UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Zemmour commence avec Sibeth mais ne s'arrête pas là...

Dans la deuxième partie du débat, Zemmour assène quelques vérités essentielles sur "cette" Europe, dont le COVID aura peut-être la peau...

Mais il commence d'abord par la crise sanitaire :

1. Sibeth ? On ne la croit plus ! Pourquoi ? parcequ'il arrive toujours le contraire de qu'elle a dit. Masques et tests ont d'abord été inutiles pour elle, avant de devenir maintenant une ardente obligation. Et là, elle nous dit que le gouvernement veut protéger nos libertés individuelles : donc, attention, DANGER !

Eric Zemmour : "Sibeth Ndiaye, je ne la crois jamais"

2. Le gouvernement nous punit pour SON imprévoyance et SA nullité. En plus, il se contredit : il ne cesse d'exalter les minorités (PMA, GPA...) mais il en vient à opprimer la majorité. Par exemple, il impose un confinement général mais il renonce à le faire respecter en banlieues, énonçant ainsi une règle qu'il ne fait pas respecter lui-même partout. Aberrant et scandaleux, le déplacement de Macron à Pantin en est un bien triste exemple. Que faisait dehors cette masse de jeunes qui est venu pressé le Président et dont on peut dire tout ce que l'on veut, sauf qu'elle respectait les fameux "gestes barrières" ?

3. Autre contradiction : "on" continue à refuser les frontières et à prôner le migrantisme et le droit des migrants (cf. Le scandale de Romans) mais on nous met des frontières à l'intérieur avec le confinement ! Zemmour a raison de citer Régis Debray et son éloge des frontières :  plus on cherchera à les éliminer et plus on en arrivera à élever des murs. Là non plus, nous ne sommes pas coupables :  c'est l'état qui est coupable, lui qui nous punit et nous pénalise à cause de sa propre incapacité.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL