Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vidéo • L'Action française en pleine renaissance - Face à l'intolérance et au sectarisme de l'ultragauche

navarin 14 10 17.jpg

 

Avant-hier samedi, dans l'après-midi, s'est tenue à Marseille, la réunion de rentrée de l'Action française Provence, laquelle est surtout constituée d'une génération nouvelle, active, idéaliste et déterminée, politiquement décidée à se battre pour la France ; pour la pérennité de son identité. 

 

Réunion de rentrée de l'Action Française Provence - Marseille, 14.10.2017 - Lafautearousseau Vimeo.

 

TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgL'Action française Provence est en quelque sorte archétype ou modèle de la renaissance du mouvement royaliste, qui se produit aujourd'hui en France. Notamment parmi les jeunes. Et il nous paraît bon de le faire savoir, de le montrer même, aux lecteurs de Lafautearousseau. Par quelques photos et par une vidéo. Par l'image et par le son. 

Fallait-il montrer les images de la réunion quelques minutes interrompue par des affrontements avec les antifas de l’ultragauche violente et radicale ? Pourquoi ne pas le faire ? Ils n’ont pas réussi à empêcher la réunion de se tenir et il faut savoir, faire savoir, les méfaits de cette population douteuse, masquée, encagoulée, armée, qui partout casse, brûle, charge les forces de l’ordre, et n’hésite pas à frapper. Que la police affronte régulièrement mais que l’Etat laisse faire… 

La vidéo montre surtout la qualité des interventions qui ont marqué la réunion : celle de François Marcilhac, de Guy Bertran, et celle, en tous points remarquable, de François Davin.  Sans compter le sens de l’organisation et le sang-froid, les vues d’avenir, des plus jeunes intervenants.   

L’on se réjouira, parmi nos lecteurs et au-delà, de cette renaissance ! Et on la soutiendra !  LFAR  •

 

Quelques activités de l'Action française Provence en images 

22141284_1312700768840012_9114899528426705177_n.jpg

Rassemblement gare Saint-Charles lundi 2 octobre, après l'attentat de la veille où deux jeunes-files françaises avaient été lâchement assassinées par un terroriste islamiste.   

22141167_1314479875328768_4227808792302243209_n.jpg

Formation, rue Navarin. Ci-dessus, deux conférences : à gauche avec Hilaire de Crémiers, à droite, Anna Bizu 

22308938_1319584561484966_4794814959437716608_n.jpg

 

22405719_1318688768241212_7751436169957613975_n.jpg

Affichages et distributions de tracts pour annoncer la réunion de rentrée du 14 octobre. un militantisme au quotidien ...

Commentaires

  • Un royalisme jeune, populaire et qui secoue le conformisme du Nouvel Ordre Moral imposé par les minorités au nom de la majorité.
    Une seule question qui vaille... comment les aider ?
    A chacun de trouver sa voie mais aucune échappatoire n'est possible !

  • Réunion assise en pleine rue ! Et les habitants du quartier, ça leur convient ? Je suis tręs suroris. 6

  • Soyez gentil, cher Richard, ne faites pas comme tout le monde, ne vous moquez pas du Midi.
    Quant à occuper la rue, pourquoi pas ? Vous trouvez que les autres ne le font pas ? Et puisque on les laisse faire, pourquoi pas nous ?
    Je préfère voir la rue occupée par les Camelots du Roi que par les hordes de l'ultragauche qui cassent tout ou même par les bobos de Mélenchon !

  • Ayant connu le midi toulousain et les chaises sorties le soir devant les maisons , autrefois pour les conversations je n'ai pas voulu me moquer mais juste donner réponse à ce qui pouvait surprendre dans cette sympathique réunion AF dans une rue marseillaise .
    Je profite de ce mot pour féliciter que la relève soit assurée . Dans le contexte actuel d'infection des esprits en tout lieux et milieux , il faudrait presque croire à une prédestination chez ces jeunes gens qui sortent des sentiers battus pour de plus nobles chemins .

  • Oui, bien-sûr. J'avais compris. C'était pour faire avancer le débat. Et votre réponse est excellente. C'est gagné !
    Moi aussi, j'ai connu, mais à Marseille, "les chaises sorties le soir devant les maisons, autrefois pour les conversations". Temps, hélas, révolu.
    Quant aux jeunes-gens, cette relève, c'est un petit miracle. Bravo !

  • Je vais peut-être vous étonner, Mais il était fréquent l'été dans les années 50 de voir des chaises sur le trottoir les gens discuter, il y avait peu de télé à l'époque, je trouvais çà convivial. C'était à Roubaix.

  • Mais non, vous ne nous étonnez pas du tout. Ce devait donc être partout pareil. La convivialité, en fait, a terriblement diminué.

  • Maintenant dans la rue il faut être satisfait quand personne ne vous bouscule ne vous insulte ou ne vous envoie pas les portes dans le nez.. Attention si vous faites tomber votre cane ou si vous trébuchez sur un trottoir , les passants le nez vissé sur leur smartphone ou les oreilles bouchées par leurs écouteurs ne vous voient même pas. Fini les quartiers de Paris où on connaissait les voisins comme Amélie Poulain , soyez heureux qu'on y parle un francais que vous pouvez encore comprendre et arrêtons de dire que c'était mieux avant...

Écrire un commentaire

Optionnel