UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ARABITÉ D’UN PRIX NOBEL

TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpg

Notre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc et ailleurs, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR   

EXTRAITS INÉDITS DU JOURNAL DE PÉRONCEL-HUGOZ, DU MAROC ET D'AILLEURS, ANNÉES 1983-1984 et 2013  

2222227622.jpgBogota, Colombie, été 1983

Gardes du corps des ministres et mauvais garçons se ressemblent comme il se doit et tel est le cas aussi dans les pays arabes. Lors de l’assassinat de Sadate, au Caire, en 1981, ses gardes s’entretuèrent, se confondant avec les meurtriers… En Colombie, sang arabe venu d’Espagne peu mêlé de sang amérindien. La reconquête de l’Andalousie s’acheva en 1492, l’année même de la découverte des Amériques par Christophe Colomb. Des milliers de soldats arabes, en déshérence ou déserteurs, n’ayant pas pu ou pas voulu gagner l’Arabo-berbérie, ont été embarqués, de gré ou de force, sur les caravelles des Rois catholiques partant coloniser le Nouveau Monde. Un auteur sud-américain a pu écrire que la Colombie « est née du viol d’une Indienne par un Arabe »…

ville-bogota.jpgBogota ou plutôt Santa-Fé-de-Bogota est une ville (photo) dont les habitants disent que la seule vierge de la capitale est « la bibliothèque publique dans laquelle personne n’est jamais entré »…

Gabriel-Garcia-Marquez-and-Fidel.jpgNéanmoins, aux portes de Bogota, en venant de l’aéroport, entre les réclames de lessives, un panneau conseille comme cadeau une œuvre en cassette de Gabriel Garcia Marquez (photo avec Castro), le prix Nobel, de littérature dont tout le pays est si fier malgré le marxisme impénitent du bonhomme. Le ministre Jack Lang  m’a introduit auprès de l’écrivain et j’ai été frappé par sa tête d’Arabe, ronde, joufflue, moustachue, bouclée (mais quel salaud de coco ai-je pensé à part !).  ■ 

Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc et ailleurs.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel