UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

THEÂTRE : Nina, par Thomas Planquert.

104114566_305252417167406_8514153034899827383_n.jpg

Avant de devenir une icône du petit écran, avec et grâce à "Maguy", Rosy Varte a été (et demeure) une grande comédienne de théâtre.

De "la Rose Rouge" à la Comédie Française en passant par le TNP de JEAN Vilar et les scènes de boulevard, elle a excellé dans tous les genres, en incarnant des femmes épouvantables, tendres ou pleines de fantaisie.

Avec "Nina", elle tente un pari difficile : assurer la relève d'Elvire Popesco, la créatrice de la pièce d'André Roussin.

A vous de découvrir, qu'elle a parfaitement relevé ce défi...

104100690_2451695031789415_5847151834735754643_n.jpgFICHE

Première représentation au Théâtre Marigny le Samedi 22 Septembre 1979.

Date de première diffusion TV le Vendredi 28 Décembre 1979 (TF1)

Durée 120 mn. (Couleur)

Une pièce de André Roussin

Mise en scène de Jean-Laurent Cochet

Réalisation de Pierre Sabbagh

Décors de Roger Harth

Costumes de Donald Cardwell

Avec : Rosy Varte (Nina), Louis Velle (Gérard), Jacques Sereys (Adolphe), Yves Marchand (l'inspecteur), Gérard Pollet (René)...

104224033_2676264512645093_8935606725701496839_n.jpg

L'HISTOIRE

Un homme arrive chez l'amant de sa femme pour le tuer. Ce n'est pas en rival qu'il se présente mais en moraliste. Il travaille et n'accepte pas que des oisifs fortunés profitent des heures où les maris sont à leur bureau pour prendre du bon temps avec leur femme. Mais Gérard, l'amant, lui apparaît sous un jour inattendu... Le jouisseur n'est pas heureux. Il émeut le meurtrier. Tuer un homme heureux aurait été une joie, mais le voilà aux prises avec sa conscience. Intéressé d'abord, puis séduit, enfin résolument attaché à la personne de Gérard, cet étrange personnage n'a pas fini de surprendre par ses réactions...

82344929_1555020444669498_5476546209573993548_n.jpg

CRITIQUES

L'une des meilleures pièces d'André Roussin, sinon sa meilleure...

Rosy Varte assure parfaitement la lourde succession d'Elvire Popesco. Elle est magistrale dans l'un des plus beaux rôles qu'on lui ait sans doute confiés.

Louis Velle est irrésistible dans le rôle de Gérard Dupuis, un homme qui en a assez que les femmes lui courent après...

Un vaudeville dans la plus pure tradition du genre. Avec un petit, ou un grand "quelque chose" en plus : grâce à la magie du verbe associée à celle du théâtre, Nina devient autre chose. Une analyse très précise et parfaitement juste des règlements sociaux.

104055050_2678529089074178_9083779959831415347_n.jpg

 

REPLIQUES CULTES

 

1) Gérard

A force de tromper, on finit par mépriser celles que l'on trompe. On leur en veut d'être si facilement dupes et on ne tient à aucune. Et bah Nina c'est fini allez hop ! D'abord je ne l'aime pas, je l'ai jamais aimée, je vois pas ce qu'elle vient faire chez moi. Surtout que je l'ai pas choisie, Nina, elle s'est imposée. C'est pas moi qui l'ai prise pour maîtresse, c'est elle qui m'a prise pour maîtresse, c'est elle qui m'a pris pour amant.

 

2) Gérard

C'est une habitude que vous avez de venir voir les gens avec un revolver ?

Adolphe

C'est que je ne suis pas venu vous voir, Monsieur Dupuis, je suis venu vous abattre.

 

79389225_783143028757253_8193638621841531649_n.jpg

 

3) Adolphe

Et que fait ma femme, Monsieur, pendant que j'use ma vie et ma santé à gagner sa liberté et son aisance ? Elle vient chez vous, elle prend du bon temps, elle s'amuse, elle se réchauffe, elle papote, elle jouit. Cela me choque. C'est inacceptable. Il y a là quelque chose d'immoral et de blessant.

 

4) Adolphe

Celui qui travaille se trouve battu à distance contre toute loyauté par cet adversaire invisible au parfum quelque fois tenace qui, en cachette deux et trois fois par semaine, obtient de nos femmes dans l'allégresse que vous connaissez et que j'imagine ce qu'elle nous accorde une fois par mois de mauvaise grâce et en pensant à autre chose.

 104069350_687991688650662_7507727535010279989_n.jpg

5) Gérard

Nina, je pense à ton mari.

Nina

Tiens, pourquoi faire ?

 

6) Nina

Je t'ai laissé dans ton lit avec une bouillotte et tous tes remèdes. Et je te retrouve ici, chez Monsieur, que tu ne connais pas. C'est encore une chance que je sois passée par là.

 

104289066_2678294435609791_2496724626841575559_n.jpg

7) Nina

Si on ne tue pas par jalousie, on ne tue pas. On prend une douche !

 

8) Nina

J'ai un amant, Adolphe, parce que l'amour c'est ma patrie à moi. Et à toi, ta villégiature. Parce que sans amour, je meurs et toi tu vis.

Adolphe

Alors, pourquoi m'as-tu épousé ?

Nina

Parce que tu me l'as demandé et que je suis polie.

 

104190407_753589992048328_4401995469507685438_n.jpg

9) Nina

Il aime les femmes. Et comme il n'en a pas, il prend un peu celles des autres de temps en temps.

 

10) Nina

C'est vous le petit imbécile qui avez le toupet de venir faire une scène aussi stupide. Arriver avec un révolver comme dans les mauvais drames et pousser encore le ridicule jusqu'à prendre le loup pour la grand-mère, mon mari pour un séducteur !

 

11) Nina

Tous les hommes, un jour, pensent à partir pour le Mexique. C'est connu, il est fait pour ça le Mexique.

104101551_256039005681438_3956565024146707292_n.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL