Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La « Droiche » au Maroc

Nicolas Sarkozy à Washington

 

Par Péroncel-Hugoz 

TRAVAUX DIVERS - Largeur + 2.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam, et il travaille maintenant à Casablanca pour le 360,  l'un des principaux titres de la presse francophone en ligne au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR    

 

ph - Copie (2).jpgDimanche 6 février 2011 

Tous ces blogueurs de la « bonne société » marocaine qui s'agitent maintenant sur Internet en faveur disent-ils d'une vraie « monarchie parlementaire » à la place de la royauté « exécutive » actuelle ... Ils savent que Mohamed VI est trop aimé par le peuple pour qu'ils osent envisager publiquement un système sans roi, même si certains y pensent in pectore...

On a froid dans le dos si on connaît un peu la classe politique traditionnelle marocaine, qu'elle se dise de « droite », ou de « gauche » (en fait c'est la « droiche » selon le néologisme réaliste de Jean-Eden Hallier), un ramassis peu ragoûtant de vieux ou moins vieux combinards, jouisseurs, affairistes, concussionnaires, courtisans, sans autre conviction que le maintien de leur situation sociale... Ces gens-là conduiraient le Royaume au bas de l'échelle politique... Qu'Allah en préserve les Marocains !

Autre plaie, internationale celle-là : « Les agences de notations » à l'autorité auto-proclamée, les associations dites « caritatives », les organisations non « gouvernementales », en fait très souvent inspirées et financées par les gouvernements anglo-saxons, toute cette engeance, classifiant, déclassifiant à longueur d'année des pays comme le Maroc (même la France américaine de Nicolas Sarkozy n'y échappe pas ; bien fait pour ce président qui a osé aller dire au Capitole à Washington coram populo qu'il admirait éperdument les States...)

Au XIXe siècle l'Occident voulait imposer partout « la civilisation », à des peuples tout aussi civilisés que lui, sinon plus ; au XXIe siècle le même Occident, avec le même toupet, veut imposer partout « la démocratie », à des peuples qui ont leurs propres systèmes politico-culturels...  • 

Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel