UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Berbérisme au Maroc

Par Péroncel-Hugoz 

TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam ; il travaille depuis 2005 pour l’édition et la presse francophones au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  

 

Journal de 1994 - Extraits inédits 

Où on va voir qu’en 1994, les même s problèmes « migratoires » qu’en 2018 se posaient déjà en France, sans que rien de sérieux ni de durable ne soit fait pour les résoudre…

PERONCEL 3.jpgNotes de l’été 1994, lors d’un reportage pour le Monde à Dchaïra, village berbère « spontané », un peu au sud d’Agadir. 

Chez les naturels du pays, tous berbères et berbérophones ici, aucune confiance dans les infos gouvernementales. Le vieil antagonisme Arabes-Berbères, Conquérants-Conquis n’est jamais loin et ne fut pas un fantasme colonial ou néo-colonial… 

La méfiance envers le Makhzen, l’Etat monarchique arabo-musulman millénaire, est toujours sous-jacent, caché au monde extérieur par le nappage islamique général. Et, du reste, les Berbères, jadis païens ou chrétiens, sont devenus au fil des siècles d’excellents mahométans, parfois plus «fidèles» que les Arabes de souche. 

Le roi Hassan II ? « Il travaille pour lui ! », répondent souvent les Berbères quand ils veulent bien entendre cette question souvent posée par des étrangers au pays. 

A la maison, à Dchaïra, les familles berbères  regardent  des cassettes de chanteurs et danseuses chleuhs, parlant tachelhit, l’un des trois idiomes berbères du Maroc. Ces idiomes ne sont ni enseignés, ni étudiés, et très peu utilisés à la radio (1).     

(1) Cela à grandement changé sous Mohamed VI, au  pouvoir depuis 1999. Ce monarque arabe de mère berbère a officialisé la langue berbère, lancé son enseignement scolaire, créé un prestigieux Institut royal culturel berbère, l’IRCAM (note de 2018)

Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL