UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique Alimentaire/Santé : Les colorants, par Bayard

69220506_529950114409847_7285498710048374784_n.jpg

L'agroalimentaire constitue un des 2 pôles majeurs de notre industrie francaise en termes d'exportations, de recherche et de développement. De ce fait, nous allons nous intéresser aux composantes de toutes formes que constituent ce secteur industriel et essayer d'émettre à son propos un avis critique, objectif et constructif.

En premier lieu, portons aujourd'hui un regard sur : les colorants...

De nos jours, on nous martèle sans cesse que les produits de consommation sont naturels, sans ou avec peu de colorants, ou même bio, ce qui est une pure hérésie.

On nous vante la qualité des produits, qui découlerait des multiples normes de sécurité alimentaire, aboutissant à ce que ces produits contiendraient moins d'éléments ajoutés qu'avant, ce qui est mensonger également.

Bien au contraire, on s'aperçoit que, certes, il n'y a plus cette longue liste de colorants que l'on voyait sur les dos des étiquettes des produits mais une plus succincte, concentrée à son maximum : seulement, cela est souvent le résultat de mélanges de plusieurs d'entre eux, ce qui est trompeur aux yeux des consommateurs.

69464698_411615349467469_8224986251581718528_n.jpgLeur nocivité pour nos organismes n'est plus à démontrer, le but étant avant tout de pousser à la consommation à outrance et, de fait, de privilégier l'aspect, le goût, préférés à la naturalité des produits. Prenons comme exemple les sirops, qui sont gorgés de colorants afin d'avoir la bonne couleur de robe, le visuel adéquat qui va attirer l'oeil du consommateur (le sirop de grenadine, ou l'orgeat par exemple).

On constate la même chose du point de vue gustatif en ce qui concerne les diverses céréales, et même  les 2 aspects réunis (visuel et goût) avec les bonbons et autres confiseries.

Et que l'on ne s'y trompe pas avec les colorants dits "alimentaires" qui, on le suppose, n'ont aucune nocivité pour la santé - ce qui est encore à démontrer formellement... - mais qui ne sont pas légion, car beaucoup plus coûteux que les autres colorants dits classiques.

A titre d'information, pour tous, certains colorants sont allergènes et cancérigènes. Voici une liste de ceux à éviter autant que faire se peut : E102, E110, E123, E124, E127, E131, E142, E154, E160, E163, E154, E102, E110, E120, E123, E124, E125, E126, E120, E173 et E175.

Malgré tout, ils sont utilisés encore de nos jours.

Le bien commun est totalement remplacé par le bien de consommation à outrance, sans aucune limite ou barrière et, ce, quelles qu'en soient les conséquences, bonnes mais surtout mauvaises pour le consommateur...

69402559_494549474656345_2885353317146296320_n.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL