Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Famille de France (Vidéo) • Le prince Jean dans Complément d’enquête sur France 2 : La référence au roi est là, partout !

 

Intervention de SAR le prince Jean d'Orléans, duc de Vendôme + Adélaïde de Clermont-Tonnerre, cousine du prince, sur France 2, le 3 Mai 2018.

 

 

Voici l’Intervention du prince Jean de France, duc de Vendôme, dans l’émission « Complément d’Enquête » consacrée à la Monarchie et aux monarchistes, diffusée le jeudi 3 mai à 22 h 40 sur France 2. On y voit également deux des quatre enfants du prince ainsi que son épouse la princesse Philoména d’Orléans duchesse de Vendôme. A la fin, intervention d’une cousine du prince, Madame Adélaïde de Clermont-Tonnerre, directrice du magazine Point de Vue. 

Pour revoir la totalité de l’émission « Complément d’Enquête » consacrée à la Monarchie et aux monarchistes: ttps://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/

Commentaires

  • VOTRE ALTESSE veuillez recevoir tous mes vœux pour votre proche anniversaire et mon affection pour votre épouse et les enfants.

  • Le Prince JEAN a parfaitement résumé le problème français: Les Français sont ROYALISTES de cœur et Républicains de raison, il suffit de voir l'accueil réservé à Elisabeth II à Paris en 1956, et les foules qui suivent les mariages princiers .Débarrassés des mystico dingos et autres farfelus, le retour du Roi est une hypothèse plausible, la question, pour moi , est : le Roi COMMENT ?

  • Un Roi, oui c'est possible; à la condition que cesse le conflit des deux familles royales, Bourbons & Orléans. Et là seulement nous serons en nombre suffisant pour être dans une opposition prise au sérieux.
    Bien Cordialement au futur Roi ? et à tous les Royalistes de France.
    comte Michel de Gand

  • Si l'on regarde aux origines, il n'y a pas de "conflit" entre deux familles royales. Il y a une rupture dans les années 50-60 entre une partie des royalistes et leur Prince, rupture dans laquelle les torts étaient partagés. D'où le recours insensé à une famille étrangère. Si nos Princes se montrent à la hauteur, le problème ne tardera pas à se résorber.

  • Tout à fait de l'avis d'Antiquus : à part quelques bizarres décadents, personne n'aurait jamais songé à introduire dans le débat politique les Espagnols.
    Mais les positions du Comte de Paris (le seul, le vrai, le meilleur !), Henri VI plus favorables à l'indépendance des colonies et à la politique du Général de Gaulle ont fait que certains extrémistes se sont tournés vers les Pyrénées. Croyant ainsi pouvoir "choisir leur Roi", ils se comportaient, d'ailleurs, comme les schismatiques qui voudraient bien "choisir leur Pape".
    Cette absurde querelle a fleuri au moment où la famille de France - la française, veux-je dire - perdait graduellement pied dans la réalité politique : en 1965, le Comte de Paris a compris qu'il ne serait pas le successeur du général et son influence a notablement diminué...
    Puis les querelles avec l'actuel héritier, qui se comportait fort mal... ETC.
    D'où une résurgence marquée d'un romantisme "providentialiste" des prétendus "légitimistes"...

Écrire un commentaire

Optionnel