UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

THEATRE : un fil à la patte, par Thomas Planquert.

Une soirée à la Comédie Française ! Et dans votre fauteuil ! Et avec un répertoire exceptionnel, ainsi qu'une troupe qui ne l'est pas moins...

Un fil à la patte est un classique de Georges Feydeau, ici interprété par des acteurs qui ont marqué la génération des années 60/70.

De par leur talent, mais aussi à travers une popularité allant bien au-delà des murs de la Maison de Molière.

Jacques Charon est pour l'essentiel dans cette magie. Ce comédien et metteur en scène - trop tôt disparu... - a été l'âme de cette forme de théâtre.

Vous allez le redécouvrir, ou le découvrir...

Fiche

Première représentation au Théâtre Marigny le Samedi 17 octobre 1970.

Durée 120 mn.

Une pièce de Georges Feydeau

Spectacle de la Comédie Française

Mise en scène de Jacques Charon

Réalisation de Pierre Sabbagh

Décors et costumes de André Levasseur

90542845_678794576209962_7009792376927420416_n.jpg

Avec : Denise Gence (Marceline), Jean Piat (Bois d'Enghien), Michel Duchaussoy (De Chenneviette), Robert Hirsch (Bouzin), Micheline Boudet (Lucette), Jacques Charon (De Fontanet), René Camoin (Firmin), Catherine Samie (Nini), Marthe Alycia (La Baronne), Paul-Emile Deiber (Le Général), Jean-Claude Arnaud (Antonio), Paule Noëlle (Viviane), Françoise Kanel (Miss Betting), Marcel Tristani (Emile), Marco Béhar (Maître Lantery), Jean-Paul Roussillon (Jean), Thierry Destrez (Le fleuriste), Bérengère Dautun (La dame), Louis Eymon (Le Monsieur), Georges Lemoyne (Le beau-père), Catherine Salviat (La mariée), Alain Feydeau (Le gendre), Tilly Dorville (La belle-mère), Simon Eine (Le concierge), Franz Boers (Le portier), Claude Grandjean (Laquais n°1), Michel Joannon (Laquais n°2), Alain Duverger (Laquais n°3).

Les invités : Claude Jourdain, Georges Lemoyne, Gérard Nicolaï, Evelyne Bouix, Tilly Dorville, Sylvie Noliac, Lucie Vignol.

Les invités de la noce : Philippe Rondest, Gaston Leborgne, Hélène Garaud, Elisabeth Meaulne, Rose-Marie Matarèse, Jacques Romano.

Les deux agents : Roland Travers, René Roth.

Le passant : Evelyne Bouix.

Valets et domestiques : Michel Billiet, Daniel Boucher, Gérard Douhéret, Lucien Luccioni, Jean-François Maurel, Colette Charry, Sylvianne Moratti.

 

L'HISTOIRE

Fernand Bois d'Enghien est fiancé à une charmante jeune fille, Viviane, et doit signer, le soir même, son contrat de mariage. Devant au préalable rompre une vieille liaison avec Lucette Gautier, il vient voir cette divette dynamique qui est aussi peu décidée que possible à laisser filer Fernand. C'est là que les difficultés commencent...

90807258_2925778027506266_7074216903547289600_n.jpg

CRITIQUES

De l'excellentissime théâtre de boulevard

Une cure de bonne humeur à chaque scène !

Interprétation parfaite par de solides comédiens, spécialistes du rire !

 

REPLIQUES CULTES

 

1) Bois d'Enghien

C'est la chanson d'un homme d'esprit qui l'aurait faite écrire par un autre.

 

2) Lucette

Si jamais tu te mariais, je sais bien ce que je ferais.

Bois d'Enghien

Quoi donc ?

Lucette

Oh ce serait pas long, une bonne balle dans la tête !

Bois d'Enghien

A qui ?

Lucette

Bah à moi donc.

Bois d'Enghien

Ah bon !

 

3) Le Général

Yo suis venu en France pour acheter pour mon gouvernement dos cuirassés, tres croiseurs et cinq torpilleurs. Bueno, yo les ai perdu au baccarat.

 

4) Le Général

Dans mon pays, yo le (le français) parle bien et ici yo ne se porque yo le parle mal.

 

5) Viviane

Il arrive un temps où comme autrefois on a quitté sa bonne pour prendre une gouvernante, on doit quitter sa gouvernante pour prendre un mari. C'est une dame de compagnie homme, voilà !

La Baronne

Mais il y a autre chose. Et la maternité, qu'est-ce que tu en fais ?

Viviane

Ah oui la maternité, ça c'est gentil. Mais qu'est-ce que le mari a à faire là-dedans ?

 

6) Viviane

Dans n'importe quel ménage, quand il y a deux hommes, c'est toujours le mari qui est le plus laid !

90551477_696319941112119_53142313253208064_n.jpg

7) Viviane

Et puis, c'est ce que je disais à Maman, avec le divorce n'est-ce pas ?

Bois d'Enghien

Ah vous avez déjà envisagé le... ?

Viviane

Ah moi je trouve ça très chic d'être divorcée.

Bois d'Enghien

Tiens.

Viviane

J'aime encore mieux ça que d'être veuve.

Bois d'Enghien

Oui, moi aussi !

 

8) Viviane

Notre amour ? Mais est-ce qu'il existe toujours ?

Bois d'Enghien

Comment "s'il existe" ?

Viviane

Puisque tu te maries.

Bois d'Enghien

Mais qu'est-ce que cela prouve ? Est-ce que la main droite, n'est pas indépendante de la main gauche ? Je me marie d'un côté, je t'aime de l'autre.

 

9) Bouzin

J'ignore si Mademoiselle Gautier a un sentiment pour moi, elle ne m'en a jamais rien dit. En tout cas, je sais très bien que de mon côté... Aussi si c'est Mademoiselle Gautier qui est allée raconter... J'ai le regret de vous dire, elle se vante !

 

10) Lucette

Si tu me laisses franchir le seuil de cette porte, tu ne me reverras jamais.

Bois d'Enghien

Marché conclu.

Lucette

Soit, mais réfléchis y bien.

Bois d'Enghien

Oh le fil à la patte !

 

Pour les mordus, voici la pièce dans son intégralité :


lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL