Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Baisemain royal

 

Par Péroncel-Hugoz 

TRAVAUX DIVERS - Largeur +25.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam, et il travaille maintenant en France et au Maroc, pour plusieurs titres, notamment « La Nouvelle Revue d'Histoire » et « le360 ». Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR    

 

PERONCEL 3.jpgDimanche 20 février 2011  

Maigres manifs à Casa et Rabat, sous la pluie avec portraits du roi, présentés comme un bouclier par les manifestants. A la campagne, dans un café, images de Télé-Tanger et d'Euronews que des paysans regardent, passifs, plutôt éberlués, taiseux en tous cas. Savent-ils, au fond d'eux-mêmes, qu'il y a bien peu de chance que quelque chose, en tout état de cause, s'améliore pour eux ?...

Le magazine Tel Quel, toujours aussi vain et occidentomane réclame, entre autres réformes (hausse du smic, santé gratuite pour les pauvres, etc.), ta suppression du ... baisemain à Sa Majesté chérifienne qui, rappelons-le, est facultatif ; mais ici, traditionnellement, on embrasse la main (ou l'épaule ou la tête) de ses aînés, de ses supérieurs, cela remonte à Mahomet. Faudrait-il supprimer, en France, le baisemain aux dames de qualité ?...

Mourad, un jeune ouvrier tisserand qui vient de se marier et a travaillé pour moi, vient me voir et me demande un petit prêt que je lui consens : « On aime le roi, j'aime le roi, il nous protège mais les patrons ne lâchent rien, on n'y arrive plus, même si le sucre et l'huile ont un peu baissé... » Je le sens sincère et inquiet ; les loyers n'ont pas baissé, ni l'eau, ni la tricinti (l'éléctricité), ni l'essence, ni les vêtements, ni les médicaments, la liste serait interminable.    

Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

Écrire un commentaire

Optionnel