UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique Alimentaire/Santé : Les méfaits de l'industrie agro-alimentaire, par Bayard

Les méfaits de l'industrie agro-alimentaire

Le secteur de l'Agro-Alimentaire rend les humains et la Terre malades.

Faisons donc ensemble un petit tour d'horizon de ses néfastes actions :

∗ Inciter, par des techniques de communications outrancières, à la surconsommation alimentaire, au-delà des nécessités physiologiques, en oubliant la notion de « frugalité ».

∗ Provoquer le grignotage, grâce à une publicité visuelle de chaque instant, en faisant oublier le processus de la sensation de faim qui devrait indiquer, à chaque individu, le moment de manger.

Culpabiliser les parents qui tentent de refuser à leurs enfants les préparations que l' industrie alimentaire leur présente comme une fête !

Nous voilà donc devant les trois grandes forces de l'industrie de l'agro alimentaire :

Inciter, Provoquer, Culpabiliser !

90553398_528459557873933_2921516963253452800_n.jpg

Viennent ensuite les moyens de cette même industrie pour parvenir à ses fins, en commençant par :

  • Industrialiser l’alimentation humaine à des fins uniquement mercantiles, sans se soucier de la Santé des Hommes, inventer des molécules qui n’existent pas dans la Nature et les intégrer, sans aucune précaution, à l’alimentation humaine.

  • Créer des Organismes Génétiquement Modifiés (O.G.M) sans considération pour les générations futures ni vision à court, long et moyen terme sur leur impact environnemental. Tout en prétendant que c'est là le salut de l'humanité ! 

  • Colorer chimiquement notre nourriture pour la rendre plus attractive et nous tromper par le sens visuel : l’addiction aux sucres colorés se fait dès la prime enfance avec toutes les bonbonneries multicolores attractives que l’on offre aux regards curieux et naïfs des enfants.

90615794_858688091262450_1219365971525894144_n.jpg

  • Inventer des molécules olfactives, simulant, artificiellement, les molécules naturelles sans mesurer les conséquences sur la santé humaine (goût de truffe sans truffes, goût de vanille sans vanille, goût de framboise sans framboises et bientôt des fraises au goût de fraises “ Tagada ” etc.).

  • Inventer des molécules olfactives, simulant, artificiellement, les molécules naturelles sans mesurer les conséquences sur la santé humaine (goût de truffe sans truffes, goût de vanille sans vanille, goût de framboise sans framboises et bientôt des fraises au goût de fraises “ Tagada ” etc.).

49937895_1875124615948267_9085354731676631040_n.jpg

  • Faire croire que « le sucre » issu de la betterave sucrière ou de la canne à sucre (appelé également « saccharose », constitué chimiquement par une molécule de glucose lié à une molécule de fructose ) est un « poison » alors qu’il est simplement trop épuré de ses fibres, et le remplacer par des vrais poisons « édulcorants » : aspartame, saccharine et dérivés.

  • Faire du lait animal et de tous ses produits dérivés, des bases alimentaires pour l’être humain sous prétexte d’abondance en calcium et en protéines de « croissance », alors que le calcium laitier animal est peu assimilable et que lesdites protéines de croissance sont en fait des hormones de croissance pour les petits mammifères à croissance rapide. Or, ces hormones animales de croissance possèdent des effets redoutables pour l’être humain, quel que soit son âge.

90619556_701191887285428_8399695135952076800_n.jpg

  • Modifier par « hydrogénation » les structures moléculaires naturelles des lipides liquides végétaux pour mieux les transporter et les conserver. Ces huiles raffinées, trafiquées et solidifiées perdent non seulement tout intérêt nutritionnel, mais deviennent toxiques par la création des formes moléculaires « trans ».

  • Irradier les aliments pour les mêmes raisons. Sans soucis de la santé humaine.

  • Raffiner les aliments pour mieux les conserver, provoquant ainsi une explosion d'intolérances alimentaires et rendant ces mêmes aliments dénués de tout intérêt nutritif !

  • Surcharger en SEL raffiné (chlorure de sodium) nos aliments pour mieux les conserver (le sel inhibe la prolifération bactérienne) en favorisant ainsi l’hypertension artérielle et la fuite du calcium de l’organisme. Le sel devant alors un facteur d'accoutumance.

90565089_1653788044779166_1146648743525744640_n.jpg

  • Dénaturer (au sens littéral : Dé-Naturer) les molécules alimentaires par la cuisson à haute température ou au micro-ondes, créant ainsi les « molécules de Maillard » indigestes et toxiques et de nombreuses autres molécules carcinogènes.

  • Inventer le concept des « alicaments », néologisme formé à partir d’aliments et de médicaments en rajoutant des vitamines de synthèse, et d’autres molécules vertueuses à des « aliments » aux piètres qualités nutritionnelles, pour les transformer, marketing oblige, en aliments soi-disant « excellents pour notre santé ».

     

    90601873_685842062277763_5318875778400649216_n.jpg

    Et pour finir :

  • Voler à tous les peuples de la Terre, vous compris, les semences des plantes !

  • Appauvrir les agriculteurs en favorisant les bénéfices de ces industries et leurs actionnaires

  • Désertifier les campagnes pour mieux régner...etc.

    L’épidémiologie des cancers, de l' Obésité, du diabète, des maladies dégénératives du système nerveux central tel que la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer prouve que l’alimentation dite « moderne » doit être radicalement et rapidement modifiée, il en va de la santé des Humains et de la Terre ! 

    Quant à l'inévitable impact environnemental il n'est, hélas, plus à démontrer avec :

  • l'invasion des algues vertes,

  • l'appauvrissement des nappes phréatiques,

  • la dégénérescence des sols de culture,

  • la disparition des abeilles

  • les aberrations de l'élevage industriel (risques sanitaires de santé pour les agriculteurs pratiquant l'agriculture chimique) etc... 
  • la surexploitation de la mer

Les choix alimentaires vous appartiennent loin du chant des sirènes, des publicitaires à la solde de l'agro-alimentaire, ce sont des choix en matière : de santé, d'éducation, d'environnement et d'économie qui s'imposent à vous.

Pensez-y ! Car eux, sont ravis de penser pour vous !

90525195_146715930011607_6360592904607498240_n.png

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL