UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MARTIGUES/MAISON MAURRAS : NON ASSISTANCE A MONUMENT EN DANGER !

AUJOURD'HUI, APRES PLUSIEURS ANNEES DE FERMETURE,  1.556ème JOUR "D'ABANDON DE FAIT" DE LA BASTIDE MALGRE LE VOTE "POUDRE AUX YEUX" DU CONSEIL MUNICIPAL PROMETTANT DES TRAVAUX...

 

Jamais ouverte, aérée, ventilée; jamais chauffée depuis plusieurs hivers; exposée sans aucun entretien aux intempéries et à l'humidité, ici plus qu'ailleurs, dans cette ville "bâtie non pas au bord de l'eau mais dans l'eau" (Alexandre Dumas) : tel est l'état pitoyable dans lequel la très riche Mairie de Martigues laisse la très belle bastide de Maurras, au Chemin de Paradis, l'un des deux seuls édifices civils du XVIIème siècle que possède la Ville, et que celle-ci, par sectarisme haineux, laisse littéralement, pourrir sur pied...

La Maison est interdite à la visite depuis plusieurs années déjà (automne 2017), puis ce fut au tour du jardin lui-même d'être "interdit d'accès" de fait (automne 2018). Ce qui nous fait un total de trois longues années et demi d'abandon : environ 1275 jours  !

Le 27 novembre 2019 le quotidien La Provence annonçait que la Mairie venait de débloquer 850.000 euros pour la restauration de l'ensemble.

Depuis ? Rien... 

maurras bastide.jpg

En 1997, le maire communiste, Paul Lombard (maire de 1968 à 2008), a accepté la donation à la Ville de la Bastide de Maurras avec, comme seule règles, de pérenniser l’ensemble immobilier, jardin et bâtisse, et d'entretenir la bibliothèque.

Après une courte période où la maison fut entretenue, elle fut fermée au public; le jardin, lui, est entretenu depuis "a minima" par la très riche Mairie de Martigues : tous les rosiers ont été arrachés ("trop difficiles à entretenir" nous fut-il dit !) et les inscriptions sur les stèles continuent de s'effacer...

 

Nous demandons :

1. Que la très riche Mairie de Martigues "communique" sur les travaux prévus, qu'elle donne une date de début de ces travaux, qu'elle indique précisément en quoi ils consisteront et quelle en sera la durée, au moins approximative...

2. Qu'elle donne une date, au moins approximative, de fin de ces travaux, à partir de laquelle on pourra, de nouveau, avoir accès à la Bastide...

3. Qu'elle redonne, en attendant, le libre accès au jardin, comme cela se passait avant l'incompréhensible et inexplicable fermeture de la totalité du site au public...

4. Que ce jardin soit "restitué" dans son état originel (replantation des rosiers et restauration de "l'ensemble architecturé", notamment avec la restauration des inscriptions gravées sur les pierres...) 

5. Que l'on entame la procédure d'inscription de la maison du Chemin de Paradis au Réseau des Maisons des Illustres.

lafautearousseau

 

 

Retrouvez ici  : Tous les articles parus sur lafautearousseau depuis le début de notre campagne "Défendez Maurras ! Sauvez sa maison !"

et :

- le 20 avril 2020 : Charles Maurras : l'Intelligence, l'Or et le Sang, par Matthieu Giroux

- le 28 avril 2020 : Pour réintégrer Maurras dans le paysage politique français... : Charles Maurras, le retour, par Philippe Bilger

- le 2 juillet : Est-il opportun de s’accrocher à un homme aussi décrié ?, par Christian Franchet d’Esperey. (premier d’une série de cinq articles extraits de l’éditorial du n° 58 de la Nouvelle Revue Universelle)

Commentaires

  • Entièrement d’accord. Il faut sauver la Bastide du chemin de Paradis !

  • Je m y suis rendu deux fois, en 1982 et 2010. Chaque fois c est le voisin complaisant qui m a ouvert. La seconde fois j ai constaté qu'un inventaire de la bibliothèque etait en cours. De la part d une mairie communiste....

  • Savez vous s'il y a des actions en cours en faveur de son sauvetage ?

    J'aimerais y participer

  • (A Lucien) : non, il n'y a aucune action "en cours", du moins à notre connaissance. La Mairie bloque tout, de fait, parce qu'elle est propriétaire des lieux, et qu'elle a donc le droit de ne pas entretenir son patrimoine, de le laisser pourrir sur pied, voire de s'effondrer. Il ne faut se faire aucune illusion : comme à Notre Dame de Paris (toutes proportions gardées...) il y a des gens qui seraient ravis si la Maison de Maurras s'écroulait, et la cathédrale aussi. Nous avons pensé à une présence régulière (sous forme de stand, par exemple) devant la maison, à intervalles réguliers; mais la Maison étant très excentrée et le Chemin de Paradis peu "passant" on ne toucherait pas grand monde; et la Mairie pourrait nous faire déloger pour cause d'accaparement de l'espace public... Si nous étions nombreux, déterminés et avec la mentalité de ceux à qui nous ne voulons pas et nous ne saurions pas ressembler, nous ferions une ZAD (Zone à défendre) mais ce type d'action n'est pas dans nos gènes...
    Au moins, à lafautearousseau, émettons-nous, chaque jour une sorte de "protestation silencieuse" quotidienne, symbolique certes, mais publique, dans la limite de notre audience...
    Maintenant, si vous voulez (vous, à titre personnel, mais aussi d'autres...) nous pouvons organiser, depuis l'extérieur de la maison, devant le portail, une présentation de la Maison et du jardin : les personnes intéressées n'ont qu'à nous contacter...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL