UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Zemmour/C News : le nucléaire et Léon Blum...

De tout ce qui a été dit hier soir, on choisira d'insister sur les 2 point suivants :

1. Vive l'énergie nucléaire ! A Thierry Breton, qui fait remarquer que les cours de toutes les matières premières se sont effondrés sauf l'uranium, qui atteint des sommets, Zemmour répond, avec délectation et justesse : "le nucléaire ça marche, il suffit de ne pas l'arrêter." Profitons en pour redire que lafautearousseau - comme tant d'autres... - est résolument hostile à la fermeture de Fessenheim. Macron peut encore "arrêter" l'arrêt de la centrale : espérons que le bon sens prévaudra ! Comme énergie décarbonée, rien ne vaut le nucléaire !...


Eric Zemmour : "Les Républicains et le Parti socialiste sont morts"

A Guy Bertran de Balanda, à l'origine de cette chronique télévisuelle"...

2. Léon Blum. Marc Menant a encore fait preuve d'un gauchisme et d'un irénisme imbuvables, nous présentant presque Léon Blum comme un saint laïque. Il fait sienne la théorie de l'agression de Blum par les camelots du Roi le jour des obsèques du grand Bainville comme si quelqu'un à Paris pouvait ignorer que le cortège funéraire passerait par le Boulevard Saint-Germain ! C'est donc la présence de Blum en ce lieu qui "posait problème", la provocation était évidente, et elle ne venait pas des Camelots du Roi. Marc Menant fait preuve soit d'ignorance, soit de mauvaise foi, les deux étant également graves. Il nomme aussi Maurras et Daudet pour les accabler. Heureusement, Zemmour a été parfait et a rétabli la vérité sur tous les points :

- d'abord il a rendu hommage au "grand historien" Jacques Bainville que Marc Menant citait presque pour l'anecdote !

- ensuite, Zemmour a bien défendu Maurras sur la délicate question de l'antisémitisme, largement partagée - à l'époque - de l'extrême droite à l'extrême gauche. 

- enfin, pour Daudet, Zemmour a rappelé que c'est grâce à lui que Marcel Proust reçut le prix Goncourt. Menant fut bien obligé d'encaisser les trois coups...

Mais surtout, sur Léon Blum, Zemmour rappela les deux catastrophes auquel il présida directement : les quarante heures au moment où Hitler transformait l'Allemagne en forges de Vulcain; et aussi l'absence de réaction, lors qu'Hitler remilitarisa la Rhénanie. Or, à ce moment-là, Hitler aurait été écrasé si la France avait réagi. Léon Blum ne l'a pas voulu et ne l'a pas fait : il est responsable et coupable...

Commentaires

  • Blum va également envoyer, de manière non officielle, car en vitrine, il dit rester neutre, des volontaires français pour soutenir les républicains dans la sinistre guerre civile espagnole.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL