UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

THEATRE : Un ange passe, par Thomas Planquert.

4.jpg

Pierre Brasseur fait partie de la courte liste des personnages hors du commun du théâtre français.

L'une des quatre pièces qu'il a écrites et interprétées a été tournée pour "Au Théâtre Ce Soir". C'est un véritable document pour l'histoire.

La présence de Gérard Séty dans la même distribution est aussi une originalité de ce DVD. Séty a fait le tour du monde avec un numéro de transformation unique en son genre.

Le découvrir sous son vrai visage, avec un talent authentique et très original, mérite également le détour...

1.jpg

 

FICHE

Première représentation au Théâtre Marigny le Samedi 7 Mars 1970.

Date de première diffusion TV le Jeudi 21 Mai 1970 (TF1)

Durée 120 mn. (Noir et blanc)

Une pièce de Pierre Brasseur

Mise en scène de Pierre Brasseur

Réalisation de Pierre Sabbagh

Décors de Roger Harth

Costumes de Donald Cardwell

Avec : Pierre Brasseur (Florisse), Gérard Séty (Ernest), Jacques Weber (Albert), Daniel Colas (Jacques), Paul Gay (Le Docteur), Pierre Montéléon (L'Ordonnateur), Jacqueline Coué (Jeanne), Liliane Sorval (Clothilde), France Delahalle (Pauline)...

6.jpg

 

L'HISTOIRE

Les différentes réactions que provoque la mort au sein  d'une famille bourgeoise. Jacques, le fils, s'est suicidé ! Pourquoi ? Voulant expliquer ce geste imprévisible, chacun essaie d'interpréter les raisons de ce drame, sans se douter, un seul instant de la vérité.

7.jpg

 

CRITIQUES

Pierre Brasseur est un très grand acteur. Jacques Weber, dans un rôle antipathique, est parfait et naturel.

Une soirée intelligemment divertissante. C'est l'un des secrets de la réussite de "Au Théâtre Ce Soir"...

Les applaudissements de la salle vont avant tout aux comédiens.

"Un ange passe" est à la démesure de son auteur-interprète : énorme.

Pierre Brasseur ?... C'est un personnage Shakespearien, fait pour les grincements, du burlesque aux portes de la mort, le lyrisme de la terreur, les bouffonneries du sublime. (Paul Guth)

Pierre Brasseur réussit la performance de jouer les vieux, avant d'être vieux.

9.jpg

 

REPLIQUES CULTES

 

1) Clotilde

Je vais vous le dire, moi pourquoi il s'est tué ce petit. [...] C'est parce qu'il avait trop de santé.

Florisse

Allons bon, il s'est tué pour se rendre malade.

Clotilde

Bah non, il a été obligé de se tuer parce qu'il était plus vivant que les autres.

 

2) Clotilde

Pour moi tout ce qui se passe dans l'âme ne vient que d'une bonne ou d'une mauvaise circulation.

Florisse

Idiote, le sang ne circule pas jusque là.

Clotilde

Qu'est ce que vous en savez ?

Florisse

Est-ce qu'on soigne les blessures de l'âme avec de la teinture d'iode ?

Clotilde

Faudrait d'abord savoir où elle se trouve.

Florisse

Dans le placard de la cuisine.

Clotilde

Mon âme est dans le placard de la cuisine ?

11.jpg

 

3) Florisse

Le diable n'est jamais qu'un ange un peu plus cuit que les autres !

 

4) Florisse

Personne ne comprendra jamais que tu aies eu le courage d'être lâche au point de te tuer.

5.jpg

 

5) Florisse

Eh là, ne me vieillis pas. J'ai dit fou, gaga, impotent, mais j'ai pas dit vieux.

 

6) Florisse

Dis, voudrais-tu m'offrir, avant que je meure dans mon fauteuil...

Pauline

Chut !

Florisse

Tu te doutes bien que je ne mourrai pas au golf.

Pauline

Tu marcheras peut-être un jour avec des béquilles.

Florisse

Oh bah, non, je vais pas tout recommencer à l'envers. Ca suffit comme ça...

8.jpg

 

7) Ernest

T'as de la veine d'avoir encore de l'appétit.

Florisse

Qu'est ce que ça changerait si j'en avais pas ?

Ernest

Moi, je ne pourrais pas avaler une bouchée.

Florisse

C'est parce que tu souffres comme les filles, avec les nerfs et l'estomac.

Clotilde

Ah pardon, moi j'ai mangé.

Florisse

Toi t'es pas une fille, t'es un cheval.

 

8) Jacques

La vie devant moi ? C'est peut-être çà, l'Enfer.

11.jpg

 

9) Jeanne

Moi aussi, je pourrais me tuer vous savez ?

Florisse

Parbleu, si vous prévenez, y'aura plus de surprise. Vivez donc, ce sera plus original. Ca au moins, ça surprendra tout le monde.

 

10) Florisse

Sois polie, j'ai bien connu ta mère. T'es peut-être ma fille.

10.jpg

 

11) Florisse

Toi non plus, t'es pas très séduisante.

Pauline

Oh bah, c'est parce que j'ai mes rouleaux.

Florisse

C'est parce que t'es pas jolie. Tu commences enfin à ressembler à ton père.

 

12) Florisse

Oh, je voudrais pleurer dans tes gros bras.

 

Pour les mordus, voici la pièce dans son intégralité :

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL