, la rendant en quelque sorte hostile à elle-même par sa maudite Ecole de dés-éducation nationale. Et la majorité des immigrés africains ne vient pas pour s'assimiler mais pour profiter des avantages matériels qu'ils trouveront dans une France transformée (selon le mot si juste, hélas, de Finkielkraut) à la fois en hall de gare où vient qui veut et surtout un tiroir caisse...

4. S'il a lu Bainville, Zemmour n'a probablement pas lu Boutang. Pourtant il parle comme lui : "il n'y a pas de place en France pour deux civilisations". Il y a des musulmans au comportement parfaitement correct, l'Islam en tant que tel est parfaitement inassimilable. Zemmour fait remarquer avec justesse que le mot Islam signifie à la fois "soumission" et "paix", mais si on le laisse entrer chez soi en tant que tel, on aura la paix que si on se soumet à lui.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL